C’est la fête des moissons…

Posted in Non classé on 28 juin 2015 by Léon Roumagnac

« La moisson s’est longtemps faite de manière manuelle, à l’aide de faux, de faucille ou de sape, et c’est encore le cas dans certaines régions moins avancées. La moisson manuelle consistait à confectionner des gerbes qui étaient entassées en meules, dans l’attente de l’opération suivante, le battage, consistant à séparer le grain de la paille. Ces opérations étaient assez pénibles et coûteuses en main d’œuvre, forçant les paysans à se regrouper pour disposer des moyens nécessaires à la réaliser dans les temps impartis…. » un extrait du commentaire de la vidéo.

La moisson traditionnelle s’accompagnait toujours d’un repas rabelaisien ….

Fin juin 2015 : c’est le temps des moissons dans le Bas-Quercy …

Posted in Non classé on 28 juin 2015 by Léon Roumagnac

https://mirabel81.wordpress.com/2012/07/12/les-moissons-a-lancienne-2/

Etienne de LA BOETIE  » Comme un masson qui a quelque riche paroy creusé d’un pic heureux qui recele soubs soy… »

Posted in Non classé on 28 juin 2015 by Léon Roumagnac

Bather-1911-Zinaida-Serebriakova

Tu m’as rendu la veuë, Amour, je le confesse

Tu m’as rendu la veuë, Amour, je le confesse.
De grace que c’estoit à peine je sçavoy,
Et or toute la grace en un monceau je voy,
De toutes parts luisant en ma grande maistresse.

Or de voir et revoir ce thresor je ne cesse,
Comme un masson qui a quelque riche paroy
Creusé d’un pic heureux qui recele soubs soy
Des avares ayeux la secrette richesse.

Or j’ay de tout le bien la cognoissance entiere,
Honteux de voir si tard la plaisante lumiere :
Mais que gagne je, Amour, que ma veuë est plus claire,

Que tu m’ouvres les yeux, et m’affines les sens ?
Et plus je voy de bien, et plus de maulx je sens :
Car le feu qui me brusle est celuy qui m’esclaire.
Etienne de LA BOETIE,1530-1563.

Ecologie simple : Une soirée Soul ….. toute en douceur….

Posted in Non classé on 27 juin 2015 by Léon Roumagnac

> Ce soir, je vous invite à écouter de la musique de la « Soul des années 70-80  » …Montez le son sensiblement et surtout les basses malgré la jalousie de votre voisin ou voisine référents ( à tête de fouine, car c’est la saison Cf. la Propagandastaffel !…) et donnez surtout toute liberté à votre imaginaire…De plus, vous pouvez accompagner cette musique d’un célèbre cocktail qui est le meilleur pour vous donner la joie de vivre et le plaisir de danser sur cette musique.

 » – La piña colada (de l’espagnol signifiant littéralement « ananas pressé ») est un cocktail à base de rhum, de jus d’ananas et lait de coco.
La piña colada a été inventée avant 1954, à Porto Rico où elle a été déclarée boisson nationale en 1974.
Ramon « Monchito » Marrero, barman à l’Hôtel Caribe Hilton à Porto Rico prétend l’avoir inventée le 15 août 1954 après avoir perfectionné la recette pendant trois mois. Selon un autre bar des vieux faubourgs de San Juan, c’est chez eux qu’elle a été inventée.
Ricardo Luis Malave Gracía (surnommé « El Juego »), un barman espagnol né à Barcelone en 1914, prétend également l’avoir inventée et transmis sa recette aux porto-ricains. Il habite maintenant dans un ranch en Floride…. »

« …..La première mention de la recette apparaît dans le New York Times du 16 avril 1950.
On trouve une référence au nom « piña colada » (dans le sens d’ananas pressé) dans TRAVEL Magazine de décembre 1922.
Une bonne Piña Colada se prépare avec de la crème de coco et non pas du lait de coco, qui sont deux produits très différents.

Ce cocktail est réalisable si on suit les quatre étapes suivantes (mettre ces doses d’alcool dans le verre dans l’ordre) :
4 cl de rhum blanc
2 cl de rhum ambré
12 cl de jus d’ananas
4 cl de crème de coco. » Sources Wikipédia.

Si vous avez besoin d’une autre source musicale pour terminer la soirée, écoutez d’abord  » James Brown  » et ensuite  » Otis Redding  » vous terminerez ainsi en beauté, écoutez :
https://youtu.be/rRZijAu2EIE
https://youtu.be/SVaYZIt4jfw

Bonne soirée à toutes et à tous !… abusez des bonnes choses comme de la piña colada et de l’amour aussi… pour oublier un moment toutes ces atrocités commises dans le monde… Carpe diem….

Histoire : le 27 juin 1889, Madame Herminie Cadolle présente lors de l’exposition universelle de Paris le premier soutien-gorge moderne sous le nom de  » Bien-être « …

Posted in Non classé on 27 juin 2015 by Léon Roumagnac

Bikinimaedchen

 » Et vive les seins en liberté !
Pourtant, c’est aux environs de 1930 qu’a été publiée une première étude qui faisait déjà une relation entre les soutiens-gorge et l’augmentation du nombre de femmes ayant un cancer du sein. Depuis, les études des chercheurs et médecins, pourtant publiées, se succèdent mais ne trouvent pas leur écho dans la population féminine, souvent conditionnée par les médias et la publicité…. » lire la suite de l’article ici : http://www.amessi.org/soutien-gorge-et-cancer-du-sein-les-dangers-du-soutien-gorge

https://fr.wikipedia.org/wiki/Soutien-gorge

https://mirabel81.wordpress.com/2013/06/27/le-27-juin-1889-presentation-du-bien-etre-a-lexposition-universelle-de-paris1/

François Tristan L’HERMITE  » Je surpris l’autre jour la Nymphe que j’adore ayant sur une jupe un peignoir seulement… »

Posted in Non classé on 27 juin 2015 by Léon Roumagnac

La chaude déraison...

La négligence avantageuse

Je surpris l’autre jour la Nymphe que j’adore
Ayant sur une jupe un peignoir seulement,
Et la voyant ainsi, l’on eût dit proprement
Qu’il sortait de son lit une nouvelle Aurore.

Ses yeux que le sommeil abandonnait encore,
Ses cheveux autour d’elle errant confusément
Ne lièrent mon coeur que plus étroitement,
Ne firent qu’augmenter le feu qui me dévore.

Amour, si mon soleil brûle dès le matin,
Je ne puis espérer en mon cruel destin
De voir diminuer l’ardeur qui me tourmente.

Dieux ! quelle est la beauté qui cause ma langueur ?
Plus elle est négligée et plus elle est charmante,
Plus son poil est épars, plus il presse mon coeur.
François Tristan L’HERMITE,1601-1655.

Don Williams  » The Gentle Giant of Country Music… »

Posted in Non classé on 26 juin 2015 by Léon Roumagnac

 » Don Williams (né le 27 mai 1939 à Floydada, au Texas) est un auteur-compositeur-interprète de musique country.
Don Williams grandit à Portland, au Texas et fit sa scolarité à la Gregory-Portland High School jusqu’en 1958. Il apprit à jouer de la guitare adolescent. Il commença alors à se produire avec des petits groupes de country, rock n’roll et folk. Il forma son premier groupe avec Lofton Kline, appelé « The Strangers Two » et en 1964, avec l’arrivée de Susan Taylor, ils formèrent les Pozo-Seco Singers. Le groupe signa un contrat avec Columbia Records. Après sept ans dans le groupe folk-pop, Don Williams débuta sa carrière solo en 1971. Il commença également en tant que auteur-compositeur pour Jack Music Inc. Il signa son contrat d’artiste solo chez JMI Records…. » lire la suite de l’article ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Williams

http://www.don-williams.com/