Agriculture : « Aider les chercheurs à cataloguer des semences, et se retrouver ensuite privé du droit de les planter : c’est la menace qui pèse sur les paysans français… »


« Les paysans doivent réfléchir à deux fois avant de donner leurs semences ou les informations sur leurs plantes », avertit Guy Kastler. En cas de dépôt de brevet sur un caractère de la plante maintenue par le paysan, ce dernier pourrait passer du statut de contributeur de la recherche à celui de contrefacteur de la semence (voir notre précédent article) ! A la fin de leur action au Salon de l’agriculture, les paysans déguisés en bagnard ont enlevé leurs chaines et les ont remises à l’Inra. « Nous avons besoin de la recherche, comme la recherche a besoin des paysans, précise Guy Kastler. Nous leur demandons de venir avec nous pour changer la loi. » Reste à savoir ce que l’Inra va faire de ces chaines : les multiplier ou les briser ?…. » lire la suite de l’article ici : http://www.crashdebug.fr/index.php/actualites-france/10212-biopiraterie-en-france-comment-des-entreprises-privees-menacent-de-s-approprier-des-semences-et-des-plantes

 » Nous ne voulons pas nous retrouver dans la situation des éleveurs en Italie : il y a eu un prélèvement de trèfle dans la montagne et des entreprises sont venues ensuite réclamer des royalties aux paysans. C’est ce qui s’est aussi passé pour le riz basmati en Inde. » Pascale Rey, éleveuse laitière installée en vallée d’Asp.

 » Les brevets sur les traits natifs sont la phase ultime de cette biopiraterie. Les paysans qui ont donné aux collections publiques leurs semences et les connaissances qu’ils détiennent pensaient les offrir à tous. Ils se verront interdire de les utiliser dès qu’un semencier les aura récupérées pour breveter les séquences génétiques associées à ces qualités particulières. » Guy Kastler.

http://www.bastamag.net/La-Guerre-des-Graines-un-film

« La guerre des graines est dans chaque assiette. Tant que la liberté des graines sera confisquée, alors notre nourriture le sera aussi. C’est pour cette raison que tout le monde doit être engagé pour réclamer la libération des graines. » Vandana Shiva.

Publicités

7 Réponses to “Agriculture : « Aider les chercheurs à cataloguer des semences, et se retrouver ensuite privé du droit de les planter : c’est la menace qui pèse sur les paysans français… »”

  1. La propriété intellectuelle contre la biodiversité ….

  2. suite de la Loi pour la protection du loup et de l’ours !…
    les ruraux ne savent pas encore qu’ils seront chassés de la campagne…ça arrive !…
    n’ayez crainte on s’occupe de vous et vous serrez plus en sécurité en ville : pas de bêtes carnivores , ni de frelon asiatique, etc… mais des caméras pour vous surveiller…

    http://lesakerfrancophone.net/des-couloirs-pour-la-faune-sauvage-lagenda-21-change-de-nom-objectif-la-deportation-des-ruraux/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :