Henri Rey-Flaud  » Mais un autre caractère du phénomène ne doit pas être manqué : la Lettre qui cause l’extase des amants est, en même temps, celle qui a opéré la relève des premiers glyphes … »


« La rencontre amoureuse entre les amants qui ponctue et clôture la QUESTE de la reine trouve alors son sens. Loin d’exprimer la récompense octroyée au héros au termes de ses épreuves, elle marque la conjonction fulgurante et sans lendemain des deux ombres, qui accomplit » sans une parole, nous dit Claudel, le choc et la soudure (des) âmes et (des) corps « , réunion qui » existe une seconde seule pour ne plus finir » et qui, bien qu’aussitôt effacée, » reste imprimée sur la page de l’éternité « La rencontre amoureuse collapse ainsi le symbolique et le réel en court-circuit de l’imaginaire, produisant un éclair de jouissance impossible à reproduire, que les poétes de la FIN’AMOR ont appelé le JOY, et qui reçoit le privilège de réaliser dans un flash l’épiphanie de la Lettre qui fait défaut à la puissance signifiante. Mais un autre caractère du phénomène ne doit pas être manqué : la Lettre qui cause l’extase des amants est, en même temps, celle qui a opéré la relève des premiers glyphes venus marquer le corps primordial des insignes de la mort. »Henri REY-FLAUD, Le Sphinx et le Graal , Extrait.

L’Occitan est la langue du Midi de la France, la langue de toute l’Occitanie ( trente quatre départements ) !…C’est une très belle langue très célèbre puisque c’est la langue de l’amour car pour les Troubadours la civilisation était fondée sur l’amour !… Pendant que l’instituteur punissait l’élève qui parlait occitan Frédéric Mistral recevait le prix Nobel de littérature !…D’autre part durant plus de deux siècles les lettrés de toute l’Europe parlaient occitan !…

» L’occitan qu’es aquò ? » autre paradoxe !… quand on sait que cette langue est enseignée dans le monde entier y compris au Japon !…

La suppression de l’occitan, une si belle langue d’une nation ne dérange pas grand monde !…Pourtant elle est étudiée à l’étranger et pratiquement inconnue par les Françoys d’aujourd’hui ?…

“Le 27 janvier 1794, le français devint par décret la langue obligatoire dans tous les actes publics, tandis que le 4 juin l’usage du patois y était interdit. Dans le rapport du 9 juillet 1794, le délégué du département du Var qualifiait l’occitan de jargon extravagant de cette contrée. De plus, le 4 juin 1794 fut publié le rapport de l’abbé Grégoire qui proposait l’usage exclusif du français dans les discussions municipales, comme la modification des écriteaux et des noms de rues….” Sources Wikipédia

Dans un futur très proche vous pouvez imaginer que vous aussi vous lirez une Directive européenne qui supprimera définitivement le françoys et vous serez obligés de changer encore les écriteaux !…My god !!!!!!……

(1)Traduction en françoys de la chanson du troubadour :
« Quand je vois l’alouette mouvoir
de joie ses ailes contre les rayons du soleil,
perdre conscience et se laisser choir
à cause de la douceur qui pénètre son coeur,
hélas! une si grande envie me vient
de tous ceux qui jouissent d’amour
que je suis étonné que mon coeur
aussitôt ne fonde de désir!

Hélas! je me croyais savant
d’amour, mais si peu j’en sais,
puisque je ne puis me retenir
d’aimer celle dont je n’obtiendrai rien.
elle a mon coeur et mon être,
elle-même et le monde entier;
et, en se dérobant à moi, elle ne me laissa rien
d’autre que le désir et le coeur à sa volonté.

Je n’eus plus pouvoir sur moi-même
et je ne m’appartins plus dès l’instant
où elle me laissa regarder dans ses yeux,
en ce miroir qui tant me plaît.
Miroir, depuis que je me suis miré en toi,
les profonds soupirs ont causé ma mort,
et je me suis perdu comme se perdit
le beau Narcisse dans la fontaine.

Je me désespère des dames;
jamais plus je ne me fierai en elles;
autant j’avais coutume de les exalter,
d’autant plus maintenant je les mépriserai.
Puisque je vois qu’aucune n’est de mon côté
contre celle qui me ruine et me détruit,
je les crains toutes et de toutes je me méfie,
car je sais bien qu’elles sont toutes pareilles.

Ma dame, en cela, se montre bien femme,
c’est pourquoi je lui en fais reproche;
car elle ne veut point ce qu’on doit vouloir
et, ce qu’on lui interdit, elle le fait.
Je suis tombé en disgrâce, et j’ai vraiment
agi comme le fou sur le pont;
je ne sais pourquoi cela m’arrive,
sinon d’avoir voulu grimper trop haut.

En vérité, la compassion est perdue,
et moi je n’en savais rien jusqu’ici,
car celle qui devrait en avoir le plus
n’en a guère; et où donc irai-je en chercher?
Hélas! comme il semble impossible,
pour qui la voit, de croire qu’elle laissait mourir,
sans lui porter secours, ce malheureux consumé
de désir qui sans elle n’aura jamais de salut!

Puisque auprès de ma dame ni prières, ni pitié,
ni les droits que j’ai, ne peuvent me servir,
et que rien ne lui plaît,
jamais plus je ne lui dirai que je l’aime.
Aussi je m’éloigne d’elle et renonce;
Elle m’a tué, et par la mort je lui réponds;
et je m’en vais, puisqu’elle ne me retient pas,
malheureux, en exil, je ne sais où.

Tristan, vous n’aurez plus rien de moi,
car je m’en vais, malheureux, je ne sais où.
Je renonce à chanter et m’en désiste,
et je cherche refuge contre la joie et l’amour.

(2) https://mirabel81.wordpress.com/2014/09/14/nadau-concert-en-exterieur-a-labroquere-le-vendredi-04072014/

https://mirabel81.wordpress.com/2012/08/08/occitanie-le-fameux-decret-du-20-juillet-1794/

https://mirabel81.wordpress.com/2014/07/21/rappel-ce-sabir-de-poubelles-ou-des-loques-de-franglais-saccrochent-a-des-debris-de-parler/

http://www.nadau.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :