Une dictée  » Voici Marseille… »


MarseillePaysage

 » Marseille, ce n’est pas une ville, c’est un marché, c’est une place entre la mer et la campagne, où les commerçants s’accroupissent sur les trottoirs pour acheter ou vendre des denrées. Ces étranges insectes à hautes pattes qu’on appelle grues vont cueillir des ballots et les caisses dans le ventre des navires et les déposent délicatement sur les genoux de la ville. D’un autre côté, les trains remportent vers le centre, l’est, l’ouest et le nord du pays ce qui est venu du sud, et puis, à leur tour, ils rapportent ce que le sud ne produit pas. Alors les grues font leur travail en sens inverse. Elles emplissent le ventre de ce qu’elles prennent sur les genoux de pierre du quai. » Thyde Monnier, Session 61.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :