Archive pour 5 mai 2013

Humour : aujourd’hui dimanche 5 mai 2013, le jour des râteaux … ….

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Livres, Organisations, Santé et bien-être on 5 mai 2013 by Léon Roumagnac

« Le râteau à main est un outil manuel et individuel de jardinier. Il est composé d’une traverse sur laquelle sont fixées de nombreuses dents verticales en bois ou en acier au bout duquel est fixé un manche allongé en bois ou en acier inoxydable muni ou pas de poignées en mousse. Il peut servir à ramasser les feuilles mortes ou bien à émietter et aplanir un terrain préalablement béché. Certains râteaux sont équipés de lames permettant d’aérer les pelouses en enlevant la mousse. Il existe également des râteaux à lames flexibles disposées en éventail conçus pour ramasser les feuilles mortes et les coupes de gazon… » Wiki….

– Car comme vous le saviez tous, le Mot de l’Année est : RÉCESSION.

– Voyons ce que nous délivre sur ce mot le Nouveau Petit Larousse de l’année 1971.

– RÉCESSION , nom féminin, du latin recessio ;

– Action de revenir en arrière ; recul : récession économique.

» Selon les dernières statistiques de la Banque de France, l’économie tricolore a vu son PIB reculer de 0,1% au troisième et au quatrième trimestre. Sur le plan technique, la France est donc en récession…. » pour lire la suite : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130110trib000741728/la-france-est-en-recession-.html

Mai chez les Gaulois était selon la coutume le mois de la floraison, le mois de la déesse Vrya, le mois des délices et bien plus encore le mois des trois laits…Pour les Romains c’était la Fête de la plantation d’arbres…Au temps de l’Empereur Charlemagne, le mois de Mai c’était le mois des prairies et pour le calendrier des Républicains c’était floréal et pas celui des râteaux !…

– Pourtant ce mot n’est pas utilisé très souvent alors que tous les indicateurs constatent la récession économique de ce fameux pays que l’on appelle la terre françoyse… Le seul endroit au monde où l’automobiliste est considéré comme un perdreau ( de l’année )que l’on chasse au petit plomb dès qu’il a l’audace de sortir une toute petite partie de sa voiture du garage !…. Enfin, tous ces Francs enfumés par la télévision et les discours « vieille-france » vont bien le connaître le fameux régime patate !(2)….Au mois de Mai 2013, il est donc temps d’utiliser le système râteau (1)….

« Michel Santi est l’auteur de « Splendeurs et misères du libéralisme », ouvrage dans lequel il s’interroge sur les raisons de la crise qui secoue l’Europe. Il revient ici sur la politique de la France envers les multinationales, qui grâce à des montages juridiques sophistiqués, parviennent à ne pas payer, ou très peu, d’impôt. Ce qui fait de la France un paradis fiscal pour ces grands groupes, plaçant la France à la troisième place mondiale des importations de capitaux…. » pour lire la suite : http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130107trib000740997/la-france-ce-paradis-fiscal.html

Hark (rake)

(1)qui résume toute l’actualité européenne…..tout un art pour appliquer le sytème râteau dans tous les pays et faire voter les citoyens qui ne veulent pas d’un Traité …
http://www.express.be/business/fr/economy/20-signes-que-la-prochaine-grande-depression-est-deja-l-en-europe/189844.htm

(2)pour le régime patate : » L’Union européenne et les Etats-Unis mènent actuellement des négociations sur la création d’une union économique et commerciale. Selon les médias, Washington et Bruxelles préparent un accord sans précédent sur la création d’un marché transatlantique commun. Le but de ce projet est l’instauration d’une union entre l’Ancien et le Nouveau monde pour contrebalancer les marchés en pleine croissance des pays BRICS, notamment l’Inde, la Chine et la Russie…. » pour lire la suite : http://french.ruvr.ru/2012_12_29/LUE-et-les-Etats-Unis-pourraient-creer-une-union-economique/

(3)“– L’écrivain François d’Épenoux décrit les bobos comme « les nouveaux maîtres de Paris, stars des gazettes et chouchous des pubards, leaders d’opinion et des dîners en ville, nouvelle volaille qui, comme dans la chanson de Souchon, fait l’opinion. Ce sont quelques poignées de vrais bourgeois mais faux bohèmes, connus ou inconnus, fricotant dans la pub, la presse, la musique ou le cinéma, bref, dans des métiers bien, qui prônent leurs idées et prêchent leurs discours avec d’autant plus de légèreté mondaine qu’ils n’en subiront jamais les conséquences, planqués qu’ils sont dans leurs donjons bardés de digicodes. Ce sont les nouveaux gardiens de la Pensée unique qui déversent sur le moindre assaillant l’huile tiède d’une soupe idéologique ressassée, entre deux flèches trempées dans le fiel mortel de leurs propres erreurs… »Sources Wikipédia.
D’autre part si on consulte aussi les Carnets LV,1133 de Camus on peut aussi y lire le commentaire suivant : ” Selon Melville, les rémoras, poissons des mers du Sud, nagent mal. C’est pourquoi leur seule chance d’avancer consiste à s’accrocher au dos d’un grand poisson. Ils plongent alors une sorte de tube jusque dans l’estomac d’un requin, y pompent leur nourriture, et se propagent sans rien faire en vivant de la chasse et des efforts du fauve. Ce sont les moeurs parisiennes.”… et rien n’a changé, les rémoras sont toujours présentes et de plus en plus grasses et nombreuses car c’est le temps de leur grande prolifération dans leurs bobolangs…et surtout très complices du pouvoir financier mondial pour nous enlever toutes nos libertés fondamentales qui ont été chèrement conquises aux cours des siècles… il est vrai que ce sont de beaux caniches au service de la haute finance et qui ne rechignent pas à faire le sale travail ( voir comment leurs homologues font crever les Grecs de faim !…)
» En France, les ralliements ne se compte plus : un bottin ( mondain ) d’anciens maoïstes, trotskistes, situationnistes, althussériens, marxistes-léninistes, et autres activistes de Mai 68 ne suffit pas pour enregistrer les reniements, les passages à l’ennemi et les mises au service du libéralisme dans ses secteurs les plus stratégique – affaires, journalisme, médias, édition, politique évidemment, banque, etc. Chacun connaît les noms et les carrières, tout le monde sait les trajets et la suffisance, l’arrogance de cette poignée qui donne des leçons aujourd’hui avec l’aplomb inchangé de leurs trente ans. La différence ? Ils vantent aujourd’hui ce qu’ils moquaient jadis dans la bouche de leurs géniteurs !… » Michel ONFRAY, La Puissance d’exister, Extrait, 2006.

Le mot « râteau » est issu du latin « raster », rastum, raster bidens chez les Romains, signifiant « râteau ». Le râteau à main est un outil récent, utilisé depuis le XVI ème siècle servait à ratisser le foin à la bonne saison. Tout au long de ces derniers siècles, il apparaît sous différentes formes et réussie à s’adapter aux spécificités de chaque région. Sa forme première a peu évoluée si ce n’est que dans l’utilisation de nouveaux matériaux dans sa fabrication. Objet essentiellement utile, il prend toute son importance dans notre pays vers le milieu du XIX ème siècle en adéquation avec le développement des jardins familiaux….Avec le système râteau, la nomemklatura peut ainsi ratisser très large tous les mécontentements à la manière de, voir le lien suivant, ce qui est vraiment écoeurant : http://www.u-p-r.fr/actualite/france/le-leurre-melenchon-sert-comme-prevu-de-dent-du-rateau-ps

Voilà quelques types de râteaux pour bien jardiner, pour les liens qui suivent les modèles vous aurez compris qu’il s’y trouve quelques dents que vous découvrirez vous-mêmes la particularité :
Râteau à gazon : en forme d’éventail, il est utilisé pour le ramassage des feuilles.
Râteau –étrier : utilisé pour le ramassage des feuilles et de scarificateur manuel.
Râteau à fleurs : Râteau comportant 4 ou 5 dents et un manche court, il utilisé pour néttoyer les pots de fleurs ou peigner les racines avant rempotage.
Balai- râteau : en forme d’éventail, il utilisé pour le ramassage des feuilles dans les endroits difficiles d’accès.
Râteau empileur : utilisé dans l’agriculture, la Pêche et l’aquaculture.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/05/03/20002-20130503ARTFIG00351-deficit-public-bruxelles-accorde-un-sursis-deux-ans-a-la-france.php
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-front-de-gauche-peut-etre-declencheur-d-une-nouvelle-majorite_1245918.html
http://french.ruvr.ru/2013_03_23/Caroline-Fourest-defend-les-industries-de-mort/
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130502trib000762829/le-coup-de-balai-de-melenchon-et-si-la-france-revivait-un-autre-5-mai-1789.html
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/03/01016-20130503ARTFIG00576-nouveau-round-le-5-mai-pour-la-manif-pour-tous.php

 » S’il pleut le 5 mai, pas de noix ; s’il pleut le 13 juin, pas de raisin. »

Publicités

Philippe DESPORTES  » Jamais plus, beauté si légère….. »

Posted in Divertissement, Hobbies, Livres, Musique, Santé et bien-être on 5 mai 2013 by Léon Roumagnac

Rosette, pour un peu d’absence

Rosette, pour un peu d’absence,
Votre coeur vous avez changé,
Et moi, sachant cette inconstance,
Le mien autre part j’ai rangé :
Jamais plus, beauté si légère
Sur moi tant de pouvoir n’aura
Nous verrons, volage bergère,
Qui premier s’en repentira.

Tandis qu’en pleurs je me consume,
Maudissant cet éloignement,
Vous qui n’aimez que par coutume,
Caressiez un nouvel amant.
Jamais légère girouette
Au vent si tôt ne se vira :
Nous verrons, bergère Rosette.
Qui premier s’en repentira.

Où sont tant de promesses saintes,
Tant de pleurs versés en partant ?
Est-il vrai que ces tristes plaintes
Sortissent d’un coeur inconstant ?
Dieux ! que vous êtes mensongère !
Maudit soit qui plus vous croira !
Nous verrons, volage bergère,
Qui premier s’en repentira.

Celui qui a gagné ma place
Ne vous peut aimer tant que moi ;
Et celle que j’aime vous passe
De beauté, d’amour et de foi.
Gardez bien votre amitié neuve,
La mienne plus ne variera,
Et puis, nous verrons à l’épreuve
Qui premier s’en repentira.
Philippe DESPORTES,1546-1606.