– Le grand capricorne…


<

– Le grand capricorne ( Cerambyx cerdo ).
– Il est beau et imposant (5 cm), brun foncé. Dans le bois des chênes, sa larve creuse, durant 2 à 3 ans, une galerie ovale où la vermoulure s’accumule.Il est intéressant à observer : les mâles, aux antennes dépassant le corps, se livrent à des combats territoriaux. On ne sait pas pourquoi ils stridulent ni exactement ce dont ils se nourrissent (pollen, exsudats sucrés ?). Il est rare au nord de la Loire, où il subsiste principalement dans quelques forêts anciennes, dans des sites où se pratique une activité sylvopastorale ou dans de vieux réseaux bocagers avec des arbres têtards ou émondés. Il est de ce fait protégé. Il est banal au sud de la France, dangereux quand il mine de gros chênes d’ornement. Le traitement, imposé pour garantir la sécurité des gens, est coûteux (injections de résines insecticides dans ses galeries) et en contravention avec son statut. Il est une peste au Maroc où, dans la subéraie, il s’installe sur des arbres passagèrement affaiblis et en permet l’envahissement par le dangereux Hypoxylon mediterraneum, agent du Charbon de la mère, mycose fatale pour les sujets de forêts très menacées par ailleurs. Pour lui, trésor de la biodiversité ou ravageur forestier majeur, selon la latitude et les lieux, on souhaite des statuts de protection différenciés. » Alain FRAVAL, INRA. 
– La forme adulte se rencontre le mai à août sur le tronc des vieux chênes, plus rarement de vieux châtaigniers. Animal crépusculaire et nocturne mais qui peut parfaitement être observé dans la journée sur des fruits murs. La forme adulte est le plus souvent grégaire et ne s’éloigne que rarement de l’arbre qui les a vu naître. Son maximum d’activité est crépusculaire à la recherche d’une femelle. Les mâles se battent volontiers pour ces possessions et il est fréquent de rencontrer des individus vivants mutilés d’un fragment d’antenne ou d’un patte. Les formes adultes se nourrissent de sèves ou de fruit murs mais ne survivent pas au delà d’un mois. Comme de nombreux coléoptères de la famille de cerambycidae, si l’adulte se sent menacé il stridule, son très caractéristique, qu’il produit en raclant la tête contre le pronotom. Il peut également voler sur de courtes distances avec la particularité de voler le corps à la verticale et non à l’horizontale.La forme larvaire évolue sur 3 à 4 ans essentiellement sur différentes espèces de chênes mais aussi le châtaignier.La nymphe apparait durant l’été et elle donne la forme adulte vers septembre. Sous cette forme il reste jusqu’à l’été suivant en consommant les matières grasses accumulées par la larve… « Sources WIKIPEDIA
 – La Loi le protège mais qui protègera le chêne ?..
Publicités

2 Réponses to “– Le grand capricorne…”

  1. – La Loi le protège qui qui protègera les arbres…. de puis l’année dernière il attaque les jeunes arbres particulièrement les pommiers, les tilleuls etc… Il faut surveiller le tronc et si vous voyez de la sciure prenez un fil de fer et vrillez dans le trou pour tuer et enlever la larve..ensuite remplir le trou de chaux.

  2. la lutte éternelle de la nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :