Archive pour mars, 2014

Paul Eluard  » Toutes les portes de ton empire celle des yeux celle des mains……. »

Posted in Divertissement, Hobbies, Livres, Santé et bien-être, Voyages on 31 mars 2014 by Léon Roumagnac

Pandora-2011-Patricia-Watwood

Prête aux baisers résurrecteurs

Pauvre je ne peux pas vivre dans l’ignorance
Il me faut voir entendre et abuser
T’entendre nue et te voir nue
Pour abuser de tes caresses

Par bonheur ou par malheur
Je connais ton secret pas coeur
Toutes les portes de ton empire
Celle des yeux celle des mains
Des seins et de ta bouche où chaque langue fond
ET la porte du temps ouverte entre tes jambes
La fleur des nuits d’été aux lèvres de la foudre
Au seuil du paysage où la fleur rit et pleure
Tout en gardant cette pâleur de perle morte
Tout en donnant ton coeur tout en ouvrant tes jambes

Tu es comme la mer tu berces les étoiles
Tu es le champ d’amour tu lies et tu sépares
Les amants et les fous
Tu es la faim le pain la soif l’ivresse haute

Et le dernier mariage entre rêve et vertu.

Paul Eluard

Schelmish  » Caput Draconis …… »

Posted in Actualités et politique, Divertissement, Musique, Santé et bien-être, Voyages on 30 mars 2014 by Léon Roumagnac

Humour : Passage à l’heure d’été ou de Berlin (3) c’est vous qui choisissez…

Posted in Actualités et politique, Aliments et boissons, Au comptoir., Hobbies, Livres, Organisations, Santé et bien-être, Voyages on 30 mars 2014 by Léon Roumagnac

Charlemagne-by-Durer

L’heure d’été est un régime utilisé par un grand nombre de pays dont la France consistant à ajuster l’heure locale officielle, généralement d’une heure par rapport au fuseau horaire standard pour les périodes du printemps, de l’été et du début de l’automne. » – L’intérêt de l’heure d’été réside, selon ses penseurs, dans les économies d’énergie qu’elle est censée permettre, sur la base d’une meilleure utilisation de la lumière solaire naturelle pendant la période estivale ; cette approche est cependant rejetée par ses détracteurs et mise en doute par la Commission européenne qui parle d’économies relativement limitées. » D’après cette dernière, le maintien de l’heure d’été en Europe devrait être essentiellement motivé par le confort des loisirs en soirées estivales en fait ce qui revient à dire que c’est pour les » Bobos » friqués des villes, les édiles-élites et la nomenklatura et leurs affidés, les Tartuffes de l’Ecologie rive droite et gauche confondues, les adorateurs du dieu Carbone 1er. » – Cette mesure est principalement utilisée dans les régions tempérées, où les variations saisonnières de luminosité rendent la mesure pertinente. » cette affirmation me fait rire aux éclats, on constate qu’ils n’ont jamais connu la feuille de châtaignier !.. Quand on sait que même dans les communes rurales on implante des lampadaires dits » savants » partout et n’importe où !… Depuis 38 ans la grande bêtise perdure et comme c’est la même catégorie qui a le pouvoir ça va durer longtemps, on en profite tant qu’on peut !…Si on veut vraiment économiser de l’énergie il faut éteindre les éclairages des autoroutes, des monuments, des locaux de bureaux, etc…Aujourd’hui on sait très bien et d’une façon officielle que les économies sont deux fois moins importantes !…Ainsi depuis 1976 le rythme biologique de toute l’espèce humaine est saccagé !…Il faut bien penser au lobby des Chymiques qui fabriquent les médicaments !… On déjeune à 10 heures, heure du soleil voyez-vous et l’on trouve ça normal !…On trait les vaches à 4 heures, heure du soleil !…Les artisans qui travaillent sur les chantiers, toitures, les agriculteurs, etc. reprennent le travail à 12 heures, heure du soleil ; période où le soleil est le plus dangereux car à 14 heures il n’est que midi du soleil !…On voit bien que cela ne peut profiter qu’à une certaine caste, ces Tartuffes de l’Ecologie, amateurs de vélos citadins, de gros 4X4 à pneus de tracteurs pour aller compter les crottes d’ours dans les Pyrénées et des toilettes sèches (mais donc l’usage est réservé pour les pauvres, il faut qu’ils économisent !..) …Faut-il en rire !…L’heure ne correspond plus donc au rythme solaire naturel puisque, dans certaines zones occidentales de l’Europe à Brest, le décalage est de 2 h 18, il est « midi (solaire) à quatorze heures (légales) » en été….Magnifique avantage !..Et l’horloge biologique des êtres humains !… Et leur santé ça n’a aucune importance pourvu qu’ils puissent avoir leur ivresse égotique !… Un rapport en 1997 concluait: « Il ressort de l’ensemble de cette étude que les avantages annoncés ou attendus du changement semestriel de l’heure ne sont pas suffisamment importants pour compenser les inconvénients ressentis par les populations ». Pas mal comme conclusion !…Les changements d’heure ont également une incidence notable sur les animaux domestiques : le changement d’heure de la traite des vaches laitières les perturbe profondément et il s’ensuit toujours une baisse de production de lait et surtout du stress dont il est largement démontré qu’il altère la qualité du lait….ce qui ne trouble en rien le train de vie de tous ces Tartuffes avec dans leur bureaux et leur logement avec la climatisation au maximum !…C’est évident !…La baisse de consommation d’éclairage pourrait être compensée par l’augmentation des besoins de chauffage le matin au début du printemps, c’est tout à fait vrai, peu utilise » le teub » pour se laver le matin au réveil avant d’aller au travail un rapport de 1992 concluait cependant à un effet dirons-nous très minime… Si d’un côté l’on observe une plus large diffusion des lampes à économie d’énergie depuis 2000, ce qui contredit l’argument « économies d’éclairage », en revanche, les loisirs modernes ont majoritairement lieu le soir et sont grands consommateurs d’électricité, qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit : les télévisions, les écrans plats géants, les vidéo-projecteurs, les consoles de jeux vidéo, les ordinateurs qui depuis l’arrivée massive de l’ADSL incite à laisser les ordinateurs allumés en permanence et ne parlons pas du surplus en consommation d’énergie fossile utilisée pour les millions de véhicules automobiles pendant la période estivale par ces mêmes » gens de bien », ces lecteurs de la Pravda françoyse, qui sont en vacances avec leurs gros 4×4 ou limousines allemandes pour pavaner mais sans leurs vélos !… cette nouvelle civilisation dite  » vroum-vroum « …De plus une dernière étude conclut que la faible économie d’énergie réalisée sur l’éclairage, est très largement compensée par une utilisation massive de la climatisation depuis la fameuse canicule ce qui fait que la consommation a sensiblement augmenté ….mais la Grande Bêtise perdure !…On ne s’inquiète pas du tout de la santé des humains pourvu que l’on jouisse pleinement !…
Mais officiellement : Le passage à l’heure d’été a eu lieu ce jour le dimanche 30 mars 2014. À 1 heure, il a fallu ajouter une heure à l’heure légale : il était donc 2 heures.Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l’heure d’été s’effectue le dernier dimanche de mars et le passage à l’heure d’hiver, le dernier dimanche d’octobre. La Commission européenne a défini le calendrier fixant le début et la fin de la période d’heure d’été jusqu’à 2016 inclus. L’objectif du changement d’heure est principalement de « faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel », ça c’est du Bernays et Cie.

Alors passons donc à l’heure allemande avec Charlemagne…(2)(3)(5) puisque pour la Commission européenne le maintien de l’heure d’été en Europe doit être essentiellement « motivé » par le confort des loisirs en soirées estivales….(1)

Mais on ne cite jamais le très sérieux Journal of Applied Psychology qui a publié une étude en 2011 sur ce sujet : « Le passage à l’heure d’été diminue le temps de sommeil et augmente les accidents sur le lieu de travail. » Ses conclusions sont sans appel : « Le lundi qui suit directement le passage à l’heure d’hiver, les travailleurs subissent plus d’accidents de travail qui causent des blessures plus sérieuses. »La cause ?… L’état de confusion et la diminution d’attention induits par l’adaptation des cycles circadiens, et en particulier le manque de sommeil. Difficile en effet de « forcer » son organisme à avoir sommeil une heure plus tôt. Résultat : dans la nuit qui suit le passage à l’heure d’été, les travailleurs dorment ainsi 40 minutes de moins. L’ajustement à l’heure d’hiver, qui permet un gain de sommeil, ne semble poser aucun problème, mais n’entraîne aucun bénéfice particulier. Non seulement le passage à l’heure d’été est une absurdité qui ne génère aucune économie quantifiable, mais en outre ses effets néfastes sont prouvés…. » On peut toujours attendre les calendes grecques pour que nos édiles françoys en tirent les conclusions qui s’imposent ?

(1) http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:52007DC0739:FR:HTML

(2) En effet, l’offensive fulgurante des armées allemandes à partir du 10 mai 1940 a obligé tous les territoires occupés à adopter « l’heure de Berlin » (Temps Universel + 2 heures). A l’époque dans les journaux on parlera de « l’heure officielle » pour qualifier la « super heure d’été allemande »….Toutefois il faut noter que ce n’était pas une volonté spéciale du Troisième Reich, les troupes allemandes avaient déjà imposé « l’heure de Berlin » dans les territoires occupés entre 1914 et 1918…

(3)Comme me le racontait il y a quelques années, en riant, une de mes voisines : »… Mais c’est l’heure allemande qui est revenue !.. » Elle avait bien toute sa mémoire car, je cite : » L’heure en France pendant la Seconde Guerre Mondiale. Lors de la débâcle de mai-juin 1940, l’Allemagne était à l’heure d’été allemande (GMT+2). Pour éviter des problèmes, l’armée allemande imposa l’heure allemande au fur et à mesure de sa progression. L’adoption de l’heure allemande en territoire occupé sera parfois légalisée, comme par le Bulletin municipal officiel de la ville de Paris du 15 juin, qui invitait « à avancer d’une heure les horloges, pendules et montres le 14 juin à 23 h, de façon à les porter à minuit », soit … le jour précédent. Le plus souvent, la population avait été informée par des ordres des autorités militaires ou par la presse. Cela a d’ailleurs posé un problème pour l’application de l’Armistice du 25 juin 1940 à 1h35 (heure des territoires occupés), car les soldats français encerclés dans les casemates de la ligne Maginot n’ont cessé de tirer un maximum d’obus inutilisés lors de la nuit du 24 au 25 juin 1940 pour n’en rendre qu’un minimum aux Allemands. Pour eux, 1h35 était « l’heure française » (GMT+1). Les Allemands, constatant que les fortifications françaises continuaient à tirer au-delà de 1h35 (GMT+2), en ont déduit que la ligne Maginot ne respecterait pas l’armistice. A 2h35 (GMT + 2 heures) les canons français se sont enfin tus. Il était alors 01h35, heure française des territoires non occupés (GMT+1). L’horloge parlante de l’Observatoire de Paris, qui avait provisoirement fonctionné depuis Bordeaux, puis avait cessé d’émettre, reprit son fonctionnement à « l’heure allemande ». Le changement d’heure ne s’appliquera qu’en zone occupée. Paris sera ainsi en avance d’une heure sur Vichy. Encore fallait-il que l’alternance des heures d’été et d’hiver françaises et allemandes coïncident. Mais les autorités de Vichy ne pouvaient deviner à l’avance le jour auquel l’Allemagne changerait d’heure, ce qui causa des problèmes inextricables et à multiples rebondissements pour la confection des horaires de chemin de fer de la SNCF. L’alternance des heures d’été et d’hiver continuera pendant la guerre, mais l’heure deviendra commune (et allemande) entre les deux zones à partir du 2 novembre 1942… » Sources Wikipédia

(4) » Charlemagne du latin Carolus Magnus, ou Charles Ier dit « le Grand » (en allemand Karl der Große) dans la nomenclature qui commence avec Clovis Ier, né en 742 et mort le 28 janvier 814 à Aix-la-Chapelle, est le membre le plus éminent de la dynastie franque à laquelle il a donné son nom alors qu’il n’en est pas le fondateur : les Carolingiens.

Fils de Pépin le Bref, il est roi des Francs à partir de 768, devient par conquête roi des Lombards en 774 et est couronné empereur à Rome par le pape Léon III le 25 décembre 800, relevant une dignité disparue depuis l’an 476 en Occident.

Monarque guerrier, il agrandit notablement son royaume par une série de campagnes militaires, en particulier contre les Saxons païens dont la soumission a été très difficile et très violente (772-804), mais aussi contre les Lombards en Italie et les Musulmans d’Espagne.

Souverain réformateur, soucieux d’orthodoxie religieuse et de culture, il protège les arts et les lettres et est à l’origine de la « renaissance carolingienne ».

Son œuvre politique immédiate, l’empire, ne lui survit cependant pas longtemps. Se conformant à la coutume successorale germanique, Charlemagne prévoit dès 806 le partage de l’Empire entre ses trois fils. Après de nombreuses péripéties, l’empire ne sera finalement partagé qu’en 843 entre trois de ses petits-fils (traité de Verdun)…. » lire la suite de l’article ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne

(5) http://youtu.be/YWwZgU6O9xA

 » L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doute. » Bernard RUSSEL.

Le dimanche 30 mars 2014 le Gallodrome françoys est de nouveau ouvert…

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Organisations, Santé et bien-être with tags , on 30 mars 2014 by Léon Roumagnac

Il aura lieu dans 6455 communes, dont 1777 d’au moins 1.000 habitants. Dès la fin du premier tour, les stratégies d’alliances ou de retrait ont joué à plein pour « jouer » avec les râteaux….

 » C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.
Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?
Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.
Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?
Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, – par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, – par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. Tu te plains de tout ! Mais n’est-ce pas toi l’auteur des mille plaies qui te dévorent ?
Tu te plains de la police, de l’armée, de la justice, des casernes, des prisons, des administrations, des lois, des ministres, du gouvernement, des financiers, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des prêtres, des proprios, des salaires, des chômages, du parlement, des impôts, des gabelous, des rentiers, de la cherté des vivres, des fermages et des loyers, des longues journées d’atelier et d’usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales.
Tu te plains ; mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. C’est toi qui produis tout, qui laboures et sèmes, qui forges et tisses, qui pétris et transformes, qui construis et fabriques, qui alimentes et fécondes !
Pourquoi donc ne consommes-tu pas à ta faim ? Pourquoi es-tu le mal vêtu, le mal nourri, le mal abrité ? Oui, pourquoi le sans pain, le sans souliers, le sans demeure ? Pourquoi n’es-tu pas ton maître ? Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l’inférieur, l’humilié, l’offensé, le serviteur, l’esclave ?
Tu élabores tout et tu ne possèdes rien ? Tout est par toi et tu n’es rien.
Je me trompe. Tu es l’électeur, le votard, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin de vote, sanctionne toutes ses misères ; celui qui, en votant, consacre toutes ses servitudes.
Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet, rampant devant la poigne du maître. Tu es le sergot, le geôlier et le mouchard. Tu es le bon soldat, le portier modèle, le locataire bénévole. Tu es l’employé fidèle, le serviteur dévoué, le paysan sobre, l’ouvrier résigné de ton propre esclavage. Tu es toi-même ton bourreau. De quoi te plains-tu ?
Tu es un danger pour nous, hommes libres. Tu es un danger à l’égal des tyrans, des maîtres que tu te donnes, que tu nommes, que tu soutiens, que tu nourris, que tu protèges de tes baïonnettes, que tu défends de ta force de brute, que tu exaltes de ton ignorance, que tu légalises par tes bulletins de vote, – et que tu nous imposes par ton imbécillité.
C’est bien toi le Souverain, que l’on flagorne et que l’on dupe. Les discours t’encensent. Les affiches te raccrochent ; tu aimes les âneries et les courtisaneries…
Si des langues intéressées pourlèchent ta fiente royale, ô Souverain ! Si des candidats affamés de commandements et bourrés de platitudes, brossent l’échine et la croupe de ton autocratie de papier ; Si tu te grises de l’encens et des promesses que te déversent ceux qui t’ont toujours trahi, te trompent et te vendront demain : c’est que toi-même tu leur ressembles. C’est que tu ne vaux pas mieux que la horde de tes faméliques adulateurs. C’est que n’ayant pu t’élever à la conscience de ton individualité et de ton indépendance, tu es incapable de t’affranchir par toi-même. Tu ne veux, donc tu ne peux être libre.
Allons, vote bien ! Aies confiance en tes mandataires, crois en tes élus.
Mais cesse de te plaindre. Les jougs que tu subis, c’est toi-même qui te les imposes. Les crimes dont tu souffres, c’est toi qui les commets. C’est toi le maître, c’est toi le criminel, et, ironie, c’est toi l’esclave, c’est toi la victime.
Nous autres, las de l’oppression des maîtres que tu nous donnes, las de supporter leur arrogance, las de supporter ta passivité, nous venons t’appeler à la réflexion, à l’action.
Allons, un bon mouvement : quitte l’habit étroit de la législation, lave ton corps rudement, afin que crèvent les parasites et la vermine qui te dévorent. Alors seulement du pourras vivre pleinement.
Le criminel, c’est l’électeur ! »Albert Libertad (1er Mars 1906), Sources : http://diktacratie.com/le-criminel/

« Albert, dit Albert Libertad ou Libertad, né le 24 novembre 1875 à Bordeaux et mort le 12 novembre 1908 à Paris, est un militant libertaire français, anarchiste individualiste.Il est parmi les fondateurs, en 1902, de la Ligue antimilitariste et participe à l’essor du mouvement des « Causeries populaires ».
Albert Libertad nait en 1875 de parents inconnus à Bordeaux. Jeune, il perd l’usage de ses jambes à la suite d’une maladie et se déplacera par la suite avec des béquilles. À dix-neuf ans, après des études au lycée de Bordeaux, il devient comptable. Déjà il est intéressé par l’anarchisme, et dès 1896, deux ans plus tard, il fait de la propagande anarchiste au sein de réunions publiques. Enfant de l’assistance publique, il ne pouvait quitter la ville avant sa majorité et ce n’est donc qu’une fois celle-ci atteinte qu’il part pour Paris, où il vit d’abord à la belle étoile ou dans des asiles de nuit avant de se présenter dans les bureaux du journal Le Libertaire qui lui serviront temporairement d’abri.
Dès 1899, il pratique le métier de correcteur dans l’imprimerie tenue par Aristide Bruand, qui éditait La Lanterne, puis travaille pour Sébastien Faure et son Journal du peuple avant d’entrer en 1900 à l’imprimerie Lamy-Laffon. L’année suivante il fait partie du syndicat des correcteurs. Il a commencé à écrire dans des journaux (notamment au Droit de vivre) où son talent est vite reconnu.
Mais Libertad ne s’en tient pas exclusivement à l’écrit. Il est aussi un adepte de la propagande par le fait et un orateur hors pair connu au sein du mouvement libertaire pour son ton tranchant, ironique, son imagination débordante et sa verve polémique. Son goût pour la bagarre et l’usage qu’il fait de ses cannes sont aussi très remarqués.
Il est vivement critiqué et calomnié par quelques prétendus « anarchistes« » (Georges Renard et Martinet notamment) mais ceux-ci seront reconnus plus tard comme des spécialistes du renseignement policier, des « taupes » qui s’étaient introduites dans le milieu anarchiste (la répression suite à la Commune de Paris était encore d’actualité).
Du fait de ses activités nombreuses et remarquées Libertad était en effet étroitement surveillé par la police. Dans les colonnes du Libertaire il se plaint ainsi d’être constamment suivi par deux agents… qui ne cesseront pas pour cela de l’épier…. » lire la suite de l’article ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Libertad

« La tyrannie la plus redoutable n’est pas celle qui prend figure d’arbitraire, c’est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité. » Libertad.

Renée Vivien  » Et toi qui viens de loin, les mains lourdes de roses …. »

Posted in Divertissement, Hobbies, Livres, Santé et bien-être, Voyages on 30 mars 2014 by Léon Roumagnac

Leda-2011-Gabrielle-Bakker

Roses du soir.

Des roses sur la mer, des roses dans le soir,
Et toi qui viens de loin, les mains lourdes de roses !
J’aspire ta beauté. Le couchant fait pleuvoir
Ses fines cendres d’or et ses poussières roses…

Des roses sur la mer, des roses dans le soir.

Un songe évocateur tient mes paupières closes.
J’attends, ne sachant trop ce que j’attends en vain,
Devant la mer pareille aux boucliers d’airain,
Et te voici venue en m’apportant des roses…

Ô roses dans le ciel et le soir ! Ô mes roses !

Renée Vivien, Evocations.

Rapalje Theatertour 2014 Fairytale of New York …..

Posted in Divertissement, Hobbies, Musique, Santé et bien-être, Voyages on 29 mars 2014 by Léon Roumagnac

Food Country Episode 6: Mussels 101…..

Posted in Aliments et boissons, Divertissement, Hobbies, Livres, Santé et bien-être, Voyages on 29 mars 2014 by Léon Roumagnac

Food Country Episode 6: Mussels 101 from Food Country on Vimeo.