– C’est doux comme une fête…


il croqua les yeux fermés
 
 » – Je portai l’abricot jusqu’à ses lèvres…Il croqua, les yeux fermés….C’était doux comme un fête…Ce fruit était bien autre chose qu’un aliment… il était né de la marche du soleil, du chant des cigales et de la douceur du vent…C’était comme un cadeau que je recevais… » Toinette DUSSART, Le temps des abricots, Extrait.
Publicités

3 Réponses to “– C’est doux comme une fête…”

  1. Emeraude Perle d'Eau Says:

    les abricots les peches les framboises ça me fait tout le temps cet effet et puis ….. oh je vais choquer les prudes fou rire quand mêmetu exagères de titiller ainsi l’imaginaire

  2. ça me rappelle un truc ça

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :