Ecologie simple : La fameuse herbe aux vers, la Tanaisie Tanacetum vulgare L….


-La Tanaisie commune ou Herbe aux vers ou Sent bon ou Althanse ou Athanasie ou Balsamite amère ou Barbotine indigène ou Herbe amère ou Herbe de St-Marc ou Herbe du bon chasseur ou Menthe-coq ou Tanaisie vulgaire – Tanacetum vulgare.

– La Tanaisie comme disent tous mes voisins paysans n’est vulgaire que pour les botanistes. Pour moi, c’est le sent-bon de ma grand mère Léonie quand j’étais enfant, je cherchais cette plante au bords des mares et parmi les remblais remplis de cailloux… Mais il est très facile de l’apprivoiser dans un jardin : un éclat de pied repiqué fin hiver ou quelques graines semées au printemps et elle déploie ses feuilles vigoureuses et très vertes mais il faudra attendre fin juin pour remarquer les petites fleurs d’or serrées tout en haut des tiges !… Ainsi, elle partait sécher dans le grenier !… Suspendue en plusieurs bouquets et on la retrouvait partout dans la maison !… Si on la suspend au plafond elle chasse les mouches et donc pas besoin de chimie !…. Dans les armoires et penderie elle délivre des mites ! …. Dans la niche du chien elle le protège des puces !… De plus, lorsque l’omelette bien battue à deux fourchettes allait finir dans la poêle ma grand mère ajoutait une pincée….De toute manière dans tous les vrais jardins de curé on trouve toujours un petit massif de Tanaisie car c’est une plante médicinale et elle le restera !…

 » C’est une belle plante, espèce vivace, glabre, de taille assez élevée (jusqu’à 1m50) à tiges droites, dressées, anguleuses, ramifiées au niveau de l’inflorescence, munies de feuilles profondément découpées, à divisions sur 2 rangs, elles-mêmes dentées ou lobées. Les capitules à fleurs en tube d’un beau jaune d’or, dépourvus de ligules, rapprochés en corymbe dense au sommet des tiges, s’épanouissent de juillet à septembre. Le réceptacle dépourvu d’écailles est entouré de bractées obtuses, coriaces sur plusieurs rangs. Les fruits ornés de côtes sont surmontés par une petite couronne membraneuse…. »

 » – Cette plante est très connue surtout pour ses propriétés vermifuges. Dans ce but on utilise les fleurs à raison d’une cuillerée à café en infusion dans une tasse d’eau bouillante. Prendre une tasse le matin, une le soir jusqu’à disparition des vers. Administrer aux enfants la moitié de la dose. ou même moins, selon leur poids. Son efficacité s’applique aux oxyures et aux ascarides. »

– Les paysans avaient l’habitude d’en faire une espèce d’alcoolé qu’ils employaient à petits verres pour faciliter la digestion et qu’ils proposaient dans les temps anciens aux visiteurs de l’après-midi…. On le prépare en faisant macérer une cuillerée de fleurs et quelques feuilles dans une bouteille d’eau-de-vie…. J’avoue que moi-aussi j’ai de cet alcoolé !…
 » – Toutefois, il ne faut jamais oublier qu’il s’agit d’une plante toxique qui peut entraîner des conséquences graves. Son usage, sous n’importe quelle forme, est absolument interdit aux femmes enceintes …. »

– Elle peut être quand même utilisée comme condiment vu son goût prononcé. Il suffit d’ajouter quelques fragments de feuille permettant de parfumer omelettes, desserts, liqueurs, infusions, crèmes, etc…Et puis faut savoir qu’elle entre dans la composition d’ une liqueur la Bénédictine….Mais à très forte dose, elle est toxique !…On peut donc utiliser l’huile essentielle de Tanaisie comme chasse mouches, mites et puces, etc….
– Elle peut être encore utilisée au jardin pour éloigner les insectes : avec les années d’observation et le fait que les pucerons et autres insectes font de plus en plus de ravages il est facile de faire une pulvérisation d’une solution de Tanaisie (Tanacetum vulgare) sur le feuillage des légumes car l’odeur prononcée et le goût amer de cette plante masquent l’odeur des feuilles des légumes et déroutent les pucerons, fourmis et autres parasites du potager…..Mais les Tartuffes de l’Ecologie, alliés notoires du Capital, l’interdisent par une Loi qu’ils ont votée comme pour le purin d’ortie qui était également un traitement naturel depuis les temps immémoriaux (naturels et surtout écologiques) mais ces préparations ne font pas tourner les compteurs du fameux label Vert car c’est la nature qui nous l’offre !…
– On peut en cultiver chez-soi ou en récolter (1) pour en faire une infusion…Pour ce faire, on fait macérer 25 grammes de morceaux de plantes fraîches dans 1 litre d’eau pendant 24 heures, on couvre et on fait chauffer à feu doux pendant une vingtaine de minutes….
(1) sauf la dénonciation prochaine de votre voisin où tout autre référent !… on se croirait revenu au temps de l’occupation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :