Histoire : Le 18 juin 1815 , la Bataille de Waterloo permis à l’ Angleterre de devenir le maître de l’Europe …


Napoléon 1er

 » Au commencement de ce siècle, la France était pour les nations un magnifique spectacle. Un homme la remplissait alors et la faisait si grande qu’elle remplissait l’Europe. Cet homme, sorti de l’ombre, était arrivé en peu d’années à la plus haute royauté qui jamais peut-être ait étonné l’histoire. Une révolution l’avait enfanté, un peuple l’avait choisi, un pape l’avait couronné. Chaque année, il reculait les frontières de son Empire… Il avait effacé les Alpes comme Charlemagne et les Pyrénées comme Louis XIV ; il avait construit son État au centre de l’Europe comme une citadelle, lui donnant pour bastions et pour ouvrages avancés dix monarchies qu’il avait fait entrer à la fois dans son Empire et dans sa famille. Tout dans cet homme était démesuré et splendide. Il était au-dessus de l’Europe comme une vision extraordinaire. »
Victor Hugo. Discours à l’Académie Française, le 3 juin 1841.

Par la défaite de Waterloo, l’Angleterre était devenue le maître incontesté de l’Europe sous contrôle de ses banquiers…  » Selon une affirmation, très répandue dès le XIXe siècle, son plus grand coup financier, basé sur un délit d’initié, se serait produit lors de la bataille de Waterloo en juin 1815 dont il connut l’issue deux jours avant l’opinion publique anglaise grâce à son réseau d’informateurs….Opération réussie, quand il revendit ses obligations en 1817, il avait gagné 600 millions de livres. Sa famille était prête à devenir la maîtresse des finances britanniques… » voir l’article ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nathan_Mayer_Rothschild_(1777-1836)

 » – Battus par une pluie continuelle, sans feu aucun, la nuit fut des plus cruelles ; aussi chacun de nous vit arriver le jour avec satisfaction ; mais le rappel en nous réunissant sous les armes, nous prouva, par le morne silence qui régnait dans les rangs, que nous avions perdu de notre énergie, et que quelques heures de repos seraient nécessaires pour nous mettre en état de paraître devant l’ennemi…. » Petit Extrait de la Notice du Capitaine Chapuis du 85 ème Régiment de ligne à Waterloo

https://mirabel81.wordpress.com/2014/06/18/histoire-le-18-juin-1815-cetait-la-bataille-de-waterloo-la-morne-plaine/

https://mirabel81.wordpress.com/2011/06/18/et-de-la-morne-plaine/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Waterloo

.

6 Réponses to “Histoire : Le 18 juin 1815 , la Bataille de Waterloo permis à l’ Angleterre de devenir le maître de l’Europe …”

  1. Aucune célébration de toutes les grandes victoires de Napoléon, on parle haut et fort que de ses défaites en France !…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Napol%C3%A9on_Ier

  2. et l’histoire à le don de bégayer….et depuis c’est toujours la même logique…

    « …En 2014, pour la troisième fois en un siècle, l’humanité est au seuil d’un nouveau « massacre mondial ». L’Occident, les USA en tête, sont prêts une fois de plus à buter sur la « pierre » russe qui avait si douloureusement frappé les Allemands.
    Mais contrairement aux Allemands, les Américains préfèrent faire la guerre en se servant des autres. Réussiront-ils à le faire en restant de l’autre côté de l’océan?… » pour lire la suite de l’article :
    http://fr.sputniknews.com/club_zinoviev/20150402/1015468183.html#ixzz3dPVR2DO1

  3. toujours diminuer la France…
    « Depuis 1815, la place de la France en Europe est minorée, et cette minoration déséquilibre le fonctionnement du continent tout entier. Après l’épisode bonapartiste, la Prusse et l’Angleterre ont en effet deux obsessions: empêcher la France de reconstituer un empire sur le continent, et organiser systématiquement son affaiblissement et son maintien dans une sphère géographique plus étroite que son territoire naturel. D’où l’invention de ces pays absurdes comme la Belgique ou le Luxembourg, qui sont des no-man’s land entre la France et le reste de l’Europe.
    Rappelons au passage que ces glacis ont permis à la Prusse de mettre par deux fois, au siècle précédent, la France en difficulté. En 1914, la neutralité de la Belgique permet à l’armée allemande d’avancer rapidement sur le flanc nord du pays. En 1940, le refus du traître Léopold III, roi des Belges, d’une avancée préventive de l’armée française sur son sol permet à la Wehrmacht de désorganiser la résistance française.
    On ne peut pas comprendre l’Europe du traité de Rome et de l’Acte Unique, si l’on n’a pas en tête cette stratégie d’affaiblissement systématique de la France, au profit de ce qui est devenu l’Allemagne, et du Royaume-Uni…. » lire la suite ici :
    http://www.eric-verhaeghe.fr/waterloo-en-finir-avec-leurope-de-1815/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :