Georges RODENBACH  » Laissent voir, en la chambre et derrière l’écran, quelques vieillards sans joie autour d’une lumière qui végète sur le réchaud de la théière… »


Si tristes les vieux quais bordés d’acacias

Si tristes les vieux quais bordés d’acacias !
Pourtant, toi qui passais, tu les apprécias
Ces vieux quais où tel beau cygne de l’eau changeante
Entre parfois dans une âme qui s’en argente.
Si tristes les vieux quais, les eaux pleines d’adieux,
Inertes comme les bandeaux silencieux
D’une morte ! les eaux sur qui pleure une cloche,
Les immobiles eaux sur qui le carillon
Égoutte ses sons froids comme d’un goupillon.
Et plus tristes les quais lorsque l’hiver approche !
En mai, quand le ciel rit, on s’était essayé
À mettre de la joie aux vitres des demeures,
– Tendant de rideaux blancs le passage des heures –
Et des roses afin que l’air fût égayé,
Petit luxe, au-dehors, de l’aisance des chambres…

Mais quand l’hiver revient, quand cinglent les décembres,
Les acacias nus, filigranés en noir,
Portent le deuil de la saison ; le vent disperse
Leurs feuilles comme des oiseaux parmi l’averse ;
L’eau du canal se gerce et se gèle – miroir
Las de mirer toujours d’identiques façades !
Maintenant les vieux quais sont déserts et maussades ;
Et, dans les logis clos, les rideaux s’échancrant
Laissent voir, en la chambre et derrière l’écran,
Quelques vieillards sans joie autour d’une lumière
Qui végète sur le réchaud de la théière…
Lumière survivante en ces hivers du nord ;
Faible lueur, clarté triste qui les ressemble ;
On dirait un chétif feu de cierge qui tremble,
Et qu’en chaque maison muette, on veille un mort !
Georges RODENBACH,1855-1898.

 » Proudhon disait que « la pro­priété, c’est le vol », pour dénoncer les méfaits du capi­ta­lisme (l’accumulation des richesses dans les mains d’un petit nombre). On pourrait aussi dire : « la pro­priété crée le vol ». Ce que les grandes enseignes ne sup­portent pas, ce pourquoi elles mettent de la javel dans leurs pou­belles, c’est l’existence d’une consom­mation sans échange moné­taire, sans acte com­mercial. Ce que le capital déteste le plus, c’est l’idée de gratuité… » lire la suite de l’article ici : http://www.projet22.com/questions-de-societe/les-faits-marquants/article/trois-sdf-condamnes-pour-avoir

http://www.actu-mag.fr/2015/02/03/un-proces-pour-avoir-recupere-de-la-nourriture-dans-des-poubelles/
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/02/03/31003-20150203ARTFIG00322-vol-de-denrees-perimees-coeurs-vides-et-poubelles-pleines.php

« L’avocat de la défense critique au passage la « pénalisation à tout-va » du parquet de Nantes, qui va jusqu’à la « pénalisation de la misère ». La substitut du procureur de la République avait réclamé, pour sa part, trois mois de mois de prison pour son client, et la révocation de deux autres relevant de sa précédente condamnation. « Plus de cinq mois de prison, cela me semblerait démesuré. Mais les faits doivent être sanctionnés », avait fait valoir la représentante du ministère public…. » lire la suite de l’article ici : http://www.metronews.fr/nantes/un-opposant-a-l-aeroport-notre-dame-des-landes-condamne-pour-avoir-vole-dans-des-poubelles/mnjx!eRNB7bD5y6B6k/

Il est vrai que le grand pays des Droits de l’Homme ne s’attache plus à promouvoir l’amour et continue par des futures Lois de diviser encore plus la société pour que l’individualisme soit la totale règle et diluer de plus en plus toute notion de nation, voir l’état de son école mais on va faire des Lois pour protéger le peuple et surtout ne soulevez pas un couvercle d’une poubelle, c’est interdit le capital veille… http://www.mondialisation.ca/la-chasse-aux-sorcieres-des-charlie-derive-ou-la-prelude-de-bruit-rampant-des-bottes-du-fascisme/5429541

« Le glanage est un droit d’usage sur la production agricole, existant notamment en France, sous différentes formes depuis le Moyen Âge. Il subsiste encore au XXIe siècle.
Le droit de glanage, comme d’autres droits d’usage ancestraux, n’a jamais disparu, note l’historienne de la Révolution Florence Gauthier (Université Paris VII) :
« Ces droits d’usage dont il est difficile de connaître l’origine exacte, réapparaissent aujourd’hui portés par des personnes qui en ont une connaissance lointaine ou qui simplement les réinventent, spontanément. Ils n’ont jamais disparu ».
C’est un droit ayant traversé les siècles mais qui se voit quelquefois contrarié par des arrêtés municipaux, « anti-glanage » ou « anti-mendicité », souvent d’ailleurs in fine annulés, comme par exemple dans la commune de Nogent-sur-Marne. » Source Wikipédia.

http://youtu.be/6RnekMXHn5U

 » – Le peuple est une bête changeante et grossière qui ignore ses forces et supporte les coups et les fardeaux les plus lourds ; il se laisse guider par un faible enfant qu’il pourrait renverser d’une seule secousse. Mais il le craint et le sert dans tous ces caprices ; il ne sait pas combien on le redoute et que ses maîtres lui composent un philtre qui l’abrutit. Chose inouïe ! il se frappe et s’enchaîne de ses propres mains, il se bat et meurt pour un seul de tous les carlini qu’il donne au roi. Tout ce qui est entre le ciel et la terre es à lui ; mais il l’ignore, et si quelqu’un l’en avertit, il le terrasse et le tue. » Tommaso CAMPANELLA, initié aux sciences occultes, à l’alchimie, à l’astrologie, etc…il a écrit » La Cité du Soleil ou Idée d’une république philosophique, Extrait. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :