Archive for the Jeux Category

Horreur : cette pollution qui empêche de lire les vidéos….

Posted in Actualités et politique, Aliments et boissons, Au comptoir., Divertissement, Divertissements, Jeux, Livres, Musique, Non classé, Organisations, Santé & bien-être, Santé et bien-être on 4 janvier 2013 by Léon Roumagnac

Voilà une pollution majeure qui empêche de lire les vidéos..c’est incroyable !…
http://jeetyetmedia.com/ata_ftt.php

Une dictée du Certificat d’ Études  » Le printemps… »

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Jeux, Livres, Organisations, Santé et bien-être with tags , , , on 20 mars 2012 by Léon Roumagnac

 » – Il était six heures du matin et mai commençait ; je compris que le printemps était venu. Hier, la campagne était grisâtre et mouillée, sans autre vie que celle des bêtes et gens qui passaient sous les averses comme des ombres. Aujourd’hui, voilà que dans ce cadre de la vieille fenêtre qui me verdit les doigts, je reçois, j’absorbe tant de clarté et de fraîcheur que j’en suis ébloui et suffoqué…çà et là, on a piqué des bouquets blancs…Hier, à peine  voyait – on quelques quelques pierrots tomber obliquement des toits pour picorer le crottin de la route ; ce matin dans l’éclatante lumière blanche, cela chante de tous côtés, même dans le ciel, et on ne voit rien… » G. MAURIERE, Peau-de-Pêche, Extrait, G.GABET, LA GRAMMAIRE PAR L’IMAGE, Certificat d’études, LIBRAIRIE HACHETTE, 1938.

– Humour : Enfin, la vérité sur la nutrition….

Posted in Actualités et politique, Aliments et boissons, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Jeux, Santé et bien-être on 4 novembre 2011 by Léon Roumagnac

Pour tous ceux et celles qui surveillent ce qu’ils ou elles mangent,   voici le mot de la fin sur la nutrition et la santé ! Quel soulagement de connaitre enfin la vérité  après toutes ces études contradictoires :

1. Les Japonais mangent peu de gras, boivent du saké> et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains !

2. Les Mexicains mangent beaucoup de gras, boivent de la Téquila et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains !

3. Les Chinois boivent très peu de vin rouge (on ne sait pas ce qu’ils mangent) et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains !

4. Les Italiens boivent beaucoup de vin rouge, mangent des pâtes aux œufs et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains !

5. Les Allemands boivent beaucoup de bière, mangent beaucoup de saucisses et de gras et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains !

6. Les Hollandais mangent beaucoup de beurre et de fromage gras et souffrent moins d’attaque cardiaques que les Américains

7. Les Belges mangent plein de frites à la mayonnaise en buvant du Moselle-cassis et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains.

8. Les Espagnols mangent beaucoup de mouton bien gras et des tapas à l’huile et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains.

9. Les Polonais boivent beaucoup plus, mangent beaucoup moins et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains.

10. Les Français mangent et boivent un cumul de tout ce qui précède et souffrent moins d’attaques cardiaques que les Américains.

CONCLUSION :

Mangez et buvez tout ce que vous avez envie. Apparemment, ce qui risque de vous tuer, c’est de parler anglais !

– Docteur DELAJOIE Alphonse, Les Temps du manger , Extrait, 2001.

– Les crocodiles de la Reine…

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Jeux, Organisations, Santé et bien-être on 30 juin 2011 by Léon Roumagnac

« – Il était un pays enchanté, calme, serein où régnait une Reine heureuse !…. Mais, un bon matin, sa Province fût envahie par des crocodiles aux dents très effilées qui mirent le royaume en situation de faillite !…. Pour faire rêver ses gens, la Reine avait inventé un jeu qui permettait à tous de faire vibrer son imaginaire et remplir sa salle du Trésor… Il était le suivant : on jouait deux bâtons de l’Otau qui ne coûtait que 1,20 Denier et avec un abonnement de 5 semaines cela était une dépense pour le manant que de 12 Deniers avec non seulement quatre tirages par semaine mais en plus le sixième numéro pouvait être utilisé du chiffre 1 à 49….Ce bon temps dans ce Royaume de l’Otau durait plus de trente ans !… Or, un jour par une belle matinée d’automne des crocodiles financiers débarquèrent avides d’écus et commencèrent à faire des calculs savants hors de leur marigot !… Ils dirent à la Reine de changer son fameux jeu !…Ainsi jouer un bâton coûte maintenant deux deniers et si le manant veut jouer deux bâtons il en sera de sa poche pour 5 semaines de 30 Deniers !.. Voyez l’affaire !… Une augmentation de 18 Deniers, voilà de la  » belle affaire  » et pour seulement trois tirages par semaine tout en limitant l’usage du numéro de la chance au nombre 10….Voyez vous, les temps sont ainsi !…L’ambiance générale du profit sans mesure est si estimé par tous que même le pays de l’Otau en est totalement contaminé !..Ce qui rendra, tout naturellement, le Royaume de la Reine très triste et très peu argenté…et le rêve du manant d’autant supprimé à cause de son trop peu de Deniers !… » LEQUIJOUE Pert, La Reine du pays de l’Otau, Extrait.

http://www.charlatans.info/manipulation.shtml

– Demain l’ouverture du grand gallodrome !…

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Jeux, Organisations, Santé et bien-être, Voyages on 27 juin 2011 by Léon Roumagnac

– Le combat de coqs est une discipline qui consiste à faire s’affronter deux coqs préparés aux combats sur une aire prévue à cet effet appelée gallodrome. Cette pratique très ancienne est devenue très controversée en raison des mutilations que subissent les coqs tant et si bien qu’elle est interdite dans de nombreux pays. Elle reste néanmoins très populaire dans différentes régions du globe et fait l’objet de paris légaux ou illicites…. »Sources Wikipédia
– Et avec votre grande imagination !…..

Ce chanteur champêtre : le Gryllus campestris !…

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Jeux, Santé et bien-être, Voyages on 28 avril 2011 by Léon Roumagnac

 » – Le grillon champêtre (Gryllus campestris) est un orthoptère appartenant à la famille des Gryllidae. Le grillon a un corps très rond et trapu. Mis à part la base de ces élytres qui est un peu plus claire et quasi jaune, il est presque totalement noir. Le prothorax du grillon champêtre est bien visible mais contrairement au grillon provençal Gryllus bimaculatus il est plus étroit que la tête. Vue de face, cette dernière ressemble à un casque et est brillante. Le grillon champêtre est pourvu d’ailes mais vit exclusivement au sol et se déplace très rapidement en préférant la course au saut. Les femelles se distinguent des mâles par leur oviscapte bien visible. Les mâles atteignent la taille de 18 à 26 millimètres, les femelles de 19 à 27 mm. Les cerques à l’extrémité de l’abdomen sont longs et filamenteux aussi bien chez le mâle que la femelle. Le biotope du grillon champêtre est un terrain ensoleillé, sec et peu pourvu de végétation. Dans son aire de répartition septentrionale ce grillon est presque exclusivement présent dans des prairies oligotrophes et les plaines de bruyère. Le grillon champêtre aime la chaleur et son habitat naturel se situe sur le sol. Il ne vole ni ne grimpe. Pour se protéger, il se construit lui-même un terrier qui consiste en un conduit cylindrique de 15 mm de diamètre. À l’extrémité de ce conduit qui a souvent une longueur de 20 à 30 cm, est une chambre un peu plus spacieuse où le grillon se réfugie lorsqu’il est en danger, les jours de pluie et de froid, et pour y passer l’hiver. Après sa dernière mue, à partir du mois d’avril, le mâle se fabrique une sorte de plate-forme, juste devant l’entrée du souterrain, où la terre est battue et débarrassée de tout obstacle. Si la présence de la végétation environnante est plus importante, cette plate-forme se prolonge souvent par un couloir, caché entre les herbes, à droite ou à gauche. C’est sur cette plate-forme que le grillon se chauffe au soleil et chante pour attirer les femelles. Ces dernières creusent aussi une galerie, mais ne tardent pas à la quitter au premières chaleurs printanières, afin d’aller à la rencontre des mâles. Après la parade nuptiale la ponte a lieu généralement en juin, parfois encore en juillet. La femelle enfonce son oviscapte dans la terre meuble et y dépose une trentaine d’œufs. Elle répète cette opération plusieurs fois. Après deux semaines, ces œufs donnent naissance à de petites nymphes d’un millimètre de long, semblables pour la couleur et la forme aux adultes, et qui restent d’abord plus ou moins en troupe, se dissimulant ici ou là dans des trous, sous les pierres ou les feuilles. Comme les grillons meurent tous pendant l’été, les nouveaux venus issus de la ponte de l’année et grandissant rapidement, trouvent à leur disposition de nombreux trous préparés par leurs prédécesseurs. Chaque année cependant, d’autres se creusent un nouveau terrier, se servant pour cela de leurs mandibules grosses et robustes. Le grillon adulte s’observe de mai à juillet. Le mâle chante par stridulation dès que la température le lui permet, bien souvent entre onze heures du matin et une heure de la nuit. Pour ce faire il soulève soudain ses deux ailes supérieures et les referme rapidement en frottant les deux bords internes l’un sur l’autre pour les ouvrir encore et recommencer. L’élytre droit chevauche toujours sur la gauche. Contrairement aux criquets, le grillon n’emploie donc pas ses pattes pour striduler. Le bord externe des élytres étant replié à angle droit de la partie supérieure, il forme, avec cette dernière et l’abdomen, une boîte de résonance faisant un cri.. cri.. cri.. caractéristique. Le grillon champêtre se nourrit de racines et de végétaux de tout genre, mais il complète volontiers son menu de protéines sous forme d’autres arthropodes rencontrés au hasard, comme par exemple des pucerons ou même un petit animal mort. En Belgique et en France l’espèce est en régression et n’est plus commune comme autrefois à cause de la disparition de son biotope, essentiellement menacé par la fragmentation écopaysagère et l’eutrophisation du sol dû à un engraissage trop copieux provoquant une végétation plus haute qui empêche la chaleur du soleil de pénétrer jusqu’au sol…. » Source Wikipédia

– Un sport de glisse : le canot à glace….

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Jeux, Santé & bien-être on 30 janvier 2011 by Léon Roumagnac

http://vivelequebec.info/nouvelles-recentes/la-57e-edition-du-carnaval-de-quebec-est-lancee