Archive pour mai, 2008

– Le Dernier …

Posted in Actualités et politique on 21 mai 2008 by Léon Roumagnac

 – C’était le dernier billet….

– Encore un record…

Posted in Actualités et politique on 21 mai 2008 by Léon Roumagnac

Le prix du baril de pétrole a dépassé aujourd’hui les :
                                       132 Dollars…..
 
N°B° – Suivant les avis des experts à la fin de l’année il sera à 200 Dollars le baril sauf si une " fantaisie politique " concertée est organisée alors il atteindrait le jour même les 400 Dollars…Vous pouvez commencer à réparer la carriole de l’arrière grand’père…..
 
N°B° : – Voir ce qui vous attend également dans quelques mois en Europe….
                  et équipez également votre cheval d’un masque à particules…et vous ?
et surtout pas de tremblements de terre !

– Cette biche luttait…

Posted in Actualités et politique on 20 mai 2008 by Léon Roumagnac

Les noces de Khosrow et de Chîrîn.

 
 Khosrow se mit d’abord à cueillir maintes fleurs ; alors la belle, telle une rose, se mit à rire. 
Il commença ensuite à vouloir lui prouver à quel point il l’aimait et il rendit un culte à ses jeunes appâts. 
La pomme et le jasmin étaient pleins de saveur ; tantôt ses seins, belles grenades, tantôt ses yeux, charmants narcisses, étaient l’objet de jeux. 
Parfois cet oiseau blanc échappait, preste, au roi ; parfois il la prenait, blottie en son giron. 
Tantôt d’excès de joie, la colombe restait sans bouger sur son sein. 
Cette biche luttait contre le lion royal, mais à la fin ce lion remporta la victoire.
 
NEZÂMÎ.

– De l’Imitation

Posted in Actualités et politique on 20 mai 2008 by Léon Roumagnac

Ecoute cette histoire comme un avertissement, afin de comprendre l'effet désatreux de l'imitation aveugle... 

  Comment un paysan caressa un lion dans l’obscurité, parce qu’il croyait que c’était son boeuf. 

Un paysan attacha un boeuf dans l’étable : un lion mangea son boeuf et s’assit à sa place.
 Le paysan alla à l’étable voir son boeuf : l’homme, tâtonnant dans les coins, cherchait son boeuf la nuit.
Il frottait de sa main les membres du lion, le dos, le côté, tantôt en dessous, tantôt en dessus.
 Le lion dit : " Si la lumière grandissait, sa vésicule biliaire éclaterait et son coeur se tranformerait en sang.
" Il me caresse ainsi avec tant d’audace parce que dans cette obscurité il pense que je suis le boeuf. "
Dieu dit : " Ô dupe aveugle, le mont Sinaï ne s’est-il pas écroulé devant Mon Nom ?
" Car si nous avions fait descendre ce livre sur la montagne, elle aurait été fendue, puis mise en pièces, et ensuite elle aurait disparu.
" Si le mont Ohod M’avait connu, le sang aurait jailli en jets de la montagne. "
Tu as entendu cela de ton père et de ta mère ; en conséquence, tu l’as admis sans réfléchir.
Si tu viens à Le connaître sans imitation aveugle, par Sa grâce tu deviendras immatériel, comme une voix venue du Ciel. Ecoute cette histoire comme un avertissement, afin de comprendre l’effet désastreux de l’imitation aveugle .
 RÛMÎ.

– Dialogue de Lumière…

Posted in Actualités et politique on 20 mai 2008 by Léon Roumagnac

Ranc- Pomone

…l’amante cède si l’amant vient.
Les deux sont un. Il n’y a même plus de lien,
parce qu’il n’y a plus de séparation.
Vibration éternelle, transfiguration.
le mystère de la sainte Trinité est :
Amant-amour-amante.
Les trois sont un et pourtant distincts.
Eternellement agissant est le verbe : le OUI.
Le seul enseignement :
 LUI EST.
  Mercredi 25 octobre 1944, fin de l’entretien 82, le soir,Dialogue avec l’Ange par Gitta MALLASZ.

– Les Mots de Béatrice…

Posted in Livres on 18 mai 2008 by Léon Roumagnac

Zurbaran - L'Ange.

Gitta : Quelle est ma voie?
– Fais bien attention!
D’UN CÔTÉ      L’AMOUR.
DE L’AUTRE     LA LUMIÈRE.
TU ES TENDUE ENTRE LES DEUX.
C’est ta voie.
Il y a cent morts entre les deux.
L’Amour est porteur de la Lumière.
L’AMOUR N’EST RIEN SANS LA LUMIÈRE.
LA LUMIÈRE N’EST RIEN SANS L’AMOUR."

– Entretien 4 avec GITTA, samedi 16 juillet1943 -" Dialogue avec l’Ange" de Gitta Mallasz. 

– La fleur du jour…..

Posted in Actualités et politique on 16 mai 2008 by Léon Roumagnac

 
 
" -Une  rose d’automne est plus qu’une autre exquise . "
 
 Agrippa d’Aubigné, (1522- 1630 ), protestant ardent, quatre fois condamné à mort, poète et savant.