Mycologie : découverte dans une prairie du Bas-Quercy de l’Anthurus d’Archer …


ANTHURUS D'ARCHER

« L’Anthurus d’Archer (Clathrus archeri puis Anthurus archeri) est un champignon basidiomycète de l’ordre des phallales et de la famille des clathracées.
Origine :
D’origine australienne ou néo-zélandaise, il aurait été introduit en France dans la région bordelaise puis près des filatures de Raon-l’Étape avec des laines débarquées de l’hémisphère sud. À moins qu’il ne soit apparu dans la région de Saint-Dié pendant la Première Guerre mondiale par l’intermédiaire des chevaux des soldats australiens et de leur fourrage, ou plus simplement transporté par les bottes des soldats. Son extension se serait faite à travers toute l’Europe à partir de ces deux pôles bordelais et vosgien.
Description:
Tout d’abord enfermé dans un œuf blanchâtre, le carpophore se déploie en 4 à 8 bras de couleur rouge, couverts de restes de gléba, et ressemble alors à un poulpe. Il dégage une odeur nauséabonde et n’est pas comestible.
Habitat :
On trouve ce champignon l’été et l’automne dans les bois clairs de feuillus, plus rarement dans des forêts de conifères, et parfois dans les prairies humides. » Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Anthurus_d’Archer

« ANTHURUS D’ARCHER :
Ce curieux champignon intrigue – et inquiète! – le mycologue débutant. Sa forme bizarre et ses couleurs vives lui font penser à un quelconque animal échappé d’un aquarium exotique… Il n’en est rien, il fait partie de la famille des Phallacées, parmi laquelle on trouve par exemple Phallus impudicus. Il se présente tout d’abord sous forme d’un petit œuf blanchâtre, dont la partie inférieure est enterrée. Ensuite, cet œuf s’ouvre pour laisser apparaître cinq branches en forme de tentacules, d’un rouge vif carné avec, collée dessus, la gléba (substance visqueuse) qui renferme les spores du champignon. L’odeur de ce champignon est forte, cadavérique, et se sent de loin avant même de l’avoir vu. Si vous le touchez, vous aurez l’odeur longtemps sur vos doigts!… Originaire d’Australie, il est apparu dans les années 20 dans l’est de la France. On pense que les spores devaient se trouver dans les manteaux des soldats français cantonnés en Alsace, faits avec de la laine de mouton d’Australie. Ce champignon s’est ensuite répandu dans quasiment tout le pays, et c’est ainsi qu’on le retrouve tous les ans dans nos forêts, pour le grand étonnement des promeneurs et la joie des mycologues!… » lire la suite de l’article ici : http://www.francini-mycologie.fr/LA_PAGE_DU_DEBUTANT/Anthurus_archeri.html

Effectivement, c’est un grand étonnement de découvrir un poulpe d’un rouge vif dans une prairie…Il y avait autour quatre ou cinq œufs prêts à éclore très certainement…C’est la première fois que je découvre ce type de champignon en Bas-Quercy…Il doit venir de la région bordelaise par ces ancêtres…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :