Vendredi 31 octobre 2014, la Fête du Samain nous permet de brûler toutes les  » branches mortes  » de l’année….


 » Le célèbre  » Samain  » est la fête celtique qui est célébrée chaque année le 31 octobre et qui est reliée aux évènements du déluge… La fête rituelle pour la nouvelle année celtique qui se situe hors du temps…A cette époque les forces de la nature se rejoignent au centre de la terre…Les deux mondes communiquent au temps de SAMONIOS ; c’est une parenthèse d’éternité, pour une prise de conscience dans la Quête de la Connaissance. Pour le rituel, il faut allumer un feu pour pouvoir percevoir notre fabuleux  » feu  » intérieur…A ce moment là l’esprit des Anciens féconde celui des Vivants…Avec notre feu nous allons tous nous débarrasser de toutes nos  » branche mortes  » au seuil de la nouvelle année…Ainsi on se retrouve dans le cycle de la vie avec l’acceptation de la Grande Loi de la Vie…Car avec la fête du Samain c’est la rupture totale avec le monde réel ; il faut se libérer avec la fête du renouveau…de plus le visage de la Grande Déesse apparaît dans la Nature, elle nous présente ses pouvoirs de transformation et de régénération… Elle nous dit de planter des graines de nos futurs projets qui germeront lors de l’année nouvelle.
– Au cours de la nuit du 31 octobre au 1er novembre, un cérémonial rigoureux dans les temps anciens était le suivant :
« – Le soir, les Celtes éteignaient tous les feux dans les âtres . Au cours de la nuit ils se rassemblaient en cercle : les druides étouffaient solennellement le feu sacré… Puis avec des branches du chêne sacré, ils enflammaient par frottement un nouveau feu pour honorer le Soleil et faire fuir tous les esprits maléfiques. Chaque chef recevait de la braise rouge pour allumer de nouveau le feu dans son âtre qui devait brûler jusqu’au 31 octobre suivant. »H.G.M. Ce feu protégeait du danger tout le clan tout au long de l’année il vous protégera donc vous aussi !…
 » – Quarante jours après l’équinoxe d’automne, le début de la saison sombre, aux longues nuits animées par les feux de Sortilèges et de mémoire… »
– Allumez un feu ( ou une bougie si vous ne pouvez pas faire plus ), promenez-vous pour admirer les couleurs de l’automne, fabriquez des lanternes avec des citrouilles, déguisez-vous, grimez-vous, dansez, chantez, buvez,criez, faites un bon repas avec tous vos amis, prenez des résolutions, composez de nouveaux projets , etc.

Mais laissons parler la nostalgie :  » …Je me souviens enfant, d’un rite que mes grands parents avaient… avec les gens du hameau…mais on appelait ça « faire le fougat »… une fois dans l’année, après les vendanges et proche de la fête des morts, en automne, les gens se rejoignaient à la nuit et on allumait un immense tas de branches, récoltées là depuis quelques semaines… Au milieu de nulle part, enfin là sur la terre des grands parents, et la fête pouvait commencer à la clarté et à la chaleur du feu… il y avait des chants, des danses, de la nourriture, des rires et du vin… c’était il y a longtemps… je n’avais pas 10ans…. »
… »C’est un ancien souvenir mais que j’ai profondément aimé… la période exacte, je ne pourrais plus dater maintenant mais c’était à la fin de tous les travaux de la ferme dans une année… c’est un rappel de Bonheurs, de joies, de rires… etc… je vois encore les gens en liesse autour d’un feu immense… mes grands-parents autour de moi avec les habits anciens, mes parents encore jeunes mais sans âge, des visages dont le nom s’est évaporé de ma mémoire, nous les enfants éblouis… pas apeurés du tout, le feu par sa chaleur devait nous rassurer… il me semble encore ressentir cette joie intense… la viande grillée et d’autres mets… le fromage de la ferme… un régal de souvenir… » N.F.R. Les Temps anciens, Extrait.

Vous avez tout à fait raison de citer cette fête qui avait lieu presque dans tous les villages !…ça ne s’appelait pas ni le Samain, ni Halloween, etc… mais c’était un rite qui venait des temps très lointains et c’était effectivement pour marquer le renouveau de la nouvelle année car à cette période toutes les énergies vont vers le centre de la terre….Au moins vous me confirmez par votre billet l’existence de ce fameux feu et « faire le fougat  » c’était très important… Combien de personnes ont mal au dos en cette période !..Mais la nature est si loin d’eux et comme le médecin référent est là disponible complété par toute la chimie !…

 » Du centre terrestre sort la vénus terrestre qui est ignée et de sexe masculin, et le mercure terrestre qui est aqueux et de sexe féminin. Chacun des deux s’oppose à l’autre. Du centre céleste sortent deux images vivantes, une lumière blanche et une rouge ; la blanche se pose dans l’eau, la rouge entre dans la terre. Dès que la matière ressent la chaleur, la lumière blanche s’élèvera elle-même au-dessus de l’eau et nagera alors dans son vêtement splendide comme le ciel. C’est une blancheur qui se laisse coaguler et qui grâce à une chaleur qui lui est propre est durcie pour devenir pierres et métaux. C’est une blancheur fabriquée par la nature et non pas tirée de la main des hommes. Les Sages l’appellent Lac Virginis dans lequel l’or fond comme la glace dans l’eau chaude. La nature ne distille pas en dehors du corps comme les chimistes. Elle tire l’eau de la terre et la laisse retourner sur cette même terre ; il arrive donc que par l’intermédiaire « d’imbibitiones » circulaires et venues au temps propice elle se mette à générer… Vous devez savoir d’autre part qu’elle prépare son humidité avant d’en imbiber le corps. Sa manière de procéder est, sur ce point, bien connue, elle se présente à tout le monde d’une façon manifeste et si les hommes n’étaient pas aveugles je n’aurais pas besoin d’en parler beaucoup. Elle transforme, comme nous le voyons, son eau en nuages et par ce moyen éternel étend le corps au point de soumettre toutes les parties de celui-ci à un purgatoire spirituel du vent et du feu, qui examine tout ; car son vent passe rapidement à travers les nuages et les rend clairs, puis son ciel y entre avec son feu et fixe ce vent pour en faire une substance saphirique pure. » Friedrich Christoph OETINGER

Ce n’est que le solstice d’hiver qui ouvre la phase ascendante du cycle annuel. Le symbolisme gréco-latin nous rappelle que Janus possède deux faces ( les deux portes solsticiales : celle de l’hiver est la phase lumineuse). Ainsi, le solstice d’hiver est le signe de la renaissance, de la gestation… Pour tous ceux qui ont souffert pendant cette période d’automne ; c’est fini ! …. la nature se réveille, le feu revient !… Après les Saturnales édulcorées, le reliquat de certaines cultures qui associaient le solstice d’hiver à des festivités diverses et variées, nous retrouverons intégralement notre puissance énergétique… Pour ceux qui ont une énergie en veilleuse, pourquoi ne pas chercher du chlorure de magnésium !….

http://www.onnouscachetout.com/le-chlorure-de-magnesium

La Fête du Samain nous permet à tous de brûler toutes les  » branches mortes  » de l’année au sens propre du terme comme au figuré…. Tout ce qui a été négatif, tout ce qui doit être rejeté définitivement, oublié , classé…Ces flammes au temps des Celtes permettaient de clôturer l’année car l’énergie est partie vers le centre de la terre pour commencer à remonter vers la fin du mois de décembre début janvier… Il n’y a qu’à regarder les arbres et on constate déjà la formation des bourgeons pour l’année nouvelle pendant cette période… D’ailleurs les Chrétiens fêtent une naissance à ce moment là !… Mais lorsque vous avez brûlé toutes vos branches mortes n’oubliez pas ensuite de faire un grand banquet, la bombance est de règle, boire, danser, faire l’amour,etc. tout ce que vous pourrez en invitant tous vos amis et en parlant de leurs faits heureux de l’an passé car vous ne pourrez rien changer au cours de la vie…Alors amusez-vous pour commencer l’année nouvelle celte !…Essayez de donner un aspect de l’ancien festin celtique que l’on trouve dans la légende de la Table ronde… Le Samain c’est la fête qui marque le début de l’année par sa saison sombre et l’emprise du froid hivernal très rude que le grillon champêtre peut nous signaler pour chaque hiver…Rendez-vous donc en mai pour la fête du début de la saison estivale « Belteine…. » Le jour du Samain, le Roi doit rester dans sa résidence pour organiser et présider la fête qui se prolonge par un banquet ( le festin ). » Et n’oubliez pas que le Roi c’est vous !…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :