Humour : De la surveillance artisanale à la surveillance massive….


confessionnal

La technique de l’Ancien régime : tout les habitants d’une paroisse devait se plier à l’usage… sinon le curé allait chercher la brebis égarée chez elle…

Ensuite : « La Direction centrale des Renseignements généraux (DCRG), souvent appelée Renseignements généraux (RG), était un service de renseignement français dépendant de la Direction générale de la Police nationale (DGPN). Créés en 1907 sous cette appellation, les RG ont eu pour principal objectif de renseigner le gouvernement sur tout mouvement pouvant porter atteinte à l’État.
Par sa nature du secret et de la surveillance, les RG ont été accusés à plusieurs reprises d’être une police politique et ont été au centre de plusieurs affaires…. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Direction_centrale_des_Renseignements_g%C3%A9n%C3%A9raux

stethoscope

Les micros de toutes sortes par exemple les micros du Canard :http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_plombiers

Ibm px xt color

L’invention de l’ordinateur individuel conjugué avec le Net …. » Internet est le réseau informatique mondial accessible au public. C’est un réseau de réseaux, sans centre névralgique, composé de millions de réseaux aussi bien publics que privés, universitaires, commerciaux et gouvernementaux, eux-mêmes regroupés, en 2014, en 47 000 réseaux autonomes. L’information est transmise par Internet grâce à un ensemble standardisé de protocoles de transfert de données, qui permet l’élaboration d’applications et de services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée, le pair-à-pair et le World Wide Web… »lire la suite de l’article ici :http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet

FSL JET Supercomputer

et avec quelques salles de grands calculateurs très modernes on peut surveiller et enregistrer tous les internautes, voir le lien :https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/04/14/france-terribles-revelations-sur-la-surveillance-massive/

et ainsi on a le top du top sur la Toile  » Face de bouc « …

11 Réponses to “Humour : De la surveillance artisanale à la surveillance massive….”

  1. Quel article, merci pour l’excellence de ces informations, je n’en doute pas que nous soyons espionnés de toute part…plus possible de dissimuler quoique se soit…

    • Depuis toujours le pouvoir surveille ou tente de surveiller la masse!… mais là, nous, peuple françoys ( lire à nouveau Eugène SUE, son livre interdit qui a fait l’objet de plusieurs autodafés…) il est particulièrement surveillé : au commencement c’est ce fameux fichier de l’éducation nationale, ensuite l’invention du médecin référent pour faire des économies pour la Sécurité Sociale, ce qui est totalement faux mais ce qui fonctionne parfaitement, puis le voisin référent pour les délinquants de droit commun !.. (1), les instituteurs référents qui se sont dévoilés dernièrement, l’employé municipal référent, les services sociaux des Conseils Généraux particulièrement efficaces en ce domaine, etc…à croire que ce pays est toujours sous l’influence de la Loi du 17 septembre 1793…ce qui nous rappelle également la lettre anonyme du fameux temps de l’Occupation !… Voyons ce que nous disait le grand Spinoza en 1667 :  » En revanche, les hommes politiques songeraient, croit-on, bien plus à tendre des embûches aux hommes qu’à les servir utilement et leurs actes seraient inspirés bien plus par la ruse que par la sagesse. Ne savent-ils point, par expérience, qu’il n’y a pas d’hommes sans défauts ? C’est pourquoi, en vue de déjouer la méchanceté des hommes, ils ont recours à toutes sortes de procédés éprouvés – qui font appel au sentiment de crainte, bien plus qu’au raisonnement. Mais l’application d’une telle tactique semble en contradiction avec les enseignements de la religion – ou plutôt des théologiens, d’après lesquels même les souveraines Puissances devraient administrer les affaires publiques dans le plein respect des principes sacrés de moralité, auxquels les particuliers sont dans l’obligation d’obéir. »…c’est un petit extrait de son  » Traité de l’autorité politique. »
      (1) » Dans les régimes totalitaires et, de façon plus générale, dans toutes les circonstances où le pouvoir a besoin, pour asseoir son emprise sur la population, de la coopération de tous, la dénonciation apparaît essentiellement comme un acte de vigilance politique. Il s’agit moins de dénoncer les délinquants de droit commun que d’aider à repérer les  » déviants « . » Danièle LOCHAK, La dénonciation, stade suprême ou perversion de la démocratie ?, Extrait, 1996.

  2. depuis l’époque des coupeurs de têtes et des tricoteuses….le naturel revient au galop…

    http://fr.sputniknews.com/france/20150414/1015657516.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :