Archive pour 30 août 2011

– Humour : la vuvuzela sera-t-elle la musique de la rentrée ?…

Posted in Actualités et politique, Aliments et boissons, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Musique, Organisations, Santé et bien-être, Voyages on 30 août 2011 by Léon Roumagnac

 » – Le PDG de l’unique société qui vend ces trompettes en plastique en France constate en effet une explosion de ses commandes à destination, notamment, de plusieurs syndicats français, rapporte Europe1.fr….. » Source
http://www.lepost.fr/article/2010/06/16/2116003_la-vuvuzela-nouvelle-arme-des-syndicats-contre-les-retraites.html

Vive le Carnyx moderne : la vuvuzela… et que la trompe sonne !….

La trompette sud-africaine qui a fait trop de bruit, il paraît !… et moi ça me fait rire !…Les statistiques sont implacables et Google Analytics le prouve : une majorité des passionnés de football en avait tellement marre après une journée de Mondial africain de ce vuvuzela !….Je trouve que nous allons rire bien plus dans quelques mois dans les terre de la Gaule !… Nous avions nous les Gaulois le carnyx et maintenant nous avons un instrument sonore capable de troubler la toute puissance médiatique de la voix de son Maître !…et même certains Françoys sont allé consulter leur médecin référent un mois après la coupe du Monde car ils avaient tendance à entendre en permanence le son du vuvuzela et ils n’étaient que devant leur téléviseur !…il faut croire que les voisins n’étaient pas dérangés par le volume du son !…
Pour certains, le son des vuvuzela rendait fou tandis que pour d’autres ils pensaient qu’il y avait trop de vuvuzelas dans les stades, qu’ils sont bien trop bruyants !…Avec un tel discours ils ( les Françoys ) vont faire des concerts dans les rues et à l’occasion des manifs, etc… Rassurez vous,la Coupe du monde se termina comme nous le savons tous mais pas à cause de la trompe vuvuzela !…. Mais revenons à l’histoire et de l’usage d’un autre instrument qui était aussi très bruyant et que les Romains n’aimaient pas entendre le son…
– Le Carnyx était un instrument de musique et de guerre qu’utilisait les Celtes de l’Âge du Fer (VIIIe-Ier siècle av. J.-C.). Il s’agit d’une trompe verticale d’environ 2 mètres de haut en tôle de bronze, dont le pavillon affecte généralement une hure de sanglier qui symbolise la mort. Ce pavillon accueille dans certains cas une languette de bois pour rythmer le souffle (Carnyx de Deskford).Le carnyx, qui par son aspect visuel et par sa sonorité devait contribuer à effrayer l’ennemi, est sans doute la trompe la plus célèbre. Les Celtes en sonnaient au combat comme le rapportent les écrits des auteurs grecs et latins contemporains, et à travers lesquels la musique des Celtes anciens apparaît surtout marquée par son caractère guerrier. Ce n’était pas la seule trompe connue des Celtes. Des trompes en bronze, mais aussi en bois ont été découvertes dans divers pays d’Europe, des représentations figurées de ces instruments témoignent de sa présence de l’Asie Mineure à l’Irlande dont le célèbre Chaudron de Gundestrup. On en a trouvé des représentations sur des pièces de monnaies celtes. Jusqu’à la découverte en septembre 2004 de sept exemplaires complets de carnyx dans un trésor de guerre daté du IIIe s. av. J.-C. (dans l’enceinte d’un temple sur le site gallo-romain de Tintignac, commune de Naves en Corrèze), on n’en possédait que des fragments.En 1993, John Kenny devint le premier musicien contemporain à jouer de cet instrument lors de concerts, en particulier en 2003, au stade de France, devant 65 000 personnes. Source WIKIPEDIA.
http://www.youtube.com/watch?v=hVAWwWi0DbE
– Voici la description de Diodore de Sicile (historien grec d’une histoire de l’humanité en 40 volumes, 1er siècle av. J.-C.) au sujet des carnyx des Gaulois: « Ils ont des trompettes barbares qui rendent un son rauque et approprié au tumulte guerrier. ».
 » – Le carnyx est cette trompette de guerre verticale, de grande taille, avec un pavillon en forme de tête d’animal, souvent celle d’un sanglier, animal reconnu et vénéré pour sa combativité.Ce genre d’instrument voit le jour à l’âge du bronze avec l’apparition du métal qui a bouleversé le paysage sonore, donnant naissance à des grandes trompes en bronze, des grelots et des pendeloques de harnais des chevaux. Le carnyx, lui, semble avoir disparu il y a dix-sept siècles environ. Utilisé par les Celtes sur les champs de bataille pour galvaniser les efforts des combattants et faire forte impression sur leurs adversaires grecs et romains, cet instrument en bronze fascine de longue date les historiens et amateurs de la culture celte. Tout comme la lyre celte, le carnyx a été mis au jour sur différents sites archéologiques en Europe, depuis le début du xxe siècle, avec parfois beaucoup de difficultés pour identifier les morceaux trouvés. En effet, ceux-ci pouvaient correspondre à d’autres objets. Quelques reconstitutions furent bien tentées pour permettre un voyage au coeur de la musique de la préhistoire, mais aucune ne fut capable de faire bonne figure au sein d’un orchestre contemporain tant elles paraissaient rudimentaires. En réalité, il aura fallu attendre l’apparition du modèle écossais avec John Kenny. Les tentatives de reconstitution peuvent se baser sur les trois sources d’étude du monde celte que sont les textes antiques, les représentations iconographiques et les restes archéologiques. Les textes antiques n’étaient d’ailleurs pas écrits par les Celtes mais bien par les Grecs et les Romains qui décrivaient le carnyx de la sorte : «Il fait tellement de bruit que même les montagnes avoisinantes résonnaient.» et les Romains étaient tentés de faire la tortue de protection devant un tel bruit !…
 » – Diodore de Sicile les décrivait ainsi : « Le carnyx est la fameuse trompette gauloise bien faite pour les Barbares car en sortait un son épouvantable, adapté au tumulte de la guerre ainsi qu’aux clameurs et aux hurlements que poussaient les soldats. » Longue de deux mètres, cette trompette de guerre s’achevait par un pavillon en forme de gueule d’animal ouverte, souvent un sanglier muni de larges oreilles animées. On en avait trouvé deux au monde, incomplètes, l’une en Ecosse, l’autre dans le Doubs. Mais elles étaient surtout connues par la représentation qu’en fait le chaudron de Gundestrup, un récipient en argent, trouvé dans une tourbière du Danemark et illustré d’un résumé de toute la mythologie celtique. »

– Vous aussi,pour la rentrée !… armez-vous !…achetez votre vuvuzela !… et faites-en profiter vos amis pour la rentrée !…
 http://blogs.mediapart.fr/edition/la-balle-au-bond/article/020710/pourquoi-nous-aimons-le-vuvuzela
 http://www.vuvu-zela.fr/content/6-videos-de-la-vuvuzela

 

Publicités