Jin Ping Mei  » Chantez les poèmes qui chassent les soucis, buvez joyeusement pour dissiper l’ennui… »


Chaque journée n'a que douze heures...

 » Jours d’automne suivent printemps : les années passent.
Déridez-vous : ne sied soupirs ni mine basse !
Chantez les poèmes qui chassent les soucis,
Buvez joyeusement pour dissiper l’ennui !
Jouez tant que loisir vous en donne plaisir,
Brisez tristesse en pinçant luth à désir !
Temps qui fuit, affaires mondaines, qu’importe,
Tant que vin et poésie gardent la porte !  »
Jin Ping Mei, Fleur en Fiole d’Or, Extrait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :