Fukushima : 4 ans après le début de l’accident, la catastrophe continue ….


« Après la catastrophe de Fukushima, en 2012, j’ai travaillé avec Naoto Matsumura pendant un certain temps. J’habitais avec lui dans sa maison à Tomioka situé dans la zone interdite de Fukushima, où je travaillais sans masque, ni combinaison Tyvek, ni gants, de sorte que j’ai eu la gorge toute gonflée et la langue tuméfiée. Cela me faisait très mal même quand j’avalais de la salive…. » lire la suite de l’article ici : http://www.fukushima-blog.com/

« La catastrophe nucléaire continue.
Depuis quatre ans, de l’eau doit être injectée en permanence pour refroidir les réacteurs, recueillie tant bien que mal sur le site de la centrale dans plus de 1000 cuves de qualité douteuse. Au moins 400 tonnes d’eau, parfois extrêmement contaminée, se déversent chaque jour vers la mer.
Plus de 6000 travailleurs se relaient en permanence sur le site, dangereusement exposés aux rayonnements. Face à la pénurie de travailleurs qualifiés et en bonne santé, l’industrie nucléaire va jusqu’à recourir aux Yakuzas, la mafia japonaise, pour recruter des SDF comme « liquidateurs »… » lire la suite de l’article ici : http://www.sortirdunucleaire.org/Fukushima-4-ans-apres-le-debut-de-l-accident-la

https://mirabel81.wordpress.com/2014/03/11/fukushima-il-y-a-deja-trois-ans-un-desastre-illimite/
http://www.vivre-apres-fukushima.fr/
http://www.fukushima-blog.com/2015/01/nouvelles-de-fukushima-en-janvier-2015.html

http://fukushima-diary.com/2015/03/dr-c-busby-talked-supplement-scandal-contamination-situation-fukushima-diary/

http://janickmagne.blog.lemonde.fr/

http://youtu.be/TFQx7SkvuWE

Publicités

11 Réponses to “Fukushima : 4 ans après le début de l’accident, la catastrophe continue ….”

  1. le genre de catastrophe que l’on n’oubliera jamais avec la pensée que l’on peut être touchés nous aussi

  2. « Surnommée le 51e État des Etats-Unis, la plaque de détritus de la taille du Texas, une énorme masse flottante qui ressemble à un amas de rouille, est constituée d’une quantité phénoménale de débris dus au tsunami : véhicules, maisons, pontons, quais entiers… Avec, cadeau, des espèces animales invasives. Trois d’entre elles inquiètent plus particulièrement les chercheurs américains : la moule bleue, l’algue brune connue sous le nom de wakamé, et l’étoile de mer, « Asterias amurensis ». Les deux dernières figurent sur la liste des cent espèces exotiques envahissantes parmi les plus néfastes au monde, établie en 2000 par l’Union internationale pour la conservation de la nature…. » lire la suite de l’article ici : http://www.sudouest.fr/2014/03/11/fukushima-l-eau-radioactive-est-arrivee-au-large-du-canada-les-dechets-devraient-suivre-1486500-5010.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :