Histoire : Le 19 janvier 1919, Jules Védrines se pose à bord d’un « Caudron G III » sur le toit des galeries Lafayette du boulevard Haussmann, malgré l’interdiction de la préfecture de Paris… »


Jules Védrines 01

Le 19 janvier 1919, Jules Védrines se pose à bord d’un « Caudron G III » sur le toit des galeries Lafayette du boulevard Haussmann, malgré l’interdiction de la préfecture de Paris. Il empoche ainsi le prix de 25 000 francs offert pour cet exploit, mais devient le premier délinquant aérien de l’histoire de l’aviation. Une plaque commémore l’évènement.sources Wikipédia.

Intéressé par la politique, il s’était lui-même présenté aux élections cantonales de Limoux en 1910 et aux élections législatives de 1912, sans plus de succès.

« Jules Védrines fut d’abord un ouvrier, puis un metteur au point aux Usines Gnôme (Moteur), avant de devenir mécanicien du pilote-acteur anglais Robert Loraine. Cette expérience lui donne le désir de devenir aviateur. Il passe son brevet de pilote le 7 décembre 1910 à Pau. Le 11 mars 1911, il effectue à bord d’un Morane-Borel le vol Toulouse-Carcassonne et devient ainsi le premier aviateur de l’Aude. Le 23 mars 1911 il survole Paris et, à basse altitude, le cortège de la Mi-Carême, sur lequel il lance une pluie de fleurs.Embauché chez Morane, il gagne la course Paris-Madrid, course de 1197 kilomètres à vol d’oiseau organisée par le journal Le Petit Parisien, le 26 mai 1911 avec un monoplan Morane-Saulnier A à moteur rotatif Gnome de 70 chevaux et empoche la coquette somme de 100 000 francs pour cet exploit, soit la moitié de la dotation totale prévue pour cette course… » Pour voir l’article ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_V%C3%A9drines

« L’aviation populaire, magnifique invention, a une belle mission à remplir. Elle s’adresse à la jeunesse. Et je ne cacherai pas qu’en fait de propagande aérienne, ce sont les jeunes qui importent le plus. Les autres sont convaincus ou ne le seront jamais. Tandis que vous, les jeunes, vous constituez un terrain magnifique, vous qui représentez la France de demain. Je vous ai vus, je vous ai approchés, je sais que nous pouvons avoir confiance en vous. Vous avez l’âme aérienne. »Jules Védrines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :