Archive pour novembre, 2010

– L’essentiel est invisible …

Posted in Actualités et politique on 11 novembre 2010 by Léon Roumagnac

pour les yeux..

Publicités

– L’histoire repart-elle ( suite )….

Posted in Voyages on 11 novembre 2010 by Léon Roumagnac

Le 3 octobre 2010 les Allemands ont enterré officiellement ( financièrement ) la Première Guerre Mondiale…Après un période de 92 ans du conflit, l’allemagne dans son coin continuait à payer à cause du fabuleux Traité de Versailles qui imposait à ce peuple de payer en dommage de guerre 132 Milliards de Marks-or !…Ainsi ce pays était ruinée et était frappée d’une grande crise économique au début des années 20 qui avait bien sûr pour satisfaire les exigences énormes financières des vainqueurs… le fameux moratoire d’Hoover s’il avait annulé les réparations il fallait impérativement que l’Allemagne rembourse les emprunts !…Mais l’accord de Londres en 1953 décidait que l’Allemagne ne devait rembourser que les intérêts et qui serait réglés sur 20 ans après une future réunification…. Depui 1990, date de la réunification juqu’au 3 octobre 2010 l’Allemagne a payé tous ses créanciers que la somme de 200 millions d’Euros…Pour beaucoup la guerre de 14-18 est incompréhensible !…Sans doute elle aurait été fromenté par les grands bourgeois, les industriels des Forges…En 1989 c’était en fait la fin de cette guerre de 30 ans comme veulent le dire certains historiens d’aujourd’hui… On sait que les François sont friands de leur histoire, un refuge…comme disait mon voisin :  » – Ils sont peut-être en panne d’avenir alors ils revisitent le passé et ils argumentent et glosent… »  » – La rivalité économique sous la bannière du militarisme s’accompagne de prédation et de destruction qui violent les principes élémentaires de l’économie humaine  » TROTSKY. A la fin de la guerre les vainqueurs anglo-saxons et françois ( les grands bourgeois ) expliquèrent que c’était pas de leur faute et même ils le mentionnèrent en toute lettre sur le fameux Traité de Versailles…N’oublions pas que ce Traité fut rédigé en anglais alors que depuis toujours entre les nations les Traités ( François 1er – Aix la Chapelle ) étaient rédigés en françois…. Je rédige ce billet en souvenir de mon grand-père qui a été blessé au Eparges. Il a été complètement détruit, invalide, etc…Les grands industriels qui ripaillaient à l’arrière se moquaient totalement  » des massacres routiniers dans les tranchées, on envoyait vague après vague des milliers de jeunes gens ( presque des enfants ,  » monter à l’assaut  » comme me disait mon grand père après avoir consommé quelques verres de vin complétés d’eau de vie, la drogue de l’époque ! »…Cette guerre a sans aucun doute inauguré une nouvelle époque moderne de barbarie qui entraîna des millions de morts…Pour les deux guerres environ disent les historiens 60 millions de morts qui conjugués ensuite avec le fameux virus de la grippe espagnole on peut dire paraît-il près de 100 millions de morts…

– L’histoire repart-elle ?…

Posted in Actualités et politique on 11 novembre 2010 by Léon Roumagnac

Georges BRASSENS avait vu juste pour cette fameuse guerre, la grande guerre de 14-18 : « … cette guerre fut d’abord une grande tuerie. » « – Censuré par le gouvernement, les combats de fantassins, les meutres à la baïonnette et les tranchées de la mort entrent dans l’histoire par la petite porte, passés au vernis de la fausse gaieté …. » , écrivait Le Monde du 7 et 8 novembre 1993. – La guerre de 14-18 est une grande manipulation. La France de l’arrière et le front, les combattants sacrifiés et les profiteurs de guerre qui bâtirent des fortunes encore actuelles, ect… – Toutes les images truquées du soldat heureux et les portraits abjects d’Allemands vils « …car le christianisme recycle toujours l’ordalie : dans une guerre, le vainqueur est désigné par Dieu, le vaincu aussi, donc. En tranchant dans le conflit entre gagnants et perdants, Dieu dit le vrai et le faux, le bien et le mal, le légitime et l’illégitime. pensée magique, à tout le moins… » Michel ONFRAY- Traité d’athéologie, Extrait. – Les gens de l’époque prennent les images pour argent comptant : ce qui est montré est forcément vrai… – Aujourd’hui la propagande est planétaire mais à l’époque les actualités ne montraient jamais au-delà de la troisième tranchée ou la quatrième ligne ( combats corps à corps, égorgeurs, la réalité des combats terribles …..). – En 1917 – même les Socialistes disaient aux poilus  » marche sans défaillance c’est pour notre indépendance… » Rappelons nous de la chanson du combattant de l’Aisne qui est un anonyme :  » Nous sommes tous condamnés, nous sommes tous les sacrifiés, ceux qu’on le pognon, ceux-là reviendront, car c’est pour eux qu’on crève. » – Dans son Eloge de la Folie, Erasme disait déjà cette vérité…. – Cette paléoguerre, qui profitaient aux industries militaires des différents belligérants bénéficiaires, est devenue au fil des années une néoguerre ; les profits du capital ( qui avait des intérêts de part et d’autre des tranchées) étaient touchés par la faiblesse de plus en plus grande des échanges commerciaux donc il fallait arrêter l’usage de la poudre et de l’acier… (Cf. « A reculons comme une écrevisse  » de Umberto ECO.) – Mais , la myopie des anglo-saxons, toujours sans lunettes aujourd’hui, d’ailleurs, rédigeaient ce fameux Traité de Versailles en 1919 et en anglais ; premier traité de l’histoire dans cette langue, en humiliant un peuple… – Certains peuples se préparent de beaux jours, un bel avenir….  » – Depuis Paul de tarse qui justifie le glaive et l’épée pour imposer la secte confidentielle comme une religion contaminant l’Empire, certes, mais aussi toute la planète, jusqu’à la justification de la dissuasion nucléaire par le Vatican du XX ème siècle, la ligne persiste. Tu ne tueras point….sauf de temps en temps – quand l’Eglise te le diras. » Michel ONFRAY, Traité d’athéologie, Extrait. « – Je ne crois pas , que sur cette planète des hommes qui sont des loups pour leurs propres frères, on atteindra la paix globale. Au fond, c’est ce qu’à pensé Fukuyama avec son idée de la fin de l’histoire, mais les évènements récents ont montré que l’histoire repart, et toujours sous forme de conflit.  » Umberto ECO – « A reculons comme une écrevisse. » http://www.faurillon.com/photos%2014-18/index.htm http://gercat.free.fr/cours_histoire/REL_INTER%201918-1930.pdf

– Qui a dit nome, nome, nome, nome, nome, etc…..

Posted in Actualités et politique on 7 novembre 2010 by Léon Roumagnac

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/dossier/020594274496-loi-nome-decodage.htm

– La Vraie Force…

Posted in Actualités et politique on 4 novembre 2010 by Léon Roumagnac

Se cantonner dans la faiblesse, voilà la force.

 

Savoir qu’on ne sait pas, c’est l’excellence ; Croire qu’on sait sans savoir, c’est un mal. Avoir mal de son mal, C’est évacuer ce mal. Le sage n’est affecté d’aucun mal ; Rien n’étant mal pour lui, Aucun mal ne peut lui faire mal. Han-Fei-tse.

– Le Sacre…

Posted in Actualités et politique on 4 novembre 2010 by Léon Roumagnac

Le Sacre était une cérémonie religieuse, dans laquelle le pape ou un évêque mettait de l’huile bénite sur le front du roi. Ernest LAVISSE,1907.(1)
Extrait de la lettre aux lecteurs d’Eugène Sue, le 1er juin 1850…. Le secret de cette mystérieuse fatalité qui nous a livrés à nos oppresseurs, vous le verrez se dévoiler durant le cours de ces récits…ce secret, vous le trouverez à Rome, cet antique foyer de tyrannie païenne et universelle, le foyer de la tyrannie inquisitoriale et jésuitique, non moins universelle. Voilà pourquoi j’ai voulu montrer au vrai la divine morale de Jésus dans sa première et sublime simplicité ; de sorte qu’en comparant plus tard la doctrine chrétienne, cette doctrine d’égalité, de fraternité, de renoncement, de charitable et surtout d’ineffable tolérance, en comparant, dis-je, cette doctrine à la vie publique, politique et historique d’un grand nombre de papes et de membres de haut clergé catholique, de princes des prêtres, comme disait le jeune maître de Nazareth, vous reconnaîtrez qu’à chaque siècle ils s’éloignaient de plus en plus de la céleste morale de l’Evangile. Oui, ceux-là, les successeurs du Christ, qui tant de fois avait proclamé que les fers des esclaves devaient être brisés, que l’esclave était l’égal de son maître, ceux-là, ces renégats, infâmes complices des Francs conquérants, possédèrent aussi tour à tour des esclaves, des serfs et des vassaux jusques en 1789 ; il y a soixante ans de cela … pas d’avantage. C’est donc à Rome, je vous le répète, que nous trouverons le secret de cette mystérieuse fatalité qui a fait pendant treize siècles peser sur la gaule asservie, plongée dans une ignorance et une supertition odieusement calculées, le joug affreux de la conquête franque , sacrée, à Reims, il ya treize siècle, par l’horrible complicité des évêques romains, conquête sacrée par eux comme une possession de droit divin de ces rois barbares étrangers à la Gaule, droit souverain et absolu, encore invoqué de nos jours au nom du principe de la légitimité. Voici encore pourquoi j’essaie dans le récit suivant de vous retracer les moeurs des Francks, ces cosaques du temps passé, environ cent cinquante ans avant la conquête des gaules ; la connaisance de ces moeurs, plus épouvantables peut-être dans leur férocité sauvage que les moeurs romaines dans leur férocité civilisée, vous fera comprendre ce débordement de pillage, de massacres, de meutres, d’incestes, de fatricides, de parricides, qui ont dans la suite des siècles ensanglanté, déshonoré l’histoire de ces rois de race franque, devenu ( ne l’oublions jamais ) NOS ROIS DE DROIT DIVIN par l’infernale complicité de Rome ; oui, car sans la connaissance de ces moeurs primitives de nos vainqueurs, de nos seigneurs et maîtres, vous admettriez avec peine la réalité des faits affreux qui doivent plus tard se produire devant vous…. Eugène SUE PARIS, le 1er juin 1850. N.B. :  » – L’interdiction des Mystères du peuple est l’un des exemples les plus fameux de censure politique. La confrontation de l’oeuvre de Sue au texte de la condamnation fournit un document essentiel pour l’étude des relations entre le pouvoir et la littérature. » M. LETOURNEUX – Il faut se rappeler de l’autodafé en Prusse :  » Les gazettes allemandes nous apprennent que L’AUTORITE vient de faire brûler publiquement, à Erfurt ( Saxe prussienne ), les Mystères du Peuple d’Eugène SUE…. »  » – Les Mystères du peuple est à plus d’un titre une oeuvre maudite. Durant sa longue publication, la presse conservatrice, le clergé et la noblesse se sont déchaînés contre elle. L’Etat a multiplié les obstacles à sa diffusion avant de l’interdire totalement et de tenter d’en détruire les exemplaires. » M. LETOURNEUX. – Eugène SUE meurt le 3 août 1857, les derniers volumes des Mystères du peuple paraissent après sa mort. Le 25 septembre 1857, un jugement du Tribunal correctionnel de Paris  » ordonne la destruction des clichés et la suppression de l’ouvrage Les Mystères du peuple, par Eugène Sue, de tous les exemplaires saisis et tous ceux qui pourront l’être, et en ordonne l’entière suppression. » (1) – Le sacre de Clovis a eu lieu à Reims en 496, chef des barbares appelés Francs qui se sont installés par la force en Gaule….

– Chîrîn aux lèvres de rubis…

Posted in Santé & bien-être on 4 novembre 2010 by Léon Roumagnac

Apprenant l’arrivée de la belle Chîrîn aux lèvres de rubis, il semblait dans le marbre découvrir un joyau. Dans les mains de Farhâd, le fer de son outil devenait plus brûlant que son coeur ; la pierre lui semblait plus molle que l’argile. Il creusait le rocher de glaise d’une main et de l’autre frappait sa poitrine d’une pierre. Son coeur était sculpté par l’amour de l’idole ; mais puisqu’elle était là, à quoi bon la sculpter cette image adorée ? La fille aux douces lèvres buvait coupe de lait ; en souvenir de lui, il lui avait baillée… Ses membres étaient très lourds et tout l’or qu’elle avait ; son cheval n’en put plus de porter tels joyaux… Lors que son amant vit que cette beauté rare allait tomber à terre, il prit sur ses épaules le pauvre coursier et son fardeau princier, les soulevant sans nul effort… NEZÂMÎ