Lussato-Messadié  » Ils s’alarmeraient si l’adolescent ou l’adolescente achetait les symphonies de Brahms ou un ouvrage coûteux sur la peinture maniériste… »


« La culture est un mode de vie, l’inculture, une façon de mourir.
Nous soutenons ici que l’immense majorité des gens qui exercent quelques actions sur la culture fonctionnent selon des schémas intellectuels totalement dépassés. Quand on a cinquante ans dans les années quatre-vingt, on a été imbu de principes qui furent ceux de la génération du début du siècle, et il est bien rare qu’on ait changé. Or, l’un des plus délétères de ces principes était que la culture, l’avons-nous dit dans ces pages, n’est qu’un ornement facultatif et luxueux, quasi luxurieux, de l’individu, l’essentiel étant d’avoir un diplôme ou un bon commerce. C’est un tel état de choses qui a contribué au laissez-faire déploré et au triomphe de la culture ethnologique. N’importe quels parents trouvent ainsi normal que leurs rejetons aillent s’époumoner à un concert de rock and roll et consacrent toutes leurs économies à l’achat des derniers tubes ou d’un Walkman qui leur permettra d’entendre en marchant ces merveilles, mais ils s’alarmeraient si l’adolescent ou l’adolescente achetait les symphonies de Brahms ou un ouvrage coûteux sur la peinture maniériste. On en est là, la culture est portée comme un stigmate ! Sauf quand elle se présente justement sous une forme déculturante,  » rigolote  » ou creuse, parce qu’alors, il est facile de railler. »LUSSATO-MESSADIE – Bouillon de culture,Extrait,1986.

« Le maniérisme, est un mouvement artistique de la période allant de 1520 (mort du peintre Raphaël) à 1580 ; c’est une réaction amorcée par le sac de Rome de 1527 qui ébranla l’idéal humaniste de la Renaissance. Contrairement aux précédents mouvements artistiques, la diffusion s’amorçant, il n’est plus circonscrit à l’Italie…..

Jacopo Pontormo 032

« ….Quelques exemples maniéristes:
Le Joseph en Égypte de Jacopo da Pontormo est situé dans ce qui aurait été considéré par la Renaissance comme un ensemble de couleurs contradictoires et un espace et un temps désunis. Ni les habits, ni les bâtiments, ni même les couleurs de cette scène de la Bible, ne sont représentés selon les codes de l’époque. En ce sens, cette œuvre était un contresens, mais qui restait un écho fidèle de la société de son temps….. »

La montée du calvaire - dubreuil - ecouen

« ….Rosso Fiorentino, qui fut l’élève de Pontormo au studio d’Andrea Del Sarto, a apporté la maniera florentine à Fontainebleau en 1530, où il devint un des fondateurs du maniérisme français du XVIe siècle appelé l’École de Fontainebleau. Le style de Fontainebleau, à travers les gravures, transmit le style maniériste italien vers Anvers, l’Europe du Nord, de Londres à la Pologne, où il se déclina sur des produits de luxe comme la soie et les meubles sculptés. Un sens de la tension contrôlait l’expression vive rendue à travers symboles et allégories, tout en allongeant les proportions des corps de femmes caractéristiques de ce style…. »

Jacopo Tintoretto - The Last Supper - WGA22649

Le Dernier Dîner de Jacopo Tintoretto est un bel exemple maniériste où Jésus est représenté à côté de la table, excentrée. Tout y est dépeint, y compris Judas, qui a un halo le recouvrant. Des couleurs qu’on dirait criardes y dépeignent des anges dans une atmosphère confuse. Il en va de même pour La Montée au calvaire de Toussaint Dubreuil qui représente également une scène religieuse (la crucifixion) dans une atmosphère confuse, avec beaucoup de plans différents qui donnent un sentiment de théâtralité à cette peinture sur toile. On remarque également la vivacité des coloris et l’ampleur du trait, caractéristique de ce mouvement artistique. Toussaint Dubreuil est l’une des principales figures de l’École de Fontainebleau.
Le Greco a abordé des scènes religieuses avec un maniérisme exacerbé. Cette forme d’exagération allait montrer la voie du maniérisme vers le classicisme renaissant… »pour lire la suite de l’article ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mani%C3%A9risme

Comme le soulignait également le professeur Juan Romano Chucalescu pour comprendre son art …voir la vidéo du maître ci-après :http://www.dailymotion.com/video/x8cji2_juan-romano-chucalescu_fun

 » Fontaine (en anglais : Fountain) est un ready-made de Marcel Duchamp consistant en un urinoir en porcelaine renversé signé « R. Mutt » et daté 1917. L’œuvre fut refusée lors de la première exposition de la Société des artistes indépendants de New York en 1917 avant de disparaître. Seules des répliques certifiées par Duchamp dans les années 1960 sont aujourd’hui exposées dans les musées. Fontaine passe pour l’œuvre la plus controversée de l’art du XXe siècle…. » pour lire la suite de l’article ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine_(Duchamp)
« Le 17 novembre 1999, l’un des urinoirs (une réplique de Schwarz) a été vendu aux enchères par Sotheby’s pour la somme de 1 762 500 dollars à Dimitri Daskalopolos originaire d’Athènes. L’homme d’affaire déclare que, pour lui, « cela représente les origines de l’art contemporain »…. »
Aux Tribunaux, même l’œuvre magistrale fait son effet :
« En janvier 2007, la Cour d’Appel de Paris condamne Pierre Pinoncelli, qui avait légèrement dégradé la Fontaine à coups de marteau, à trois mois de prison avec sursis, deux ans de mise à l’épreuve et 14 352 € au musée pour remboursement des frais de réparation. Le Musée national d’art moderne avait réclamé 2,8 millions d’euros de dommages et intérêts mais les juges n’ont pas statué sur le caractère artistique de l’œuvre, et considéré que seul l’État pouvait se constituer partie civile en l’affaire. »
ça rigole pas avec l’urinoir …humour !… c’est vraiment de l’Art.

pour être au top de l’art contemporain…

on peut aussi acheter une œuvre d’art, son prix était de 1500 Euros…en 2010.

ou mieux encore vous qui aimez l’art contemporain…

http://histoire-des-arts.over-blog.com/article-piero-manzoni-merda-d-artista-1961-58775763.html

un véritable placement à 30500 Euros la boîte et vous ne payez pas d’impôts sur ces œuvres d’art… magnifique placement, plus intéressant que l’or….Vous comprendrez pourquoi un adolescent ne peut pas s’offrir de telles œuvres …

 » – Pas étonnant, dès lors, qu’existe un clergé responsable de cette religion de la marchandise : les galeristes, les acheteurs publics, les collectionneurs privés, les journalistes de la presse spécialisée, leurs collègues titulaires des pages réservées à cet effet dans la presse générale, les commissaires d’exposition, les prescripteurs affidés ( auteurs de monographies, de préfaces ou de livres, directeurs de collection de livres d’art ), les directeurs d’institutions et de fondations, etc Le culte s’organise avec la bénédiction complice et l’activité militante de cette poignée de personnes qui toutes se connaissent et s’organisent pour conserver la mainmise sur le milieu. » Michel ONFRAY, La Puissance d’exister, Une esthétique cynique, Extrait, 2006.

La Boétie avait tout dit : je cite :  » « La ruse des tyrans d’abêtir leurs sujets n’a jamais été plus évidente que dans la conduite de Cyrus envers les Lydiens, après qu’il se fut emparé de leur capitale et qu’il eut pris pour captif Crésus, ce roi si riche. On lui apporta la nouvelle que les habitants de Sardes s’étaient révoltés. Il les eut bientôt réduits à l’obéissance. Mais ne voulant pas saccager une aussi belle ville ni être obligé d’y tenir une armée pour la maîtriser, il s’avisa d’un expédient admirable pour s’en assurer la possession. Il y établit des bordels, des tavernes et des jeux publics, et publia une ordonnance qui obligeait les citoyens à s’y rendre. Il se trouva si bien de cette garnison que, par la suite, il n’eut plus à tirer l’épée contre les Lydiens. Ces misérables s’amusèrent à inventer toutes sortes de jeux si bien que de leur nom même, les latins formèrent le mot par lequel ils désignaient ce que nous appelons passe-temps, qu’ils nommaient Ludi, par corruption de Lydi….
Ainsi les peuples abrutis, trouvant beaux tous ces passe-temps, amusés d’un vain plaisir qui les éblouissait, s’habituaient à servir aussi niaisement mais plus mal que les petits enfants n’apprennent à lire avec des images brillantes.  » lire la suite de l’article ici : http://diktacratie.com/les-outils-de-la-tyrannie/

(1) http://www.egaliteetreconciliation.fr/Mathias-Cardet-Le-rap-reprend-tout-le-catechisme-de-SOS-Racisme-17623.html.

7 Réponses to “Lussato-Messadié  » Ils s’alarmeraient si l’adolescent ou l’adolescente achetait les symphonies de Brahms ou un ouvrage coûteux sur la peinture maniériste… »”

  1. Trés bon billet associé à un peu d humour via les inconnus !!!

  2. J’aime l’art, j’ai appris l’art, je côtois l’art, je vis art, et pour moi et peu importe si je suis sectaire pour ce sujet effectivement je le suis hé bien l’art c’est du beau soit de la sculpture avec de l’argile, de la terre, de la pierre du bois et ça s’arrête là, le reste le fer l’acier etc… pour moi ce n’est pas de l’art c’est un Semblant, de la création déco, rien qui ne mérite une expo au Louvres ou à Orsay, c’est comme la peinture elle est à l’huile le reste c’est de l’invention, les grands peignaient avec des pigments (renoir monnet sysley corot vélasquez, rembrant, picasso, de Vinci, etc…..) mais c’est TOUT l’acrylique la gouache ca c’est gentillet mais c’est franchement pas de quoi s’extasier, alors l’art avec du collage, de la merde, pisser sur la toile mais n’importe quoi, c’est du foutage de gueule, par respect pour ceux qui aiment l’art on devrait TAIRE ces idioties et ne pas mettre tout dans le même panier, un Artiste est un artiste, il peint impressionnisme réalisme et si abstractionisme il y a une certaine logique, et puis un créateur est juste quelqu’un qui essaie mais si il n’y avait pas autant de « bobos » friqués et débiles on n’en parlerait même pas…Une exposition à Versailles ça fait tripler le prix de ces œuvres !…c’est le but !..deux miroirs de rien qui se regardent !… Une Blanche Odin, un Ingres, une Camille Claudel mais aujourd’hui y a plus !…
    Pour résumer Siècle des lumières XVIIII ème c’est la naissance de l’Art par excellence, l’huile ses pigments ses siccatifs, pour le reste mis à part le pastel c’était inconnu, alors ce qui se fait de nos jours les grands artistes d’hier se sentiraient insultés méprisés, c’est SCANDALEUX HONTEUX de soutenir ces pseudos artistes véreux et débauchés, moitiés camés et pervers car disons le ces gens souvent incultes ont une idée fausse du comment sont les artistes, ils sont certes rêveurs, idéalistes, un peu hors norme, les valeurs ne se cantonnent pas au fric ni à la reconnaissance et au pouvoir, à la luxure. Un véritable artiste peignait par passion avant de songer au reste, quand on peint avec des excréments on ne pense pas passion mais « voyons quelle énormité de conneries puis-je faire afin que les bourgeois friqués me remarquent et les conservateurs débiles de musée m’exposent ? »…

    Enfin, Léon ce thème me touche profondément et me rend furieuse, car je n’admets pas qu’on puisse impunément se moquer des grands artistes d’hier qui grâce à eux aujourd’hui le mot ART EXISTE ET QU’il est honteux de s’intéresser à ces baladins dont on ne parlera plus dans ne serait ce que cinquante ans…

  3. LOL oh que non Léon et je suppose que toi non plus hein ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :