La fabrication d’une société nouvelle formée dans la matrice de l’égalitarisme radical….


« …On comprend mieux les assises idéologiques de la nouvelle pédagogie. Il ne s’agit pas simplement, comme le disent ceux qui relaient sa propagande, de proposer des techniques plus fines d’évaluation adaptées à la complexité de l’école contemporaine. Il s’agit plutôt de révolutionner la mission de l’école, pour qu’elle serve non plus à la transmission culturelle, mais bien à la fabrication d’une société nouvelle formée dans la matrice de l’égalitarisme radical…. » lire la suite de l’article ici : http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/11/25/31002-20141125ARTFIG00246-najat-vallaud-belkacem-vue-du-canada.php?a1=DOL-629165&a3=77-4282379&a4=DOL-629165-77-4282379

Il nous avait averti par sa lettre :  » Dans les journaux, les magazines, les revues, les livres, les conférences, les émissions de radio et de télévision. Tous les organes de diffusion regorgent d’Histoire. L’omnipotente télé ne semble née que pour porter l’Histoire sur son dos et lui faire traverser notre fleuve du temps en furie. Tel saint Christophe, aux vitraux des cathédrales, portant sur ses épaules l’Enfant Jésus à travers un torrent….
Avidement, douloureusement, les Français adultes sont taraudés par le ver solitaire de l’Histoire. Ouvrez un journal : l’Histoire vous saute aux yeux…Pendant ce temps, en classe, à côté du cadavre de l’Histoire, les enfants de ces dégustateurs de pompes royales ingurgitent de la poussière de » séquences » et de la » frise chronologique », purgatif aussi nauséeux que l’huile de ricin d’antan. La France est devenue un cabanon flottant où des déments marchent sur la tête. Les adultes se gavent de concret historique rutilant. On réserve à leurs enfants le répugnant abstrait. On prive ces mêmes enfants de distributions des prix, alors qu’on en gave leurs parents écrivains ( des centaines de prix littéraires par an, plus que de fromages). On ne classe plus ces dits enfants par premier, second, troisième, pour ne pas les traumatiser. On classe à pleines pages de journaux, à pleins écrans, les chevaux du tiercé, les coureurs cyclistes, automobiles, motocyclistes, les coureurs à pied, sauteurs, nageurs et autres sportifs de tous maillots, de toutes pédales. Quel Jérôme Bosch peindra cette nef des fous charriant cinquante millions de taupes vers les gouffres… »
Paul Guth, Lettre ouverte aux futurs illettrés, Extrait,1980.

Mais les bourgeois, ces « gens de bien  » existent toujours : » L’écrivain François d’Épenoux décrit les bobos comme « les nouveaux maîtres de Paris, stars des gazettes et chouchous des pubards, leaders d’opinion et des dîners en ville, nouvelle volaille qui, comme dans la chanson de Souchon, fait l’opinion. Ce sont quelques poignées de vrais bourgeois mais faux bohèmes, connus ou inconnus, fricotant dans la pub, la presse, la musique ou le cinéma, bref, dans des métiers bien, qui prônent leurs idées et prêchent leurs discours avec d’autant plus de légèreté mondaine qu’ils n’en subiront jamais les conséquences, planqués qu’ils sont dans leurs donjons bardés de digicodes. Ce sont les nouveaux gardiens de la Pensée unique qui déversent sur le moindre assaillant l’huile tiède d’une soupe idéologique ressassée, entre deux flèches trempées dans le fiel mortel de leurs propres erreurs »Sources Wikipédia.
D’autre part, si on consulte aussi les Carnets LV,1133 de Camus on peut aussi y lire le commentaire suivant : ” Selon Melville, les rémoras, poissons des mers du Sud, nagent mal. C’est pourquoi leur seule chance d’avancer consiste à s’accrocher au dos d’un grand poisson. Ils plongent alors une sorte de tube jusque dans l’estomac d’un requin, y pompent leur nourriture, et se propagent sans rien faire en vivant de la chasse et des efforts du fauve. Ce sont les moeurs parisiennes.”… et rien n’a changé, les rémoras sont toujours présentes et bien grasses !…c’est aussi le temps de leur grande prolifération avec cette nouvelle espèce qui sont les » chicken hawks » amateurs de guerres et qui sembleraient nous préparer un futur » Vietnam africain » ou la troisième guerre mondiale ….et l’amateur en : « … dénudant sa large bedaine peinte aux trois couleurs, il battra dessus le rappel et énumérera les délicieuses petites bêtes, les ortolans, les truffes, les verres de Margaux et d’Yquem qu’il y a engloutonnés pour encourager l’agriculture et tenir en liesse les électeurs de Belleville.
Dans la baraque, on débutera par la Farce électorale.
Devant des électeurs à tête de bois et à oreilles d’ânes, les candidats bourgeois, vêtus en paillasse, danseront la danse des libertés politiques, se torchant la face et la post-face avec leurs programmes électoraux aux multiples promesses, et parlant avec des larmes dans les yeux des misères du peuple et avec du cuivre dans la voix des gloires de la France : et les têtes des électeurs de braire en chœur et solidement hi han ! hi han !
Puis commencera la grande pièce : Le Vol des biens de la Nation… » Paul Lafargue,Le Droit à la paresse,Extrait, 1883.

On comprend donc pourquoi « la classe dirigeante française abandonne toutes les valeurs républicaines dont elle se réclame. », lire l’excellent article qui n’est pas de chez nous, ici : http://www.voltairenet.org/article181662.html , ces élites « …qui n’ont fait qu’augmenter continuellement la dette de l’État, sans combler le déficit du trésor. » depuis plus de 30 ans et, « …Il est désormais clair que ceux qui sont en haut, ne peuvent plus gouverner, et que ceux qui sont en bas ne veulent plus vivre en recourant à l’ancienne mode. » du tout impôt « … C’est bien le signe qu’une situation révolutionnaire est en train de se former en France.. » comme en 1788-1789.

http://youtu.be/AAxxt7q3Ex8

Publicités

7 Réponses to “La fabrication d’une société nouvelle formée dans la matrice de l’égalitarisme radical….”

  1. avec le retour des grandes féodalités , on va pouvoir en …

  2. un magnifique endroit, le symbole de la Royauté….

    « Le président de Sénat Gérard Larcher, qui dirige le conseil d’administration du domaine de Chambord, est également présent, signale Europe 1. La visite doit se poursuivre par un déjeuner sur place avec les élus…. » lire la suite de l’article ici : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/12/19/25006-20141219ARTFIG00143-visite-surprise-de-francois-hollande-au-chateau-de-chambord.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :