Paul LAFARGUE  » Toutes les misères individuelles et sociales sont nées de sa passion pour le travail… »


Bull_head_Gaulle_Paris

« ….Mais, dure et longue vengeance on tirera des moralistes qui ont perverti l’humaine nature, des cagots, des cafards, des hypocrites « et autres telles sectes de gens qui se sont déguisés comme masques pour tromper le monde. Car donnant entendre au populaire commun qu’ils ne sont occupés sinon à contemplation et dévotion, en jeusnes et macération de la sensualité, sinon vrayement pour sustenter et alimenter la petite fragilité de leur humanité : au contraire font chière, Dieu sçait quelle ! et Curios simulant sed Bacchanalia vivunt [21]. Vous le pouvez lire en grosse lettre et enlumineure de leurs rouges muzeaulx et ventres à poulaine, sinon quand ils se parfument de soulphre [22]. » Aux jours des grandes réjouissances populaires, où, au lieu d’avaler de la poussière comme aux 15 août et aux 14 juillet du bourgeoisisme, les communistes et les collectivistes feront aller les flacons, trotter les jambons et voler les gobelets, les membres de l’Académie des sciences morales et politiques, les prêtres à longue et courte robe de l’église économique, catholique, protestante, juive, positiviste et libre-penseuse, les propagateurs du malthusianisme et de la morale chrétienne, altruiste, indépendante ou soumise vêtus de jaune, tiendront la chandelle à s’en brûler les doigts et vivront en famine auprès des femmes galloises et des tables chargées de viandes, de fruits et de fleurs, et mourront de soif auprès des tonneaux débondés. Quatre fois l’an, au changement des saisons, ainsi que les chiens des rémouleurs, on les enfermera dans de grandes roues et pendant dix heures on les condamnera à moudre du vent. Les avocats et les légistes subiront la même peine.
En régime de paresse, pour tuer le temps qui nous tue seconde par seconde, il y aura des spectacles et des représentations théâtrales toujours et toujours ; c’est de l’ouvrage tout trouvé pour nos bourgeois législateurs. On les organisera par bandes, courant les foires et les villages, donnant des représentations législatives. Les généraux en bottes à l’écuyère, la poitrine chamarrée d’aiguillettes, de crachats, de croix de la Légion d’honneur, iront par les rues et les places, racolant les bonnes gens. Gambetta et Cassagnac son compère feront le boniment de la porte. Cassagnac, en grand costume de matamore, roulant des yeux, tordant la moustache, crachant de l’étoupe enflammée, menacera tout le monde du pistolet de son père et s’abîmera dans un trou dès qu’on lui montrera le portrait de Lullier ; Gambetta discourra sur la politique étrangère, sur la petite Grèce qui l’endoctorise et mettrait l’Europe en feu pour filouter la Turquie ; sur la grande Russie, qui le stultifie avec la compote qu’elle promet de faire de la Prusse et qui souhaite à l’ouest de l’Europe plaies et bosses pour faire sa pelote à l’est et étrangler le nihilisme à l’intérieur ; sur M. de Bismarck, qui a été assez bon pour lui permettre de se prononcer sur l’amnistie… puis, dénudant sa large bedaine peinte aux trois couleurs, il battra dessus le rappel et énumérera les délicieuses petites bêtes, les ortolans, les truffes, les verres de Margaux et d’Yquem qu’il y a engloutonnés pour encourager l’agriculture et tenir en liesse les électeurs de Belleville.
Dans la baraque, on débutera par la Farce électorale.
Devant des électeurs à tête de bois et à oreilles d’ânes, les candidats bourgeois, vêtus en paillasse, danseront la danse des libertés politiques, se torchant la face et la post-face avec leurs programmes électoraux aux multiples promesses, et parlant avec des larmes dans les yeux des misères du peuple et avec du cuivre dans la voix des gloires de la France : et les têtes des électeurs de braire en chœur et solidement hi han ! hi han !
Puis commencera la grande pièce : Le Vol des biens de la Nation… » Paul Lafargue,Le Droit à la paresse,Extrait, 1883.

Pour lire la suite de l’ouvrage ici : http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Droit_%C3%A0_la_paresse

« S’en sortir exige un reformatage de notre système de pensée. Une remise en cause de nos exigences et, une incontournable modestie dans nos comportements vis-à-vis d’autrui et de notre environnement. Ajoutons à cela une opposition de masse aux systèmes politiques actuels qui, quel que soit l’appellation qu’ils se donnent sont tous basés sur le profit, la possession, le paraître et l’avoir. C’est une véritable révolution dans les comportements et celle-ci est actuellement irréalisable ensemble et spontanément. Une des solutions, serait d’appliquer le principe de Gulliver, c’est-à-dire associer des micro-résistances pour vaincre une résistance plus forte. C’est une des rares issues applicable. A ce jour, seule des microsociétés du style (Les colibris) peuvent s’affranchir en grande partie de l’aliénation de masse mis en place par les institutions dictatoriales du style gouvernement, banque, FMI ect…… » lire la suite de l’article ici : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/amer-constat-debut-de-siecle-159332

« Ce projet de loi, par lequel le gouvernement veut marquer sa volonté de moderniser l’économie française, a été fraîchement accueilli par certains députés socialistes et le débat promet d’être animé alors que les frondeurs PS annoncent déjà un vote contre ce projet qui sera discuté à l’Assemblée à partir du 22 janvier… »En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0204002014874-loi-macron-un-projet-reellement-de-gauche-selon-thierry-mandon-1073071.php?lZLX7pODc7Sgbmz4.99

http://www.leparisien.fr/faits-divers/interactif-la-carte-de-france-de-la-corruption-09-12-2014-4360099.php

http://www.challenges.fr/economie/20141209.CHA1259/travail-le-dimanche-pres-de-70-des-francais-sont-pour.html

http://www.mondialisation.ca/appel-de-personnalites-allemandes-une-autre-guerre-en-europe-pas-en-notre-nom/5418910

http://www.upr.fr/communiques-de-presse/les-europeistes-bradent-le-patrimoine-des-francais-aux-americains-et-aux-chinois

Publicités

7 Réponses to “Paul LAFARGUE  » Toutes les misères individuelles et sociales sont nées de sa passion pour le travail… »”

  1. autrefois c ‘ était les esclaves qui travaillaient au profit des plus riches , nous ne portons plus ce nom mais les travailleurs augmentent la fortune sociale , ils coopèrent aux biens productifs mais productifs pour qui pas pour eux et, aujourd ‘ hui on assiste de plus en plus à une misère sociale , fatigue , usure des travailleurs , les salaires ne sont bien souvent pas assez conséquents pour faire face aux factures , le travail n ‘ est pour certaines classes qu ‘ un gagne -pain !! de toutes façons il ne faut pas se leurrer c est fini , la crise est là , l économie est déficitaire et pour très très longtemps encore

  2. si c ‘ est l ‘ esclave qui demande du travail c ‘ est qu il n ‘ as pas assez de moyens pour vivre ….comme disait l ‘ autre travailler pour gagner plus ..enfin…..un salaire ne suffit plus et quelques fois deux salaires non plus !!!!

    • oui mais le bourgeois en rigole encore le double de main-d’œuvre pour rien ou presque rien c’est cela que les fameuses pétroleuses féministes n’ont pas encore compris…et elles ont tout perdu y compris très souvent leur féminité…relisez le texte de Paul Lafargue en entier et vous verrez comme il est actuel…même en ce jour à l’Assemblée Nationale !..voyez tout se continue depuis l’infâme Rastignac…même Victor SERGE avait compris le caractère très particulier des serviteurs des Bourgeois !…

  3. Waouh que c’est beau tout cet étalage de commentaires, ça devient hautement culturel par là , là ça rigole plus ! Léon tu devrais t’impliquer plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :