Alain Guyard  » Son Traité, Spinoza le publie incognito, pour aborder sans souci l’enquiquinante question de savoir pourquoi les hommes se battent pour conserver leurs chaînes… »


Spinoza

« …..En face, Spinoza joue avec les lunettes, les diffractions et les réflexions. Ses lentilles de télescope éclairent toute sa politique. Chez lui, c’est angles brisés, rebonds et déviations lumineuses. Un bon pouvoir exhorte son peuple à user de sa lumière naturelle, de sa raison, pour renvoyer, briser, réverbérer les lois… Dans l’Etat spinozien, les philosophes pullulent plus que les lapins sur un terrain d’aviation. Toute la place publique retentit d’échanges d’arguments et d’idées, de débats contradictoires… Ca rabbinise en pure immanence…
Sans doute cette insistance à mettre Rousseau en avant, loin de avant Spinoza, tient au fait aussi que Baruch était un feuj, Portos de surcroît, issu des rangs marranes détestés des catholiques. Et d’imaginer que le vrai père de la démocratie moderne était un juif pas très catholique, ça doit rester en travers de pas mal de gosiers nationaux. Rajoute à ça que Lunetier formidable a eu une intuition assez formidable avant l’heure. Pour lui, le pouvoir politique est sain à condition qu’il se débarrasse de toute influence religieuse. Voilà qui doit bien emmerder tous nos béni-oui-oui de la laïcité ouverte, prêts à dérouler le tapis bleu-blanc-rouge devant le premier barbu qui gronde. Enfin, en mesurant la force d’une nation et sa capacité de résistance aux tyrannies au nombre de ses philosophes, il donne un conseil très simple pour libérer les peuples : pas la peine de leur envoyer des conseillers militaires ou d’installer au pouvoir des badernes médaillées arrosées par le pognon du pétrole. Il suffit de parachuter dans les faubourgs des villes et dans les rues des villages des pleines caisses de bouquins de philosophie…. »lire la suite de l’article ici : http://diktacratie.com/spinoza-ii-le-retour-il-revient-et-nique-sa-race-a-rousseau/

Publicités

3 Réponses to “Alain Guyard  » Son Traité, Spinoza le publie incognito, pour aborder sans souci l’enquiquinante question de savoir pourquoi les hommes se battent pour conserver leurs chaînes… »”

  1. Il avait des idées révolutionnaires……

    • je crois qu’il était clairvoyant …comme ajoute Alain Guyard, je cite : »Il pige bien vite que tout ça est dû à un populo civiquement et spirituellement anémié, sous-vitaminé, parce qu’il lui manque de l’exercice…philosophique !… »
      il n’y a qu’à voir le peuple françoys….. n’est-il pas dans cet état !…

  2. Le populo n as plus d ‘ envergure , il as été bouffé par ce qui est actuellement et bien avant aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :