Le ROY LADURIE  » Il réservait aux seuls Bonshommes la stricte abstinence du sexe ; il laissait de facto, sinon de jure, la plus grande liberté de moeurs aux simples croyants … »


 » Le Catharisme, en fin de compte, était fort tolérant aux faux ménages. Du moins tel qu’on le comprenait à Montaillou : il déblatérait contre l’institution conjugale en sa légalité ; il réservait aux seuls Bonshommes la stricte abstinence du sexe ; il laissait de facto, sinon de jure, la plus grande liberté de moeurs aux simples croyants , et cela en vertu de la célèbre maxime, ubuesquement interprétée par Pierre Clergue : puisque tout est défendu, tout est permis. Cela dit, on aurait tort d’expliquer les conduites et coutumes sexuelles de la haute Ariège, à l’époque de Jacques Fournier, par l’implant local d’une idéologie hétérodoxe, si tentante qu’elle soit. Le prête Amilhac n’avait rien d’un hérétique ; il était pourtant presque aussi fornicateur et concubin que l’était Pierre Clergue, albigeois et agent double. L’hérésie, certes, n’a rien fait pour restreindre le concubinage à Montaillou : elle l’y a peut-être encouragé. Elle ne l’a sûrement pas créé de toutes pièces. Elle l’a trouvé là, sur place, qui préexistait à son arrivée. Il prospérait depuis belle lurette. Il puisait ses justifications, primaires ou secondaires, dans le génie de l’ethnie ; dans la cherté des dots ; dans la difficulté du mariage ; et dans l’impérieuse obligation où l’on était de ne pas désintégrer la domus familiale, par des noces inconsidérées et coûteuses. L’hérésie n’avait été pour les  » mariés de la main gauche  » qu’une surdétermination. Ceux-ci fleurissaient , du reste, dans maint autre secteur des Pyrénées que n’avait nullement infecté l’idéologie des bonshommes, et où l’on ignorait tout ou presque du catharisme ; au diocèse de Palhars par exemple, les curés menaient depuis longtemps vie comblée, en compagnie de leurs concubines, avec la bénédiction de l’évêque local. Quant aux simples paysans, le concubinage s’intégrait, sans aucun mal, à leur système d’exploitation agricole ou de maisonnée : une servante était simultanément petite amie ; elle ne s’en échinait que plus, alléchée par de fausses promesses de mariage ; le tour était joué ! Un cultivateur , inversement, labourait volontiers le champ de sa maîtresse. Il agissait ainsi par amour ; ou tout simplement par routine de mise en commun des terres, au niveau du couple. »Le ROY LADURIE, Montaillou, Village Occitan, Les Conjonctions passagères, Extrait.

« – Puisque tout est défendu, tout est permis. » Pierre CLERGUE, albigeois et agent double.

(1)Nadau ou Los de Nadau (ce qui signifie en français « Noël » ou « Ceux de Noël », prononcer : Lous dé Nadaw) est un groupe de musique occitane né à Tarbes en 1973. Il s’est produit trois fois à l’Olympia (2000, 2005 et 2010). De cap tà l’immortèla (chanson traditionnelle), Un trin que se’n va de Pau, sont deux des chansons les plus célèbres de leur répertoire. http://www.nadau.com/

Une Réponse to “Le ROY LADURIE  » Il réservait aux seuls Bonshommes la stricte abstinence du sexe ; il laissait de facto, sinon de jure, la plus grande liberté de moeurs aux simples croyants … »”

  1. LES Cathares c’était une bonne et belle façon de voir les choses, faisons l’amour comme on veut quant on veut et avec qui on veut mais ne procréons pas et ne nous marions pas….. Alors ils avaient une grande théorie : « ici bas tout est faux, tout est injuste, tout est impur, puisque rien n’est bon ici bas c’est que dieu n’a rien fait ici dans ce bas monde », donc inutile de préserver la race humaine pour un monde pourri, ne procréons pas ! le mariage ne sert qu’à cela on en a pas besoin pour faire s’aimer deux corps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :