NEZÂMÎ  » « Apprenant l’arrivée de la belle Chîrîn aux lèvres de rubis, il semblait dans le marbre découvrir un joyau… »


femme endormie

« Apprenant l’arrivée de la belle Chîrîn aux lèvres de rubis, il semblait dans le marbre découvrir un joyau. Dans les mains de Farhâd, le fer de son outil devenait plus brûlant que son coeur ; la pierre lui semblait plus molle que l’argile. Il creusait le rocher de glaise d’une main et de l’autre frappait sa poitrine d’une pierre. Son coeur était sculpté par l’amour de l’idole ; mais puisqu’elle était là, à quoi bon la sculpter cette image adorée ? La fille aux douces lèvres buvait coupe de lait ; en souvenir de lui, il lui avait baillée… Ses membres étaient très lourds et tout l’or qu’elle avait ; son cheval n’en put plus de porter tels joyaux… Lors que son amant vit que cette beauté rare allait tomber à terre, il prit sur ses épaules le pauvre coursier et son fardeau princier, les soulevant sans nul effort… » NEZÂMÎ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :