Archive pour mars, 2013

Humour : L’horloge doit être avancée d’une heure pour la cueillette des oeufs au son des cloches en ce jour de Pâques…..

Posted in Actualités et politique, Aliments et boissons, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Livres, Musique, Santé et bien-être, Voyages on 31 mars 2013 by Léon Roumagnac

L’horloge arrêtée.

Horloge d’où s’élançait l’heure
Vibrante en passant dans l’or pur,
Comme l’oiseau qui chante ou pleure
Dans un arbre où son nid est sûr,
Ton haleine égale et sonore
Dans le froid cadran ne bat plus :
Tout s’éteint-il comme l’aurore
Des beaux jours qu’à ton front j’ai lus ?
Marceline DESBORDES-VALMORE,1786-1859.

L’heure d’été est un régime utilisé par un grand nombre de pays dont la France consistant à ajuster l’heure locale officielle, généralement d’une heure par rapport au fuseau horaire standard pour les périodes du printemps, de l’été et du début de l’automne.  » – L’intérêt de l’heure d’été réside, selon ses penseurs, dans les économies d’énergie qu’elle est censée permettre, sur la base d’une meilleure utilisation de la lumière solaire naturelle pendant la période estivale ; cette approche est cependant rejetée par ses détracteurs et mise en doute par la Commission européenne qui parle d’économies relativement limitées. » D’après cette dernière, le maintien de l’heure d’été en Europe devrait être essentiellement motivé par le confort des loisirs en soirées estivales en fait ce qui revient à dire que c’est pour les  » Bobos » friqués des villes : les Tartuffes de l’Ecologie rive droite et gauche confondues.  » – Cette mesure est principalement utilisée dans les régions tempérées, où les variations saisonnières de luminosité rendent la mesure pertinente. » cette affirmation me fait rire aux éclats, on constate qu’ils n’ont jamais connu la feuille de châtaignier !.. Quand on sait que même dans les communes les plus rurales on implante des lampadaires dits  » savants  » partout et n’importe où !… Depuis 36 ans la grande bêtise perdure et comme c’est la même catégorie qui a le pouvoir ça va durer longtemps !…Si on veut vraiment économiser de l’énergie il faut éteindre les éclairages des autoroutes, des monuments, des locaux de bureaux, etc…Aujourd’hui on sait très bien et d’une façon officielle que les économies sont deux fois moins importantes !…Ainsi depuis 1976 le rythme biologique de toute l’espèce humaine est saccagé !…Il faut bien penser au lobby des Chymiques qui feront la promotion des médicaments si vous êtes dérangés par le passge à la nouvelle heure !… On déjeune à 10 heures, heure du soleil voyez-vous et l’on trouve ça normal !…On trait les vaches à 4 heures, heure du soleil !…Les artisans qui travaillent sur les chantiers, toitures, les agriculteurs, etc. eux reprennent le travail à 12 heures, heure du soleil ; période où le soleil est le plus dangereux car à 14 heures il n’est que midi du soleil !…On voit bien que cela ne peut profiter qu’à une certaine caste, ces Tartuffes de l’Ecologie, amateurs de vélos citadins, de gros 4X4 à pneus de tracteurs pour aller compter les crottes d’ours en fin de semaine dans les Pyrénées et inventeurs des toilettes sèches !…Faut-il en rire !…L’heure ne correspond plus donc au rythme solaire naturel puisque, dans certaines zones occidentales de l’Europe à Brest, le décalage est de 2 h 18, il est « midi (solaire) à quatorze heures (légales) » en été….Magnifique avantage !..Et l’horloge biologique des êtres humains !… Et leur santé ça n’a aucune importance pourvu qu’ils puissent avoir leur ivresse égotique !… Un rapport en 1997 concluait: « Il ressort de l’ensemble de cette étude que les avantages annoncés ou attendus du changement semestriel de l’heure ne sont pas suffisamment importants pour compenser les inconvénients ressentis par les populations ». Pas mal comme conclusion !…Les changements d’heure ont également une incidence notable sur les animaux domestiques : le changement d’heure de la traite des vaches laitières les perturbe profondément et il s’ensuit toujours une baisse de production de lait et surtout du stress dont il est largement démontré qu’il altère la qualité du lait….ce qui ne trouble en rien le train de vie de tous ces Tartuffes avec dans leur bureaux et leur logement la climatisation au maximum !…C’est évident !…La baisse de consommation pour l’éclairage pourrait être compensée par l’augmentation des besoins de chauffage le matin au début du printemps, c’est tout à fait vrai et particulièrement cette année 2013…D’autre part, peu utilise  » le tub »(4) pour se laver le matin au réveil avant d’aller au travail un rapport de 1992 concluait cependant à un effet dirons-nous très minime… Si d’un côté l’on observe une plus large diffusion des lampes à économie d’énergie depuis 2000, ce qui contredit l’argument « économies d’éclairage », en revanche, les loisirs modernes ont majoritairement lieu le soir et sont de grands consommateurs d’électricité, qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit : les télévisions, les écrans plats géants, les vidéo-projecteurs, les consoles de jeux vidéo, les sonorisations des espaces, les éclairages des boulodromes, les ordinateurs qui avec l’arrivée massive de l’ADSL incite à laisser les ordinateurs allumés en permanence et ne parlons pas du surplus en consommation d’énergie fossile utilisée pour les millions de véhicules automobiles pour se déplacer d’une boîte à une autre pendant la période estivale…. Et tous ça par ces mêmes  » Bobos  » ces Tartuffes de l’Ecologie qui sont en vacances circulant avec leurs gros 4×4 ou « kolossales » limousines allemandes mais sans leurs vélos ! (3)…De plus une dernière étude conclut que la faible économie d’énergie réalisée sur l’éclairage, est très largement compensée par une utilisation massive de la climatisation depuis la fameuse canicule ce qui fait que la consommation a sensiblement augmenté ….mais la Grande Bêtise perdure !…On ne s’inquiète pas du tout de la santé des humains pourvu que l’on jouisse !… Mais officiellement :  » Le passage à l’heure d’été le dimanche 31 mars 2013 à 2 heures du matin, il faudra ajouter 60 minutes à l’heure légale : il sera donc 3 heures.

En ce jour, la tradition est d’offrir des œufs et qui remonte à l’Antiquité. » Déjà, les Égyptiens et les Romains offraient des œufs peints au printemps car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance, ils étaient offert à la déesse mère (Vénus, Isis, Sémiramis…). À l’époque pharaonique, on écrivait en couleurs des vœux sur les œufs, on les déposait le soir dans un panier qui, au matin était inondé par les bienfaits de Ra, le Soleil. Les premiers Chrétiens Coptes ont supprimé l’écriture des vœux et peint les œufs en rouge pour symboliser le sang du Christ. Cette tradition païenne s’est répandue dans toute la chrétienté jusqu’à nos jours…. »

http://youtu.be/M7dLDya3pcE

Le changement d’heure a été instauré en France à la suite du choc pétrolier de 1973-1974. Depuis 1998, les dates de changement d’heure ont été harmonisées au sein de l’Union européenne. Dans tous les pays membres, le passage à l’heure d’été s’effectue le dernier dimanche de mars et le passage à l’heure d’hiver, le dernier dimanche d’octobre. La Commission européenne a défini le calendrier fixant le début et la fin de la période d’heure d’été jusqu’à 2016 inclus. Le prochain passage à l’heure d’été a eu lieu donc ce jour à 2 heures du matin.

L’objectif du changement d’heure est principalement de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel. » mais c’est bien sûr, il suffit de voir la conclusion rédigée par l’Europe !..(1)

« En Belgique et dans le sud-ouest de la France, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs de Pâques. Depuis le Jeudi saint, les cloches des églises catholiques sont silencieuses, en signe de deuil. La tradition populaire pour les enfants dit qu’elles sont parties pour Rome, et elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu’elles sèment à leur passage. En Allemagne et en France, le repas de Pâques est souvent l’occasion de partager un gigot d’agneau rôti accompagné de flageolets…. » et en ce dimanche, c’est le grand retour des cloches de Rome quoique toutes ne sont pas parties, elles doivent avoir un grave problème avec leur oreille interne pour voler jusqu’à Rome…

http://youtu.be/7ZvxKg32WpU

Comme me disait il y a quelques années, en riant, une personne âgée que j’avais rencontrée par hasard : »… mais Monsieur ce n’est que l’heure allemande qui est revenue !..  » elle avait bien toute sa mémoire cette dame car je cite :  » L’heure en France pendant la Seconde Guerre Mondiale. Lors de la débacle de mai-juin 1940, l’Allemagne était à l’heure d’été allemande (GMT+2). Pour éviter des problèmes, l’armée allemande imposa l’heure allemande au fur et à mesure de sa progression. L’adoption de l’heure allemande en territoire occupé sera parfois légalisée, comme par le Bulletin municipal officiel de la ville de Paris du 15 juin, qui invitait « à avancer d’une heure les horloges, pendules et montres le 14 juin à 23 h, de façon à les porter à minuit », soit … le jour précédent. Le plus souvent, la population avait été informée par des ordres des autorités militaires ou par la presse. Cela a d’ailleurs posé un problème pour l’application de l’Armistice du 25 juin 1940 à 1h35 (heure des territoires occupés), car les soldats français encerclés dans les casemates de la ligne Maginot n’ont cessé de tirer un maximum d’obus inutilisés lors de la nuit du 24 au 25 juin 1940 pour n’en rendre qu’un minimum aux Allemands. Pour eux, 1h35 était « l’heure française » (GMT+1). Les Allemands, constatant que les fortifications françaises continuaient à tirer au-delà de 1h35 (GMT+2), en ont déduit que la ligne Maginot ne respecterait pas l’armistice. A 2h35 (GMT + 2 heures) les canons français se sont enfin tus. Il était alors 01h35, heure française des territoires non occupés (GMT+1). L’horloge parlante de l’Observatoire de Paris, qui avait provisoirement fonctionné depuis Bordeaux, puis avait cessé d’émettre, reprit son fonctionnement à « l’heure allemande ». Le changement d’heure ne s’appliquera qu’en zone occupée. Paris sera ainsi en avance d’une heure sur Vichy. Encore fallait-il que l’alternance des heures d’été et d’hiver françaises et allemandes coïncident. Mais les autorités de Vichy ne pouvaient deviner à l’avance le jour auquel l’Allemagne changerait d’heure, ce qui causa des problèmes inextricables et à multiples rebondissements pour la confection des horaires de chemin de fer de la Sncf. L’alternance des heures d’été et d’hiver continuera pendant la guerre, mais l’heure deviendra commune (et allemande) entre les deux zones à partir du 2 novembre 1942… » Sources Wikipédia

Alors passons à la « super heure d’été allemande »….(2) http://youtu.be/hZAV4hsP5WU puisque pour la Commission européenne le maintien de l’heure d’été en Europe doit être essentiellement motivé par le confort des loisirs en soirées estivales….(1)

Mais on ne cite jamais le très sérieux Journal of Applied Psychology qui a publié une étude en 2011 sur ce sujet : « Le passage à l’heure d’été diminue le temps de sommeil et augmente les accidents sur le lieu de travail. » Ses conclusions sont sans appel : « Le lundi qui suit directement le passage à l’heure d’hiver, les travailleurs subissent plus d’accidents de travail qui causent des blessures plus sérieuses. »La cause ?… L’état de confusion et la diminution d’attention induits par l’adaptation des cycles circadiens, et en particulier le manque de sommeil. Difficile en effet de « forcer » son organisme à avoir sommeil une heure plus tôt. Résultat : dans la nuit qui suit le passage à l’heure d’été, les travailleurs dorment ainsi 40 minutes de moins. L’ajustement à l’heure d’hiver, qui permet un gain de sommeil, ne semble poser aucun problème, mais n’entraîne aucun bénéfice particulier. Non seulement le passage à l’heure d’été est une absurdité qui ne génère aucune économie quantifiable, mais en outre ses effets néfastes sont prouvés…. » On sait tous que cela sera aux calendes grecques pour que nos édiles françoys en tirent les conclusions qui s’imposent ?…

(1)  http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:52007DC0739:FR:HTML

http://www.sylviesimonrevelations.com/article-la-meridienne-vous-invite-donc-a-revendiquer-comme-heure-legale-celle-de-notre-fuseau-horaire-d-euro-116537060.html

(2) En effet, l’offensive fulgurante des armées allemandes à partir du 10 mai 1940 a obligé tous les territoires occupés à adopter « l’heure de Berlin » (Temps Universel + 2 heures). A l’époque dans les journaux on parlera de « l’heure officielle » pour qualifier la « super heure d’été allemande »….Toutefois il faut noter que ce n’était pas une volonté spéciale du Troisième Reich, les troupes allemandes avaient déjà imposé « l’heure de Berlin » dans les territoires occupés entre 1914 et 1918…

http://youtu.be/ki8qBmLzphQ

(3) A Paris en vélo on dépasse les autos : http://youtu.be/xZSvDn05Pz8

(4)- C’est un procédé décrit dans un livre ayant pour titre : Leçons d’Enseignement Scientifiques, 26 ème Leçon : Usage domestique de l’eau.

« ….Le tub ( prononcez teub ) supplée avantageusement aux douches et aux bains, parce qu’il produit les mêmes effets hygiéniques et supprime les frais d’une installation coûteuse ; il est à la portée de tout le monde. Voici en quoi il consiste : le matin, en se levant, on se met nu, debout, dans un baquet large, mais peu profond ; on trempe dans l’eau fraîche une grosse éponge et on l’exprime sur le cou, les épaules et la poitrine ; on répète plusieurs fois la même opération, aussi rapidement que possible ; on se frictionne énergiquement et on se vêt, ou bien on se recouche quelques instants. Pris tous les matins, le tub produit des résultats remarquables. « 
– Puisque l’eau est un liquide de moins en moins abondant à la surface de la terre à cause de ses nombreux usages. Il est temps et en premier lieu, pour entretenir notre corps dans un état de propreté constante de ne plus prendre plusieurs bains par jour comme tous ces Tartuffes de l’Ecologie, ceux qui arrivent à utiliser le papier toilette des deux côtés pour économiser les arbres, mais qui nous font ensuite la morale pour économiser l’eau !… Pour tous ceux qui habitent au bord de la mer pourront avoir l’usage de bains froids qui sont très hygiéniques, à la condition d’être accompagné d’un exercice modéré, par la natation par exemple !….D’autre part, ce procédé a d’ autres avantages : il réduit considérablement la facture d’électricité, il maintient le corps dans un très bon état de santé, réduira en conséquence le déficit de la sécurité sociale et tout en économisant l’eau…

Quelques proverbes dans le Bas-Quercy pour les Pâques :
 » – Paschos marsencos, toumbos frescos. »
Pâques en mars indiquent de nombreux décès.

 » -Cal pas fa Pasquos abant Rampan, ni fa passa la carréto abant lous bious. »
On ne doit pas faire ses Pâques avant les Rameaux, pas plus qu’on ne fait passer la charrette avant les boeufs.

 » – Cu bol manja de boum coufit solat, cal qu’o Pascos l’atche ocabat. »
Qui veut manger de bon confit salé doit l’avoir achevé à Pâques.

 » – De Pasquos à Saint -Tsan, l’aourotsé ben del Léban. »
De Pâques à Sain-Jean, l’orage vient du Levant .

 » – De Pasquos à Pentocousto, lou dessert es d’une crousto. »
De Pâques à la Pentecôte, on n’a pour dessert qu’un croûton.

 » – A Nadal à met grenier ; à Pasquos à met cellier. »
A Noël, moitié grenier ; à Pâques, moitié chai.

 » – Pasco moulhado, espiguo follo . »
Pâques mouillées, épiage avorté.

 » – Après Pasquos, la cousinièro pago la lumiero. »
Aprés Pâques, la cuisinière paye la lumière.

– C’est un extrait sur  » Les Usages Anciens, Etudes sur le bas Quercy « , par E.SOL.

Louise LABÉ  » Et mon esprit sur ses lèvres fuirait…. »

Posted in Divertissement, Hobbies, Livres, Santé et bien-être on 31 mars 2013 by Léon Roumagnac

Que nouveaux feux me jette et nouveaux ...

Oh ! si j’étais en ce beau sein ravie

Oh ! si j’étais en ce beau sein ravie
De celui-là pour lequel vais mourant ;
Si avec lui vive le demeurant
De mes courts jours ne m’empêchait envie ;

Si m’accolant, me disait : Chère Amie,
Contentons-nous l’un l’autre, s’assurant
Que jà tempête, Euripe, ni courant
Ne nous pourra déjoindre en notre vie ;

Si, de mes bras le tenant accolé,
Comme du lierre est l’arbre encercelé,
La mort venait, de mon aise envieuse,

Lors que souef* plus il me baiserait,
Et mon esprit sur ses lèvres fuirait,
Bien je mourrais, plus que vivante, heureuse.
Louise LABÉ,1524-1566.
(*) doucement

RAPALJE  » Jock Stuart « 

Posted in Divertissement, Hobbies, Musique, Santé et bien-être, Voyages on 30 mars 2013 by Léon Roumagnac

Pierre Labracherie  » Les hasards de l’auberge au temps des diligences… »

Posted in Divertissement, Hobbies, Livres, Santé et bien-être, Voyages on 30 mars 2013 by Léon Roumagnac

diligence0

 » – Auberge du Cheval Blanc « ,  » de la Poste « ,  » du Lion d’Or « ,  » du grand Cerf « , les auberges, au temps des diligences, s’étagent le long des routes. Leur enseigne porte un cheval indiquant que la diligence s’y arrête. Il en est de cossues, qui ont pour clientèle tout le roulage du pays ; d’autres sont de minable apparence, entourées de murs lézardés et de quelques baraques. Elles annoncent :  » Ici, on loge à pied et à cheval. » Elles comptent sur le hasard pour guider vers cette enseigne alléchante, un colporteur, un paysan revenant de la foire. L’aubaine sera quelque accroc arrivé à la diligence et qui obligera les voyageurs à passer la nuit. Le bon aubergiste se révèle alors par sa science de l’improvisation. Il saura corser un menu par une omelette, en faisant sauter un lapin. Trônant dans la grande salle, sous les jambons pendus aux solives, devant la grande cheminée où les rôtis dorent devant un feu de bois, il est le grand personnage du cantons, l’homme qui, dans les campagnes isolées, est le seul à connaître, grâce aux rouliers et aux postillons, les nouvelles d’alentour, voire du chef-lieu, et quelle découverte pour les débarqués de la diligence, que ces personnages de tous pays et de toutes conditions !
On comprend donc que le séjour à l’hôtellerie tienne une large place dans les récits des touristes. La plupart se montrent fort satisfaits de l’abondance et du raffinement de la cuisine. Fenimore Cooper conserve un souvenir attendri des dîners au gibier faits en Picardie. Si Thackeray parle du merveilleux fricandeau savouré à Montreuil, du temps où les diligences mettaient trente-quatre heures pour arriver à Paris, Charles Dickens, passant avec sa famille par la Saône-et-Loire, ne peut se tenir d’énumérer le menu du dîner : soupe, poisson, quatre plats, volaille, dessert, vin en abondance. Les portions, il est vrai, étaient minces, mais merveilleusement cuites. John Dean Paul est, par contre, fortement étrillé par un aubergiste de Chantilly qui pour avoir servi un triste morceau de veau froid et un brochet qui sent mauvais, réclame vingt-six livres et dix-neuf sous ! Il est plus heureux à Quillac. On lui fournit, pour ses amis et ses domestiques, logés à l’hôtel Dessein, un grand salon donnant sur le jardin et plusieurs chambres ; coût : quinze livres. En 1841, Arvers, l’homme aux fameux sonnet, paie deux francs une chambre pour la nuit à Chalons, un franc trente-cinq un dîner à Lyon. Si, d’une manière générale, on mange bien à l’auberge, celle-ci pèche par la malpropreté des chambres. Les draps sont douteux, les rideaux sales. Il est impossible d’obtenir de l’eau chaude. En 1837, Cooper, descendu au Havre, à l’hôtel d’Angleterre, est assailli par les punaises et passe une nuit infernale. Les Anglais qui fréquentent les hôtels du Nord ont, à force de réclamer et de tempêter, dressé des hôteliers qui se prosternent devant eux. Il faut entendre les réclamations de Lady Morgan contre les glaces ternies, le petit lit de camp, la carafe contenant une eau bourbeuse qu’on lui offre à l’hôtel d’Orléans. La dame ne se laisse pas faire et menace de s’en aller si on ne lui donne un tapis, et on lui en trouve un. Pourtant, lorsque Lady Morgan revient en France en 1830, c’est un changement à vue : la batterie de cuisine, le jardin, l’ameublement, tout est à l’anglaise. L’hôtelier, en habit noir, le portier, les chambrières, parlent anglais. La vieille diligence elle-même est transformée, traînée par des chevaux fringants, et le valet de portière crie : All right ! On se croirait à Londres.
Les touristes français sont plus accommodants. Victor Hugo, l’un des meilleurs voyageurs de son siècle, visite Genève, en Suisse, les bords du Rhin, la France, avec enthousiasme, avec lyrisme. Il confesse son goût pour les voyages  » sans bagages, en cabriolet, seul avec mes vieux mais d’enfance, Virgile et Tacite… » Mais quelle explosion romantique à sainte-Menehoulde, devant la cuisine de l’hôtel de Metz : son  » noir réseau de poutres magnifiquement enfumées auxquelles pendent toutes sortes de choses joyeuses, des paniers, des lampes, un garde-manger et, au centre, une large nasse à claire-voie où s’étaient de vastes trapèzes de lard….Cette cuisine est un monde dont la cheminée est le soleil « . Pierre Labracherie, Le temps des diligences, Extrait, 1962.

Jean de LA GESSEE  » Ainsi vostre Beauté qui me tient en servage…. »

Posted in Divertissement, Hobbies, Livres, Musique, Santé et bien-être on 30 mars 2013 by Léon Roumagnac

Grasinde, vous semblez à la vigne sauvage

Grasinde, vous semblez à la vigne sauvage
Qui naist pres d’un halier, ou sur un mont desert :
Là son pampre, et son cep, rien du tout ne luy sert,
Et si nul Vigneron n’en tire du breuvage.

Ainsi vostre Beauté qui me tient en servage,
Sa fleur, son fruit, son tige, et sa racine perd :
N’employant a propos un manouvrier expert,
Qui sa racine, tige, et fruit, et fleur mesnage.

Je plaingz (mon cher Soucy) vostre age plus exquis,
Qui semblable aus feuillardz d’un arbre si requis,
Quand on l’agence en treille un frais ombrage pousse.

Ha ! que ne m’estes-vous un appuy gracieus ?
A l’ombre de vos bras (ombre amyable, et douce !)
Vous ayseriez celluy qui le merite miens.
Jean de LA GESSEE,1551-1596

Joachim Bernier de LA BROUSSE  » Il faut aimer qui nous aime, et changer de jour en jour… »

Posted in Divertissement, Hobbies, Livres, Musique, Santé et bien-être on 29 mars 2013 by Léon Roumagnac

C’est une folie extrême

C’est une folie extrême
D’être fidèle en amour.
Il faut aimer qui nous aime,
Et changer de jour en jour.
Qui un seul but se propose
Ne fait jamais grande chose.

Les dames aiment le change,
Et n’ont jamais de dessein
Qui n’ait toujours du mélange,
Et double ainsi que leur sein :
Ne blâmez telle aventure,
C’est l’effet de leur nature.

L’une aimera la richesse,
L’autre aimera les discours,
Cette-ci l’art et l’adresse,
Celle-là le jeu d’Amours ;
Jamais d’une même sorte
Ce faux sexe ne se porte.

Aimez et soyez fidèle,
Vous deviendrez odieux.
Feignez, soyez infidèle,
On vous recherche en tous lieux.
Ainsi changeant de figure,
Se déguise leur nature.

Et plus fol qui conjecture
Sans dommage et sans méchef
Bien garder une serrure,
Dont chacun porte la clef,
Il n’est de place tant forte
Où l’on n’entre de la sorte !

C’est donques folie extrême
D’être fidèle en amour,
Il faut aimer qui nous aime,
Et changer de jour en jour.
Qui divers buts se propose
Fait souvent quelque grand’chose.
Joachim Bernier de LA BROUSSE,…-1623.

Humour : une prime au wagon est instituée à la SNCF…

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Organisations, Santé et bien-être, Voyages on 28 mars 2013 by Léon Roumagnac

 » «Wanted, 150 wagons à retrouver». La division Fret de la SNCF reprend les codes des westerns pour inciter les cheminots à partir à la conquête de ses wagons égarés depuis dix ans, affirme la CFDT transport environnement…. » lire la suite de l’article ici : http://www.lefigaro.fr/societes/2013/03/26/20005-20130326ARTFIG00412-la-sncf-offre-une-prime-pour-retrouver-ses-wagons-perdus.php

 » Envoyer une photo : La règle du jeu est la suivante : si quelqu’un met la main sur l’un des trésors de la liste, il doit le prendre en photo et envoyer celle-ci à un employé du Fret SNCF. La course au wagon, débutée le 18 mars, prendra fin le 12 avril.
La SNCF a quant à elle affirmé ne pas être au courant d’une telle campagne. Si le Fret SNCF, elle, ne nie pas, elle n’est manifestement pas en joie de savoir que l’information a dépassé les murs de l’entreprise…. » lire la suite de l’article ici : http://www.planet.fr/societe-sncf-une-prime-pour-retrouver-les-wagons-egares.323484.29336.html

 » Wanted: la SNCF cherche wagons perdus, récompense assurée… » lire la suite de l’article ici : http://www.metrofrance.com/info/wanted-les-cheminots-de-la-sncf-a-la-recherche-des-wagons-perdus/mmcA!zkyieNvYfRcp2/

La radiesthésie est un procédé de détection fondé sur la sensibilité des êtres vivants à certaines radiations qu’émettraient différents corps. Elle permet de localiser des sources, retrouver un objet perdu, un trésor ou une personne disparue, établir un diagnostic médical, déterminer la profondeur d’un puits, etc.
On doit le mot « radiesthésie » (du latin radius, « rayon » et du grec aisthêsis, « sensibilité ») aux abbés Bouly et Bayard. La radiesthésie est, selon la définition de l’abbé Bouly, la croyance en la faculté d’exercer cette sensibilité pour découvrir, grâce au pendule ou à la baguette, ce qui est caché aux facultés normales mais dont l’existence est réelle ou imaginaire.
Ce procédé divinatoire était anciennement appelé rhabdomancie (du grec rhabdos, « bâton » et manteia, « divination », technique utilisant la baguette de coudrier) ou encore sourcellerie.
Les accessoires les plus courants du radiesthésiste sont :
le pendule (masse pesante quelconque mais symétrique et suspendue à un fil souple) ; cet objet est parfois creux de façon à pouvoir y placer des échantillons « témoins » (voir ci-dessous). Le pendule du Professeur Tournesol détient une réputation célèbre : il indique toujours « un peu plus à l’ouest ».
la baguette, est constituée de deux branches en matière flexible d’environ trente centimètres de long, reliées à une extrémité. Elle sert le plus souvent à la recherche de sources, mais peut tout aussi bien servir en matière de radiesthésie médicale. Autrefois, la baguette était taillée dans une branche de noisetier.
l’antenne de Lecher ; elle est inspirée de l’invention d’Ernst Lecher (les « fils de Lecher ») et a l’avantage, non seulement de pouvoir tester (réception), mais aussi d’émettre[réf. nécessaire] ;
les témoins servent de support psychique, mais ils n’ont rien d’indispensable. Ils peuvent aider à mobiliser les connaissances relatives à l’objet de la recherche…. » Sources Wikipédia.

Il est temps que cette science soit de nouveau mise en œuvre !…pour en savoir plus voir la vidéo suivante : http://www.dailymotion.com/video/x3aipt_radiesthesie-le-pendule_news

 » Quand j’ai perdu mon billet de train entre le guichet et le contrôle dans le wagon, j’ai demandé plusieurs fois à la SNCF de m’aider à le retrouver, et le gentil contrôleur me l’a échangé contre un papier rose !  » Le commentaire d’un internaute qui a remarqué également l’absence de matériel de recherche…