Eugen Drewermann  » Cheminer vers la source compte plus que boire, car c’est le manque qui accorde à l’eau sa valeur essentielle … »


« …La terre que foule le Petit Prince au cours de son voyage interplanétaire est remplie de grandes personnes, mais c’est en même temps, et peut-être même à cause de cela, un désert, un lieu de solitude, une suite montagnes sèches et salées où l’écho des voix humaines finit par se fondre en plainte sourde et monotone : ce n’est plus une vallée de vie, mais une vallée de mort…Ce disant, Saint-Exupéry connaît fort bien, et nous aurons à le redire plus loin, l’arrière plan social de tout déracinement provoqué par un plaisir étouffant de consommer, le fossé qui s’est créé entre la science et l’humanité, entre le savoir et la création, et surtout il ne cesse de dénoncer et de conjurer la perte de valeurs qu’on remplace en surproduisant en série des marchandises que leur simple accumulation dépouille déjà de tout intérêt…Ainsi le salut consisterait-il à conduire les hommes à ressentir le plus intensément possible la désertification de leur vie spirituelle, jusqu’à ce que se réveille une énergie du désir capable de faire éclater la carapace de graisse dont la surconsommation vient enrober et étouffer le coeur. Cheminer vers la source compte plus que boire, car c’est le manque qui accorde à l’eau sa valeur essentielle ; et la source en retour confère au désert son secret et sa beauté…C’est bien en face de la mort que les êtres et les évènements méritent le plus qu’on leur prête attention ; et inversement, si toutes les choses sont mortelles, supériorité illusoire, vanité, avoir et savoir se flétrissent…. »Eugen Drewermann, L’essentiel est invisible, Une lecture psychanalytique du petit Prince,Le pouvoir du Serpent, Extrait.

Cette envie folle de consommer inscrite dans les neurones des humains de la Planète terre montre des déserts, des lieux de solitude, une » vallée de la mort » comme nous indique l’auteur…Car le plaisir étouffant de consommer fait qu’il n’y a plus aucune règle, plus rien, vite garons-nous car nous n’aurons pas droit à notre part de la dernière nouveauté en portables et autres montres branchées, etc..…De toute manière ils l’auront bien gagnée cette » carapace de graisse » par la surconsommation de « choses » industrielles qui vont devenir au fil des année les seules autorisées à la vente…D’ailleurs, hier soir, j’avais eu une discussion sur ce sujet sur la réalité du groupe qui se défend et se protège des hyènes qui sont toujours à l’affût d’un morceau de pain même véreux !… Tout cela confirme la vision négative de la société actuelle !.. Il faudra donc attendre la prochaine révolution noétique pour que quelque chose change !….

Une Réponse to “Eugen Drewermann  » Cheminer vers la source compte plus que boire, car c’est le manque qui accorde à l’eau sa valeur essentielle … »”

  1. on ne s’en lasse pas….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :