Archive pour 11 février 2008

– L’abeille vulnérable aux produits chimiques.

Posted in Hobbies on 11 février 2008 by Léon Roumagnac

 Regardons l'abeille.  

   
" Depuis des lustres, l’humanité se régale de miel et de gelée royale produits par les abeilles de l’espèce Apis mellifera."C.G.  
" Le séquencage du génome d’Apis mellifera vient justement d’être réalisé par un consortium international, the Honey-bee Génome Sequencing Consortium, dont les travaux sont présentés dans l’édition de la revue Nature du jeudi 26 octobre…Elle a permis d’identifier 10500 gènes…. " C.G.
 " – C’est une porte ouverte vers l’avenir car, jusqu’à présent, la génétique de l’abeille était trés mal connue, explique Michel SOLIGNAC, généticien et professeur à l’université Paris-Sud, qui a participé à l’étude. " C.G. 
" – Enfin, il semble qu’Apix mellifera soit bien moins armée que les autres insectes pour lutter contre les produits chimiques, car elle a un déficit très important en enzymes de détoxication, précise René Feyereisen, généticien moléculaire et directeur de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique à Sophia- Antipolis (Alpes-Maritimes). Cette faiblesse, alliée à une mauvaise résistance aux parasites, pourrait expliquer en partie la mortalité importante des abeilles constatée en France depuis plusieurs années. " C.G. 
" – Qu’elles sont les premiers pollinisateurs sur terre, rappelle Gene Robinson, directeur du Bee Research Facility de l’université de l’Illinois, un des instigateurs de l’étude du génome … 35 % de la production mondiale de nourriture résultent de la production de culture dépendant des animaux pollinisateurs … L’activité pollinisatrice des abeilles a eu un effet considérable sur l’évolution de la vie, car elle a contribué à l’expansion rapide et à la diversification des plantes à fleurs qui donnent des fruits. Un groupe qui represente aujourd’hui 80% des végétaux sur Terre. " Christiane Galus
Publicités

– De la Nature humaine…

Posted in Hobbies on 11 février 2008 by Léon Roumagnac

On nous crie que la nature humaine est essentiellement perverse, que l’homme est né enfant du diable et méchant. Rien n’est plus mal avisé ; car, mon ami, toi qui me prêches que tout le monde est né pervers, tu m’avertis donc que tu es tel, qu’il faut que je me défie de toi comme d’un renard ou d’un crocodile…. Il serait bien plus raisonnable, bien plus beau de dire aux hommes : Vous êtes tous nés bons ; voyez combien il serait affreux de corrompre la pureté de votre être…. On devrait dire à chaque individu : " Souviens-toi de ta dignité d’homme."….L’homme n’est point né méchant ; il le devient, comme il devient malade…..L’homme n’est donc pas né mauvais. Pourquoi plusieurs sont-ils infectés de cette peste de la méchanceté ? C’est que ceux qui sont à leur tête, étant pris de la maladie, la communiquent au reste des hommes, comme une femme attaquée du mal que Christophe Colomb rapporta d’Amérique répande ce venin d’un bout de l’Europe à l’autre. Le premier ambitieux a corrompu la terre. Vous m’ allez dire que ce premier monstre a déployé le germe d’orgueil, de rapine, de fraude, de cruauté, qui est dans tous les hommes. J’avoue qu’en général la plupart de nos frères peuvent acquérir ces qualités ; mais tout le monde a-t-il la fièvre putride, la pierre et la gravelle parce que tout le monde y est exposé ?…
 VOLTAIRE, Dictionnaire philosophique, Extraits, 1764.