Jin Ping Mei  » Par ces tourments en ce monde de poussière entrez dans la ronde des fleurs éphémères… »


Kaigetsudo Dohan - bijin

Le Ciel lui a donné ces lèvres cramoisies,
Le vent d’Est emplit son visage de souris,
A tant de bonheur vous le cœur de la belle,
Ivresse ouverte à toute joie nouvelle !
Beauté fatale incline à douleur d’amour
Et d’un sourire sans paroles vous laboure !
Par ces tourments en ce monde de poussière
Entrez dans la ronde des fleurs éphémères !
Jin Ping Mei, Fleur en Fiole d’Or, Extrait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :