Histoire : Après celle de la Princesse gauloise de Vix, une tombe d’un Prince celte est découverte à Lavau dans l’Aube…


« Un grand chaudron à vin, un riche pichet, une passoire, des récipients pour recevoir le précieux breuvage. Tout semble prêt pour un banquet. Mais au fond d’une tombe, celle d’un prince celte du Ve siècle avant notre ère, découverte en Champagne.
Il s’agit d’une trouvaille « exceptionnelle », a estimé mercredi l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) qui fouille ce site depuis octobre à la demande de l’Etat… » lire la suite de l’article ici : http://www.leparisien.fr/sciences/archeologie-la-tombe-d-un-prince-celte-pres-de-troyes-04-03-2015-4575479.php

« L’endroit ne paie pas vraiment de mine, en bordure d’un rond-point, à un jet de pierre des tristes préfabriqués de la zone d’activité commerciale de Lavau (Aube). C’est pourtant là, en prévision de nouvelles constructions commerciales, que les chercheurs de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) fouillent, depuis l’automne, une tombe princière du Ve siècle avant notre ère, qui s’annonce comme l’une des plus remarquables de la culture celte de la période dite du Hallstatt (entre 800 et 450 avant J.-C.).
La découverte, rendue publique mercredi 4 mars, est qualifiée d’« exceptionnelle » par les archéologues, tant par les dimensions du site que par la qualité du matériel mis au jour. Et le caveau, dont la fouille n’est pas encore achevée, recèle sans doute de nouvelles surprises… »pour lire la suite de l’article ici : http://www.lemonde.fr/archeologie/article/2015/03/04/decouverte-exceptionnelle-en-france-d-une-tombe-princiere-celte_4587484_1650751.html#2Bqwf3PGqj14vSA3.99

« Comment ce prince celte a-t-il pu acquérir un tel trésor? Pour les archéologues de l’Inrap, il a profité d’un rôle intermédiaire entre les gisements de matière première (l’étain venu d’Angleterre, l’ambre venue de la Baltique sans oublier les esclaves) et les marchands grecs qui étaient demandeurs. Situés sur la haute vallée de la Seine, Lavau et sa région occupent une place idéale pour un tel commerce. Le «cadeau» grec au prince celte permettait probablement d’asseoir la puissance, et de se ménager l’appui, d’un partenaire très utile… Plus de deux millénaires plus tard, ce «cadeau» va aussi permettre de mieux connaître les principautés celtiques du premier âge du Fer. Ce qui renforce encore la dimension européenne de la découverte de Lavau…. » lire la suite de l’article ici : http://www.lefigaro.fr/sciences/2015/03/04/01008-20150304ARTFIG00444-decouverte-exceptionnelle-d-une-tombe-princiere-celte-pres-de-troyes.php

« Il dort tout près de son char. Un prince celte est sur le point d’être déshabillé de sa gangue de terre et d’alluvions par les archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). Ces chercheurs méticuleux, qui interviennent sous le sol avant que ne commencent de grands chantiers de construction, ont mis au jour à Lavau (Aube) la tombe d’un prince du Ve siècle avant notre ère…. » lire la suite de l’article ici : http://www.leparisien.fr/sciences/en-images-une-incroyable-tombe-princiere-celte-decouverte-dans-l-aube-05-03-2015-4577437.php?pic=7#contTitre

Comme pour la Princesse gauloise de Vix, on se rend bien compte de plus en plus que le peuple Gaulois était un peuple moderne et non celui décrit par le vainqueur romain dans son œuvre qui a toujours fait référence :  » La guerre des gaules  » par César. L’origine des objets est à vérifier par les spécialistes comme le chaudron et la cruche découverte dans cette nouvelle tombe … Autour de la dépouille princière, il paraît que deux univers se mêlent: » le monde celtique et celui de la Méditerranée ; les barbares et les grecs. » c’est bien normal car les gaulois faisaient commerce du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest… Ce n’est qu’une confirmation de plus avant de changer le contenu de nos livres d’histoires « ces fameux gaulois vivant dans ces huttes au fond des forêts profondes « … C’est tout l’intérêt scientifique d’une telle découverte que de corriger ces erreurs, il serait temps… Le peuple celte était bien en relation étroite avec des commerçants grecs et autres peuples du Nord comme le confirme l’achat de l’étain. Les marchands grecs ont-ils offert ces précieux cadeaux pour honorer un dignitaire celte?…Mais les celtes étaient très riches, si riches que les mines d’or faisait l’objet d’une idée fixe par César : son besoin d’or pour ses futures conquêtes !… La dame de Vix, femme mystérieuse, princesse gauloise, dans la tombe de laquelle a été trouvé un trésor et le célèbre vase de Vix…. » La Dame de Vix était celte, sans doute une femme de 30 à 35 ans, peut-être morte des suites d’une blessure au crâne. Elle portait un diadème d’or. Elle vécut sur le Mont Lassois aux alentours de l’an 500 avant Jésus-Christ. Etait-elle une princesse celte, fille ou épouse d’un chef ? Une prêtresse ? Un personnage lié au négoce de l’étain ? Pourquoi une tombe d’une telle opulence rassemblant des objets venus des quatre coins du monde antique ?  » Les Gaulois n’étaient pas pauvres, ils avaient toujours des colliers et bracelets en or sur eux, même au combat !…
» Les plus récentes recherches prouvent que les gaulois étaient des prospecteurs et des mineurs exceptionnels. De lourds chariots chargés d’or précèdent Vercingétorix, au triomphe de César à Rome, en 46 av. J.-C. Les Gaulois traquaient déjà l’or depuis plusieurs siècles dans les rivières, sur les flancs des montagnes, et ils en faisaient de somptueux bijoux pour eux et pour leurs dieux. L’or des Celtes hante les esprits depuis l’Antiquité. Les auteurs grecs et romains mentionnent avec une stupeur mêlée d’envie la richesse en or de la Gaule, les trésors accumulés dans les sanctuaires. César est même accusé d’avoir détruit les villes gauloises dans le seul but de s’en emparer. Le chef arverne Luérius jette de son char des pièces d’or et d’argent à ses compatriotes, les Gaulois allant au combat vêtus de leurs seuls bracelets et de leur fameux torque (collier) en or….
»… La Gaule, à la veille de la conquête romaine, est un pays d’alternances de forêts, de plaines cultivées, de bocages et de cités fortifiées, sillonnés de routes, pour certaines empierrées, donc d’un espace densément mis en valeur, loin des clichés légués par les historiens du passé. L’archéologie, en particulier aérienne, a démontré que des milliers de fermes gauloises (nombreuses petites fermes « indigènes » mais aussi certaines villas gauloises aussi étendues que les futures villae gallo-romaines) quadrillaient le territoire aux IIe siècle av. J.-C., et les fouilles réalisées dans les oppida, par exemple à Bibracte, ont mis en valeur une structure urbaine complexe et élaborée. » Sources Wikipédia

Les gaulois étaient donc très civilisés, ce qui est contraire à toutes les légendes colportées ici et là… ils n’étaient pas fous les Romains !..
» Où ils ont fait un désert, ils disent qu’ils ont donné la paix. » Tacite, Vie d’Agricola.

https://mirabel81.wordpress.com/2013/05/29/la-princesse-gauloise-de-vix-et-les-barbares/
https://mirabel81.wordpress.com/2013/08/13/humour-les-romains-netaient-pas-fous/

http://youtu.be/SkUES7riqHI

(1)Commentaire de la vidéo :  » La Tombe de Vix fut découverte le 6 janvier 1953 par Maurice Moisson, agriculteur, 2 mai officiellement et pour la presse de l’époque par René Joffroy, archéologue autodidacte, président de la société archéologique locale.
Cette sépulture était située dans un champ, sous un tumulus arasé dont ne subsistaient plus que des pierres éparses qui attirèrent l’attention des archéologues, mais le caveau, comblé de terre, était resté inviolé.
Une fois dégagé, dans des conditions assez difficiles, le caveau se révéla être la tombe à char d’une femme vite surnommée la princesse de Vix qui livra un important mobilier funéraire, bijoux, céramique et vaisselle de bronze. La pièce maîtresse de cette vaisselle est un cratère à volutes en bronze d’une contenance de 1 100 litres, le plus grand que l’Antiquité nous a légué, sans doute sorti d’un atelier corinthien grec d’Italie du Sud vers 525 av. J.-C.
Sur le sol, des pigments bleu et rouge proviennent de tentures ou de peintures décoratives. La princesse est ornée de parures à caractère local : collier de grosses perles de pierre et d’ambre, anneaux de cheville en bronze, bracelet de lignite, fibules aux cabochons de corail. Elle porte à la nuque un torque, collier gaulois en or fin (480 g), travail unique, d’un orfèvre initié aux techniques méditerranéennes. »

2 Réponses to “Histoire : Après celle de la Princesse gauloise de Vix, une tombe d’un Prince celte est découverte à Lavau dans l’Aube…”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :