Archives de juillet, 2006

Des mots.

Posted in Santé et bien-être on 31 juillet 2006 by Léon Roumagnac

 

 " – Le monde n’est que volupté. Sa splendeur, sa beauté, sa diversité sont le plus merveilleux des spectacles. Il est illusoire, éphémère, irréel comme la volupté. Il est cependant la seule réalité…"

Alain Daniélou. 

La fleur du jour

Posted in Santé et bien-être on 30 juillet 2006 by Léon Roumagnac

 
 
" -Une  rose d’automne est plus qu’une autre exquise . "
 
 Agrippa d’Aubigné, (1522- 1630 ), protestant ardent, quatre fois condamné à mort, poète et savant. 

Le mot du jour.

Posted in Santé et bien-être on 30 juillet 2006 by Léon Roumagnac

 
" – C’est dans les milieux populaires, ceux des artisans et des paysans toujours en réaction contre la civilisation bourgeoise, qu’ont pu trouver refuge, dans l’Inde durant les périodes de crise, les traditions du savoir transmises par les ordres initiatiques des errants, les mystérieux Sannyâsî qui, même dans l’Hindouisme moderne, transmettent les plus hauts degrés de l’initiation toujours liés au Shivaïsme, au Tantrisme et au Yoga. "
Alain Daniélou 

– Histoire du jour .

Posted in Actualités et politique on 28 juillet 2006 by Léon Roumagnac

 

                     Prométhée.

 
Quatre légendes parlent de Prométhée :
Selon la première, ayant trahi les dieux en
livrant leur secret aux hommes, il fut enchaîné
sur le Caucase et les dieux envoyèrent des aigles
qui devaient lui ronger le foie, mais ce foie renaissait toujours.
D’aprés la seconde, Prométhée, dans les convul-
sions de douleur que lui cuasaient ces bêtes qui
le rongeaient sans cesse, s’enfonça si profondé-
ment dans le roc qu’il ne fit plus qu’un avec lui.
D’aprés la troisième , sa trahison fut oubliée au
cours des siécles : les dieux l’oublièrent, les aigles, et lui-même oublia aussi.
D’aprés la quatrième, on se fatigua enfin d’un supplice devenu sans cause . Les dieux se lassèrent, les aigles se lassèrent, la blessure se ferma, lassée.
Restait l’inexplicable. Comme elle vient d’un fond de vérité, elle retourne nécessairement en fin de compte à l’inexplicable. "

Franz KAFKA.

 

 

Distiques du jour.

Posted in Santé et bien-être on 28 juillet 2006 by Léon Roumagnac

main droite :
 
" – Un veau pense que la vache est Dieu : l’âne croit que Dieu est quelqu’un qui l’aime et qui est d’accord avec ses désirs. " RÛMÎ,
 
main gauche :
 
 " – Le voleur désire la nuit, non le jour – note-le bien ! Je ne suis pas la nuit, je suis le jour, car je brille dans le monde entier . " RÛMÎ.

– La toupie…

Posted in Santé et bien-être on 28 juillet 2006 by Léon Roumagnac

                      La toupie.
Un philosophe flânait de préférence là où jouaient des enfants. S’en trouvait-il un à jouer à la toupie, le voilà aux aguets . A peine lancée la toupie , notre homme aussitôt de courir à sa poursuite ! Les cris d’enfants pour l’en écarter ne le troublaient en rien, heureux s’il avait pu saisir la toupie  dans sa course . Courte joie , car aussitôt il la jetait et s’en allait. Il croyait en effet que la connaissance parfaite du fait même le plus insignifiant – serait-ce par exemple le mouvement d’une toupie – suffirait à lui ouvrir celle du général. Il négligeait par conséquent l’étude des grands problèmes qui lui apparaissaient de peu d’utilité. La connaissance d’un détail révèlerait le tout. Et voilà pourquoi il s’intéressait uniquement au mouvement de la toupie. La vue des préparatifs de lancement éveillait toujours en lui l’espoir qu’enfin il allait aboutir. Et quand la toupie tournait, et qu’il la poursuivait à perdre haleine, cet espoir devenait en lui certitude , mais dès qu’il avait en main ce ridicule morceau de bois , une nausée le prenait, les cris des enfants qu’il n’avait jusque-là point entendus, lui déchiraient soudain les oreilles et le chassaient précipitamment ; il titubait comme une toupie sous le fouet d’un joueur maladroit ! " Franz KAFKA.

– Le mot du jour…

Posted in Santé et bien-être on 28 juillet 2006 by Léon Roumagnac

– le mot du jour est un mot :
 
               " Zohar ou Sefer ha-Zohar "
 
le "Livre de la splendeur ", ouvrage fondamental de la littérature kabbalistique juive. Ecrit en araméen, vraisemblablement dû à Moïse de Leon, qui en aurait rédigé la plus grande part entre 1270 et 1300, il a exercé une influence majeure sur la pensée juive et au-delà. Le petit Larousse illustré 2005 – 100° édition.
 
– Pour les 50% qui sont curieux :