Archives de juillet, 2011

– Quid de l’âme de l’erreur…..

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Hobbies, Organisations, Santé et bien-être on 30 juillet 2011 by Léon Roumagnac

Point de régénération... 

 » Le nombre UN est l’âme de l’erreur .  » Tanträ  »

 » – Le dieu unique prépare le productivisme ultérieur et inaugure le totalitarisme . » Michel MAFFESOLI – L’Ombre de Dionysos .

http://lesmessagersdutemps.com/part9.html

La perception du surnaturel n’est possible qu’en établissant des correspondances et des parallèlles entre les hiérarchies plurielles des mondes visibles et invisibles..

http://lesmessagersdutemps.com/part7.html

 » – C’est cette réduction des forces subtiles agissantes à un seul personnage divin qui a permis aux monothéismes d’être de terribles instruments d’obscurantisme et d’opression, aboutissant aux comportements absurdes des religions sectaires qui caractérisent les temps modernes…. » Alain Danielou , Le Destin du Monde.

http://lesmessagersdutemps.com/part2.html

 

» – Le totalitarisme … diffère par essence des autres formes d’oppression politique que nous connaissons, tels le despotisme, la tyrannie et la dictature. Partout où celui-ci s’est hissé au pouvoir, il a engendré des institutions politiques entièrement nouvelles, il a détruit toutes les traditions sociales, juridiques et politiques du pays. Peu importent la tradition spécifiquement nationale ou la source spirituelle particulière de son idéologie : le régime totalitaire transforme toujours les classes en masses, substitue au système des partis, non pas des dictatures à parti unique, mais un mouvement de masse, déplace le centre du pouvoir de l’armée à la police, et met en œuvre une politique étrangère visant ouvertement à la domination du monde. Les régimes totalitaires actuels sont nés des systèmes à parti unique ; chaque fois que ces derniers sont devenus vraiment totalitaires, ils se sont mis à agir selon un système de valeurs si radicalement différent de tous les autres qu’aucune de nos catégories utilitaires, que ce soient celle de la tradition, de la justice, de la morale, ou de celles du bon sens, ne nous est plus d’aucun secours pour nous accorder à leur ligne d’action, pour la juger ou pour la prédire …. » Hannah ARENDT, Le système totalitaire, Extrait.
 » – Il faut lire le Code théodosien, un sommet pour démontrer que le droit exprime toujours la domination de la caste au pouvoir sur le plus grand nombre….Détaillons : dès 380 la loi condamne les non-chrétiens à l’infamie, autant dire qu’elle justifie la suppression de leurs droits civiques, donc leur possibilité de participer à la vie de la cité, enseignement, magistrature par exemple ; elle décrète la peine de mort pour tout individu qui attente à la personne ou au biens des ministre du catholicisme et de leurs lieux de culte ; pendant ce temps, les chrétiens détruisent les temples païens, confisquent, pillent et ravagent les temples et leur mobilier en toute légalité puis que des textes de loi le permettent…La Loi invite à la délation…Les chrétiens l’affirment derrière Paul de Tarse : la culture entrave l’accès à Dieu. D’où les bûchers. Tous les auteurs suspects d’hérésie, bien sûr, Arius le premier, Mani également, les nestoriens de même….. » Michel ONFRAY, Traité d’athéologie, Extrait, 2005.
– Un ouvrage essentiel à lire pour tous ceux qui veulent connaître un peu plus sur les trois monothéismes animés de la même pulsion de mort généalogique et qui partagent aussi une série de mépris identique…..

– Léon Raoul Hatem, l’horloger de l’univers…..

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Hobbies, Livres, Organisations, Santé et bien-être on 30 juillet 2011 by Léon Roumagnac

 » -Léon Raoul Hatem est un philosophe et inventeur français né à Paris en 1922, plusieurs fois primé dans des concours et auteur de livres philosophiques et scientifiques. Dès l’âge de treize ans il a entrepris de remettre en ordre la science qu’on lui enseignait, considérant que la gravitation newtonienne censée régir les systèmes planétaires n’était ni logique ni crédible mécaniquement.
Horloger de métier (on l’a surnommé « l’Horloger de l’univers » en référence à Voltaire), ses expériences sur les aimants lui ont permis en mai 1955, trois semaines après la mort d’Einstein, de découvrir ce qu’il appelle la « DEGRAVITATION », phénomène magnétique de libération des pôles en attraction de deux aimants s’éloignant simultanément l’un de l’autre par leur cinétique propre. En effet, l’effet attractif disparaît dans certaines conditions qui permettent l’entretien d’un déséquilibre attractif entre les masses en mouvement de rotation synchronisée, telles que deux planètes ou deux particules atomiques en rotation. Dès lors il a pu montrer grâce à des appareils expérimentaux que la gravitation était la résultante de fonctions magnétiques et qu’on pouvait à partir de là comprendre tous les mouvements et toutes les fonctions planétaires et atomiques. Au bout du compte, seul le magnétisme est nécessaire au fonctionnement de l’univers, toutes les autres forces apparentes en découlant.
Or intuitivement beaucoup de chercheurs, scientifiques et philosophes, à toutes les époques, ont compris que l’univers n’était que la complémentarité de deux contraires constituant un principe unique. Ce principe unique, c’est la magnétisme. Si cela est vrai, toutes les masses de l’univers, planètes, étoiles, particules atomiques sont des aimants complets munis de leurs deux polarités, et non des particules unipolaires, ou des masses s’attirant par gravitation.
Ce qui a été démontré par les expériences pendulaires du Médecin Général Félix Pasteur.
Le fait qu’elles soient des aimants permet de comprendre la mise en mouvement de ces masses, leur accélération, et leur stabilisation dans des systèmes immuables qui donnent à la matière et au cosmos sa stabilité. Cette stabilité serait impossible dans les conditions théoriques enseignées habituellement, l’équilibre des positions et mouvements de particules étant irréalisable lorsqu’elles s’attirent entre noyau et satellites (ou électrons) d’une part, ou d’autre part lorsqu’elles se repoussent au coeur des atomes tout en restant néanmoins « collées ». Cette précarité rendrait impossible la constitution d’atomes en évolution, tout comme celle de l’univers.
Léon Raoul Hatem a donc déposé sa théorie à l’Académie des Science de Paris en 1955, et publié en 1956 « Naissance et Vie de l’Univers », et beaucoup de physiciens en ont eu connaissance. Certains ont reconnu sa véracité comme Louis Kervran. Mais remettant trop en cause à la fois la théorie newtonienne et l’électromagnétisme, et complétant la Relativité d’Einstein de façon trop spéctaculaire, elle ne pouvait être reconnue d’emblée, surtout provenant d’un chercheur indépendant.
Les prolongements théoriques ont continué avec le livre « ET L’UNIVERS FUT » en 1973, et les travaux de son fils Frank Hatem qui, partant du fait que l’énergie magnétique était constituée d’une dualité sans substance matérielle dont la somme est égale à zéro, a entrepris d’expliquer l’origine de cette énergie unique à partir du néant le plus absolu. Après quinze ans de recherches, il a été le premier à comprendre et expliquer comment l’énergie naît du néant à chaque instant, et découvert que cette énergie est en fait la conscience et l’amour, la conscience étant la répulsion qui place l’infini à l’extérieur du centre nul, et l’amour qui cherche à réunifier ces deux pôles constitutifs du néant. Il l’a publié dans « le Livre de l’Infini » en 1985 diffusé à plusieurs milliers d’exemplaires et reconnu par beaucoup comme l’un des livres les plus révolutionnaires de l’histoire des sciences.
Léon Raoul Hatem est l’inventeur et le créateur de plusieurs appareils magnétiques de démonstration permettant de comprendre comment l’énergie et le mouvement se créent dans l’univers, et permettent des avancées au niveau des générateurs d’électricité.
Le livre « Et l’Univers Fut » a été complété par plus de trois cents publications traitant chacune d’un sujet resté sans explication par la Physique mais trouvant sa solution très simplement une fois établi que l’atome n’est que magnétique.
Léon Raoul Hatem a également fait l’objet de la publication de deux DVD expliquant l’origine de l’univers et montrant les appareils de démonstration.
Il est le fondateur et le Président de l’Académie de la Rozeille, association de recherche et d’enseignement fondée en 1976, permettant aux personnes qui s’intéressent aux problèmes fondamentaux de se rencontrer et de communiquer. »

http://www.hatem.com/wikipedia.htm#LRH

 

– Antonio Lucio Vivaldi (1678-1741) »Concerto in La magg » RV 552 per 3 vli « eco in lontano » ….

Posted in Divertissement, Hobbies, Musique, Santé et bien-être, Voyages on 29 juillet 2011 by Léon Roumagnac

– Une dictée du Certificat d’Études  » Promenade « …

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Livres, Santé et bien-être on 29 juillet 2011 by Léon Roumagnac

 » – C’est pour aller voir l’ami Jean que Bernard, Jacques et Étienne ont pris la route nationale… Les voilà partis. Ils s’avancent sur une seule ligne. On ne peut mieux partir. Pourtant il y a un défaut à cette ordonnance : Étienne est trop petit. Il s’efforce, il hâte le pas ….Les grands, ses aînés, devraient l’attendre, direz-vous. Ils le devraient, ils ne le font pas. Tout à coup, nos grands, nos forts, nos deux gaillards s’arrêtent. Ils ont vus par terre une bête qui saute. La bête saute parce qu’elle est une grenouille et qu’elle veut gagner le pré qui longe la route. Ce pré, c’est sa patrie ; il lui est cher : elle y a son manoir auprès d’un ruisseau…. Étienne les rejoint tout essoufflé.  » Anatole France, Programme de la Session de l’année 1938.

– Quid du magnétisme….

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Hobbies, Livres, Santé et bien-être on 29 juillet 2011 by Léon Roumagnac

 » La Terre possède un magnétisme constant ; la preuve en est donné par la position, toujours la même, que prend une aiguille aimantée, très légère, posée sur un morceau de liège qui flotte sur l’eau d’une cuvette : une des pointes se dirige sensiblement vers le nord, l’autre vers le sud. Aussi, on donne le nom de pôle nord à l’extrémité d’un barreau aimanté quelconque qui se tourne vers le nord et le pôle sud à celle qui se tourne vers le sud. La direction constante que prennent les aimants, sous l’influence du magnétisme terrestre, a conduit à la construction des boussoles. Les plus simples sont des espèces de montres composées d’un écran horizontal divisé en parties correspondant aux 360 degrés de la circonférence ; au centre du cadran se trouve un pivot vertical sur la pointe duquel repose une légère aiguille aimantée. Quand la boussole est placée horizontalement, l’aiguille peut tourner en toute liberté sur le pivot : sa pointe nord, colorée en bleu, se dirige toujours vers le nord. On peut ainsi connaître à chaque instant la position exacte des quatre points cardinaux, et la boussole est un instrument parfait d’orientation. La boussole rend surtout service aux marins, qui, sur la mer, n’ont aucun point de repère pour se diriger. Sur chaque navire se trouve une grosse boussole, dite marine ; une ligne principale est tracée sur son cadran et coïncide avec l’axe du bâtiment. le capitaine ou le pilote savent quel angle doit former cette ligne avec la direction du nord, à tel ou tel moment. Or, l’aiguille indiquant toujours le nord, une simple lecture sur le cadran de la boussole fait connaître à chaque instant la valeur de l’angle formé ; s’il est trop grand ou trop petit, c’est que le navire a dévié dans sa marche ; on le remet sur la bonne route à l’aide du gouvernail…. »Leçons d’Enseignement Scientifique, 1880-1890.

– Humour : pour la rentrée armez-vous d’une vuvuzela !….

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Divertissement, Hobbies, Musique, Santé et bien-être on 29 juillet 2011 by Léon Roumagnac


-Vive le Carnyx moderne : la vuvuzela… et que la trompe sonne !….

La trompette sud-africaine qui a fait trop de bruit, il paraît !… et moi ça me fait rire !…Les statistiques sont implacables et Google Analytics le prouve : une majorité des passionnés de football en avait tellement marre après une journée de Mondial africain de ce vuvuzela !….Je trouve que nous allons rire bien plus dans quelques mois dans les terre de la Gaule !… Nous avions nous les Gaulois le carnyx et maintenant nous avons un instrument sonore capable de troubler la toute puissance médiatique de la voix de son Maître !…et même certains Françoys sont allé consulter leur médecin référent un mois après la coupe du Monde car ils avaient tendance à entendre en permanence le son du vuvuzela et ils n’étaient que devant leur téléviseur !…il faut croire que les voisins n’étaient pas dérangés par le volume du son !…
Pour certains, le bruit des vuvuzela rendait fou tandis que pour d’autres ils pensaient qu’il y avait trop de vuvuzela dans les stades, qu’ils sont bien trop bruyants !…Avec un tel discours ils ( les Françoys ) vont faire des concerts dans les rues et à l’occasion des manifs, etc… Rassurez vous,la Coupe du monde se termina comme nous le savons tous mais pas à cause de la trompe vuvuzela !…. Mais revenons à l’histoire et de l’usage d’un autre instrument qui était aussi très bruyant et que les Romains n’aimaient pas entendre le son…
– Le Carnyx était un instrument de musique et de guerre qu’utilisait les Celtes de l’Âge du Fer (VIIIe-Ier siècle av. J.-C.). Il s’agit d’une trompe verticale d’environ 2 mètres de haut en tôle de bronze, dont le pavillon affecte généralement une hure de sanglier qui symbolise la mort. Ce pavillon accueille dans certains cas une languette de bois pour rythmer le souffle (Carnyx de Deskford).Le carnyx, qui par son aspect visuel et par sa sonorité devait contribuer à effrayer l’ennemi, est sans doute la trompe la plus célèbre. Les Celtes en sonnaient au combat comme le rapportent les écrits des auteurs grecs et latins contemporains, et à travers lesquels la musique des Celtes anciens apparaît surtout marquée par son caractère guerrier. Ce n’était pas la seule trompe connue des Celtes. Des trompes en bronze, mais aussi en bois ont été découvertes dans divers pays d’Europe, des représentations figurées de ces instruments témoignent de sa présence de l’Asie Mineure à l’Irlande dont le célèbre Chaudron de Gundestrup. On en a trouvé des représentations sur des pièces de monnaies celtes. Jusqu’à la découverte en septembre 2004 de sept exemplaires complets de carnyx dans un trésor de guerre daté du IIIe s. av. J.-C. (dans l’enceinte d’un temple sur le site gallo-romain de Tintignac, commune de Naves en Corrèze), on n’en possédait que des fragments.En 1993, John Kenny devint le premier musicien contemporain à jouer de cet instrument lors de concerts, en particulier en 2003, au stade de France, devant 65 000 personnes. Source WIKIPEDIA.
http://www.youtube.com/watch?v=hVAWwWi0DbE
– Voici la description de Diodore de Sicile (historien grec d’une histoire de l’humanité en 40 volumes, 1er siècle av. J.-C.) au sujet des carnyx des Gaulois: « Ils ont des trompettes barbares qui rendent un son rauque et approprié au tumulte guerrier. ».
 » – Le carnyx est cette trompette de guerre verticale, de grande taille, avec un pavillon en forme de tête d’animal, souvent celle d’un sanglier, animal reconnu et vénéré pour sa combativité.Ce genre d’instrument voit le jour à l’âge du bronze avec l’apparition du métal qui a bouleversé le paysage sonore, donnant naissance à des grandes trompes en bronze, des grelots et des pendeloques de harnais des chevaux. Le carnyx, lui, semble avoir disparu il y a dix-sept siècles environ. Utilisé par les Celtes sur les champs de bataille pour galvaniser les efforts des combattants et faire forte impression sur leurs adversaires grecs et romains, cet instrument en bronze fascine de longue date les historiens et amateurs de la culture celte. Tout comme la lyre celte, le carnyx a été mis au jour sur différents sites archéologiques en Europe, depuis le début du xxe siècle, avec parfois beaucoup de difficultés pour identifier les morceaux trouvés. En effet, ceux-ci pouvaient correspondre à d’autres objets. Quelques reconstitutions furent bien tentées pour permettre un voyage au coeur de la musique de la préhistoire, mais aucune ne fut capable de faire bonne figure au sein d’un orchestre contemporain tant elles paraissaient rudimentaires. En réalité, il aura fallu attendre l’apparition du modèle écossais avec John Kenny. Les tentatives de reconstitution peuvent se baser sur les trois sources d’étude du monde celte que sont les textes antiques, les représentations iconographiques et les restes archéologiques. Les textes antiques n’étaient d’ailleurs pas écrits par les Celtes mais bien par les Grecs et les Romains qui décrivaient le carnyx de la sorte : «Il fait tellement de bruit que même les montagnes avoisinantes résonnaient.» et les Romains étaient tentés de faire la tortue de protection devant un tel bruit !…
 » – Diodore de Sicile les décrivait ainsi : « Le carnyx est la fameuse trompette gauloise bien faite pour les Barbares car en sortait un son épouvantable, adapté au tumulte de la guerre ainsi qu’aux clameurs et aux hurlements que poussaient les soldats. » Longue de deux mètres, cette trompette de guerre s’achevait par un pavillon en forme de gueule d’animal ouverte, souvent un sanglier muni de larges oreilles animées. On en avait trouvé deux au monde, incomplètes, l’une en Ecosse, l’autre dans le Doubs. Mais elles étaient surtout connues par la représentation qu’en fait le chaudron de Gundestrup, un récipient en argent, trouvé dans une tourbière du Danemark et illustré d’un résumé de toute la mythologie celtique. »

– Vous aussi,pour la rentrée !… armez-vous !…achetez votre vuvuzela !… et faites-en profiter vos amis !…

http://www.vuvu-zela.fr/

 

– Diversion sera le mot du jour….

Posted in Actualités et politique, Au comptoir., Hobbies, Livres, Santé et bien-être on 29 juillet 2011 by Léon Roumagnac

Lecture...

Le Mot du jour est : DIVERSION.

– Voyons ce que nous indique le Nouveau Petit Larousse de 1971.

– DIVERSION, nom féminin, du latin diversus, détourné ;

– Opération visant à détourner l’ennemi du point où l’on veut l’attaquer ;

– Fig. Action par laquelle on détourne l’esprit de ce qui l’ennuie, le préoccupe : les voyages font diversion au chagrin

N°B° : -C’est un mot de guerre, mais depuis quelques jours c’est le mot diurnal qu’il faut retenir… Tous d’abord la télévision et radios périphériques qui vous distillent des informations criardes toutes les heures pour vous diriger vers la zone lymphatique de votre cerveau !…Le lendemain c’est le long dithyrambe marketing pour servir l’organisation des banquiers conservatrice des ors !…Puis nous apprenons que nos banques ne sont pas les meilleures du système bancaire car elles sont venues s’abreuver par cupidité sur la dette de la Grèce en plus des dispositions énoncées par l’article 104 de l’ancien Traité de Maastricht !… De quoi assurer des rentes énormes pendant des générations sauf que les Fonds vautours attendent avec impatience la carcasse de l’Europe !….Pendant ce temps le Françoys est en vacances, enfin une partie !… car depuis le manifeste de Victor CONSIDERANT plagié par le beau Karl ils ont bien réussi, même en Europe de l’Ouest, à réduire la classe moyenne… et c’est pas fini !…Pour ceux qui sont partie en Juillet ils pouvaient qu’être collés au poste de télévision et regarder les jeux du cirque ( le ballon rond ) car on ne peut pas dire qu’il y a un réchauffement climatique pendant ce mois bien au contraire avec des températures de 14° le matin…… Mais vous, avez vous des nouvelles de la Centrale Japonaise et de son nuage ?… sur la situation des fronts puisque nous sommes en guerre nous les Françoys ?…