Histoire : Le traité de paix du Trianon est signé le 4 juin 1920 au Grand Trianon de Versailles….(1)


 » La Hongrie perd ainsi les deux tiers de son territoire, passant de 325 411 km² avant la guerre à 92 962 km² après la signature du traité. Le pays perd aussi son accès à la mer via la Croatie, rattachée au Royaume des Serbes, Croates et Slovènes. Elle perd, de plus, la totalité de ses mines d’or, d’argent, de mercure, de cuivre et de sel, cinq de ses dix villes les plus peuplées et entre 55% et 65% des forêts, ses voies ferrés, ses usines, ses canaux, ses minerai des fer, ses institutions bancaires et ses terres cultivables.
Si, avant la Première Guerre mondiale, plus de la moitié des 21,5 millions d’habitants du royaume de Hongrie ne sont pas Magyars (lesquels sont au nombre de 9.549.000), l’une des conséquences du traité de Trianon est qu’après-guerre, un magyarophone sur trois vit en dehors des frontières de la Hongrie : 3,3 millions de Hongrois se retrouvent avec une nationalité roumaine, yougoslave ou tchécoslovaque.
L’essentiel de la politique extérieure hongroise de l’entre-deux-guerres-mondiales, dirigée par l’amiral Horthy, consista à réclamer la révision du traité de Trianon. Durant la Deuxième Guerre mondiale, la Hongrie eut partiellement satisfaction en s’alliant à l’Allemagne, et obtint le Sud de la Slovaquie en 1938, la Ruthénie en 1939, le Nord de la Transylvanie en 1940 et le Nord de la Serbie en 1941, mais les frontières de Trianon furent remises en vigueur en 1945.
Aujourd’hui encore 458 467 (8,5 % de la population) personnes se déclarent hongroises en Slovaquie et 508 714 (9,3 % de la population) affirment que le hongrois est leur langue maternelle selon le recensement slovaque de 20119. En Roumanie 1 227 623 personnes se déclarent hongroises selon le recensement fait en 2011.
Depuis 2004, la Hongrie et quatre de ses sept voisins (Autriche, Slovénie, Slovaquie et Roumanie) font partie de l’Union européenne, de sorte qu’entre ces États les visas sont abolis et le bilinguisme reconnu dans les communes où les Hongrois sont très implantés, notamment en Roumanie dans les deux départements de Covasna et de Harghita à très large majorité (plus de 75 %) magyare et celui de Mureş à forte présence (40 %) ainsi que dans la plaine danubienne de la Slovaquie, où la politique linguistique limite cependant l’usage du hongrois dans les services publics.
Trianon est perçu de nos jours comme un traumatisme en Hongrie, et beaucoup de Hongrois considèrent encore ce traité comme un inique diktat…. » pour lire la suite ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Trianon

(1) Le dépeçage du pays appelé Hongrie…

Une Réponse to “Histoire : Le traité de paix du Trianon est signé le 4 juin 1920 au Grand Trianon de Versailles….(1)”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :